Guerriers du canapé

Entre deux confinements, je suis passée devant le Labo 1880 dans la rue du Port et Corinne Chosson, la pétillante maîtresse des lieux, ne m’a pas laissée repartir sans un exemplaire de son livre auto-édité, sous-titré “Chronique d’une pandémie”. Je viens de le terminer, à la veille du pré-déconfinement du 19 mai, quasiment un an après la fin du premier confinement, celui qui aura conduit Corinne à écrire jour après jour dans des carnets qui ont finalement donné ce livre.

Un avertissement en début d’ouvrage informe le lecteur qu’il s’agit d’un récit de fiction, qui n’est pas forcément la réalité vécue par l’auteure. Bien bien bien. Ceci laisse donc planer un bon nombre de doutes sur pas mal de sujets alors même que de nombreux éléments paraissent tout à fait autobiographiques. Corinne et moi on ne se connaît que très peu mais bon… dans la mesure où au chapitre du 15 avril 2020 il est fait mention d’une copine qui a perdu son frigo ET QUE C’EST MOI (sauf coïncidence fortuite, la fameuse), je peux affirmer que tout n’est pas uniquement fiction dans cette chronique ahah. Et je confirme que perdre un frigo dans le contexte très particulier du premier confinement, c’est un truc dont je me serais bien passée tout en me disant que l’intervention technique et le remplacement n’auraient sûrement jamais été aussi rapides en temps “normal”. Quant à mon lave-linge qui montrait des signes de faiblesse, avec le bruit de fin du monde qu’il avait fait quelques jours avant l’épisode du frigo, eh bien sachez qu’il fonctionne toujours plus d’un an après. Je donne des nouvelles, c’est important, le peuple a le droit de savoir. Bref, coïncidence fortuite ou pas, merci Corinne pour le petit clin d’œil !

Dans ce récit chronologique fort bien écrit, Corinne mêle récit du quotidien, anecdotes pandémiques ou non, souvenirs familiaux, rêves étranges… et égrenage des décès du Covid. Ce “petit” chiffre qui conclut chaque chapitre, de par son grossissement inéluctable et exponentiel, est un parallèle assez vertigineux au quotidien de Corinne qui, d’une certaine façon, a beaucoup ressemblé au mien : petite vie de solitude recluse faite de courses, de travail, de réseaux sociaux. A la différence que moi je n’ai pas écrit, à part quelques articles de blog recensant mes activités culturelles sur canapé de guerrière neurasthénique. En parlant de blog : le style, le ton, le format journal du récit de Corinne m’a énormément fait penser aux débuts des blogs, il y a quinze ans (quand je m’y suis mise), où des anonymes se livraient sans fard sans rien chercher d’autre que le besoin et/ou le plaisir d’écrire et de partager des tranches de vie avec des inconnus. Alors OK, c’est de la fiction, OK, mais je ne reconnais que trop bien ces digressions qui arrivent sans crier gare alors qu’on racontait un truc anodin, et qui plongent dans des sujets plus… personnels. Bref, j’ai aimé retrouver cette forme de spontanéité, ce mélange de légèreté et de grave, de coups de gueule et de remises en question, et l’aspect très “au cœur de l’action” qui un an après est déjà un peu (beaucoup) daté car il s’en est passé tellement depuis ! Les masques, les vagues, les variants, les couvre-feu et reconfinements… mais justement, ce témoignage est celui d’un instant T où l’on imaginait un avenir différent, soyons honnêtes. 

A la veille de la réouverture des terrasses des bars et restaurants, le pêché mignon (l’obsession ?) de Corinne, je lui souhaite un excellent déconfinement gastronomique. Au plaisir de partager un repas ou un café avec toi ou de déambuler dans ta galerie ! Merci pour cette chronique de pandémie (bientôt le tome 2 ?) !

Je ne sais pas s’il lui reste quelques exemplaires des Guerriers de canapé. Passez donc la voir au Labo ! (ou commandez sur Amazon, au pire)

Le Labo 1880, 16 rue du Port, 63000 Clermont-Ferrand

https://labo1880.fr/ 

https://www.facebook.com/labo1880

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s