Martin Parr – Life’s a beach // Hôtel Fontfreyde

parr_bann

Je vous ai parlé de Martin Parr en… 2012, ça nous rajeunit pas (surtout moi) (relire ici). J’adore son travail, sa vision du monde, son humour, le miroir violent qu’il nous tend. Le voici pour quelques mois exposé à l’hôtel Fontfreyde de Clermont-Ferrand ! Je suis ravie!! 

Life’s a beach ne manque pas de sel car il s’agit là de l’exposition estivale de cette galerie photographique. Bon, au moins, en voyant ces photos de plages on se dit que les vacances en Auvergne c’est trop la classe ;) 

Martin Parr fait partie de la prestigieuse agence Magnum Photos. Son sujet de prédilection est le quotidien des classes populaires. Vacances, bouffe, tenues vestimentaires, mode de vie… rien n’échappe au regard espiègle du photographe. Life’s a beach, le titre de l’expo, reprend le titre d’un ouvrage paru il y a quelques années et dont on retrouve un certain nombre de clichés dans l’expo. Mais pas que. 

L’essentiel de l’exposition est consacrée au travail qu’il a fait pendant des années sur les plages. Les classes populaires en vacances, avec leur cortège de maillots de bain multicolores, de corps velus, enveloppés, cramoisis, étalés n’importe où, de sièges de camping installés à des endroits improbables. Les couleurs sont criardes, la luminosité est saturée, les cadrages ont toujours l’air approximatifs mais à y regarder de plus près ils sont au contraire parfaitement composés, encore plus lorsque deux photos viennent se côtoyer et se répondre à l’accrochage de l’exposition. La plupart des photos sont pleines d’humour, de malice et l’on se demande parfois avec une pointe de malaise si ce regard est moqueur, méprisant, et si nous-mêmes, spectateurs, avons le droit de sourire, voire de rire (en se disant qu’on n’est pas comme ça, nous (spoiler : si, un peu quand même)). Et finalement ce qui ressort de toutes ces situations triviales où le kitsch règne en maître, c’est au contraire une vision sans fard, pleine de sincérité, de vérité sur ce que sont les vacances des classes populaires. Tous ces gens se foutent du regard des autres, de leurs kilos, de leurs fringues ; ils se reposent, jouent, mangent, profitent de n’importe quelle situation, même inconfortable a priori, pour passer un peu de bon temps en famille ou entre amis, ou juste seuls, sous le soleil exactement ou sur une plage artificielle. Difficile de critiquer ou de condamner, en imaginant que ce sont peut-être les seules vacances qu’ils sont en mesure de s’offrir. 

Au deuxième étage une salle est consacrée à une autre facette du travail de Martin Parr. Des gros plans, de nourriture type junk food, de détails de la vie quotidienne britannique, braquent un œil tout aussi malicieux sur ces classes populaires si reconnaissables. Certains clichés proviennent des collections du FRAC Auvergne, dont le bon goût n’est plus à démontrer. 

Au rez-de-chaussée, le petit couloir accueille plusieurs livres (prêtés par les bibliothèques de Clermont) parmi les nombreux qui ont été publiés par Martin Parr au cours de sa carrière, dont le fameux Life’s a beach. J’ai notamment beaucoup aimé le petit recueil d’autoportraits, à la fois pour sa couverture ludique (un labyrinthe à bille) et pour l’autodérision du photographe qui n’hésite pas à se mettre dans des situations tout aussi burlesques que ses sujets habituels, confortant ainsi l’approche bienveillante vis-à-vis de ses thèmes de prédilection. Dans ma bibliothèque personnelle, à côté de Small World, trône l’exemplaire des 100 photos de Martin Parr pour la liberté de la presse. Un recueil passionnant de dizaines de photos, toutes sur le thème du tourisme. N’hésitez pas à l’acheter, vous ferez d’une pierre deux coups en contribuant à l’action de Reporters sans frontières

Lors du vernissage, Martin Parr n’était pas là mais on nous a laissé entendre que peut-être, avant qu’elle ne se termine, l’immense photographe pourrait nous faire les honneurs d’une petite visite. Je croise les doigts. 

Il y aura une visite en musique pour les Journées européennes du patrimoine le 21 septembre. Et le 11 septembre, une visite atypique surprise (musique, danse, théâtre…. mystère) devrait être particulièrement réjouissante. 

 

Hôtel Fontfreyde – 34 rue des Gras à Clermont-Ferrand

Entrée libre – jusqu’au 22 septembre 2019

+ d’infos https://clermont-ferrand.fr/agenda/life-s-beach-martin-parr

parr2

parr7

parr4

parr5

parr6

parr3

parr1

 

1 Comment

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s