Météovergne au sommet du puy de Dôme

meteovergne_bann

La météo en Auvergne, ça rigole pas : chaud en été, froid en hiver… et surtout, des grands écarts entre la plaine et les sommets, des inversions de températures, des conditions exceptionnelles au sommet de notre puy de Dôme notamment (et c’est pas du chauvinisme). Bref, on va pas se mentir, regarder les prévisions de Météofrance relève souvent de la tactique du doigt mouillé et quand on a prévu une rando, ce n’est clairement pas la meilleure option en cas de temps mitigé. 

Depuis une poignée d’années maintenant, le secteur de la chaîne des Puys et du Sancy peut s’enorgueillir d’avoir un météorologue à domicile, en la personne d’Alexandre Letort, qui gère seul sa petite entreprise Météovergne. Je le suis depuis longtemps sur Facebook, où il distille chaque jour un nombre assez hallucinant d’informations, de photos, de vidéos et je suis abonnée depuis l’été dernier à son application mobile. J’ai enfin eu l’occasion de rencontrer Alexandre lors d’une balade commentée organisée pendant les Hivernales du Panoramique des Dômes et le moins que l’on puisse dire c’est que les conditions n’auraient pas pu être plus idéales pour un cours de météo au sommet du puy de Dôme ! Pourtant, en partant de chez moi, c’était loin d’être gagné : brouillard glacial, puy de Dôme invisible, caché dans les nuages et montée en Panoramique dans une purée de pois MAIS partielle, la purée. Les nuages étaient côté Clermont tandis que côté Combrailles c’était le grand soleil. 

Avant le début de la balade, j’ai eu le temps de faire un tour complet du sentier au sommet, pour admirer la mer de nuages, dans un vent dont j’ignorais la force à ce moment-là mais qui bousculait pas mal. Petite pensée émue pour ce couple de seniors montés en même temps que moi et qui ont fait un demi-tour de sommet… côté nuages. Ils n’ont sûrement pas su, pas vu que de l’autre côté c’était le paradis. 

Alexandre a reçu les visiteurs inscrits à la balade dans l’espace Grand Site, à l’abri du vent et du froid, et après une rapide présentation de son activité, tout le monde dehors pour passer à la pratique ! La petite météomobile d’Alexandre était garée juste à côté, avec ses drôles d’instruments accrochés au toit. Enfin drôles… un thermomètre et un anémomètre, tout simplement. Parmi les clients pro de Météovergne, on trouve le Panoramique des Dômes, qui a fort judicieusement compris la nécessité de travailler au plus près de la réalité météo car vous l’avez compris, là-haut c’est pas comme ailleurs, c’est un monde parallèle qui obéit à ses propres lois. Les conditions du jour étaient idéales, disais-je, car il se produisait depuis quelques jours un phénomène bien connu des Clermontois : l’inversion de températures. Le genre de truc qui fait qu’au lieu de mettre une couche de vêtements en plus pour aller randonner en altitude, tu en mets une en moins. Je ne vais pas me lancer dans les explications physiques du phénomène, je dirais trop de conneries, mais Alexandre nous a détaillé tout ça en même temps que les stratocumulus qui s’étiraient paresseusement au pied du volcan et sur Clermont-Ferrand, formant une mer de nuages caractéristique du phénomène. Nous avons ensuite parlé de force du vent, grâce à des anémomètres qu’il a fait tester aux enfants du groupe (environ 40 km/h). J’avais croisé ce petit appareil à Belle-Ile-en-mer l’été dernier et j’avais été surprise par la différence entre la force réelle du vent et son “ressenti”. On titube et on a l’impression qu’on va s’envoler alors que finalement, 40 km/h (c’était même moins à Belle-Ile ce jour-là) ça paraît pas grand-chose comparé à ce qui souffle parfois sur les crêtes du Sancy. Nous avons également évoqué les fameuses “températures” ressenties à cause du vent, qui sont à prendre trèèèès sérieusement en considération lorsqu’on s’aventure en montagne (y compris en été). Un -15°C peut se transformer en ressenti -30 si le vent souffle à 60 km/h, et si l’on n’est pas bien équipé ça peut mal finir (gelures, hypothermie). 

Un grand merci à Alexandre et au Panoramique des Dômes pour cette balade passionnante. Je vous encourage vivement à vous abonner à l’application Météovergne, c’est seulement 15 € par an et c’est DONNÉ car vous avez accès à des tas d’infos, des webcams exclusives, et vous contribuez à faire vivre Alexandre, qui se donne sans compter ses heures. Vous pouvez aussi choisir l’abonnement au bulletin par e-mail pour seulement 10 € par an. Pour le suivre sur Facebook, c’est gratuit et vous y trouverez de belles photos et vidéos. Évitez juste de lui demander s’il fera beau pour le mariage de votre cousin le 12 mars ou s’il faut les pneus neige pour aller à Auchan à La Bourboule. . 

www.meteovergne.com

Je profite de cet article pour glisser, sous les photos de la balade Météovergne, quelques photos de deux mini-randos faites fin décembre : le rocher du Salut à Charade et la croix de Ternant… à Ternant. Deux mini-randos écourtées pour cause de chasse. Mais c’était beau quand même, mer de nuages à tous les étages.

meteovergne1

meteovergne2

meteovergne4

meteovergne5

meteovergne6

meteovergne7
spectre de Brocken au centre

meteovergne8

meteovergne9

meteovergne10

meteovergne11

meteovergne12

meteovergne13

meteovergne14

meteovergne15

meteovergne16

meteovergne3

charade
Au rocher du Salut, à Charade
ternant4
La croix de Ternant

ternant1

ternant3

ternant2

ternant5

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s