FRAC Auvergne : The slide show / Sortie de Vortex

Hier a été inaugurée la nouvelle exposition au FRAC Auvergne.

Je n’étais pas retournée voir l’expo Lynch, comme je l’avais prévu (désolée Nath !). En fait, je n’avais pas accroché au style du fameux réalisateur. Ces lithographies noires, monomaniaques…seul le procédé de fabrication m’a réellement intéressée. Tant pis pour les films que je n’ai pas vus faute de temps après la visite guidée.

Depuis hier donc, nouvelle expo ! Mieux ! Deux expos pour le prix d’une ! Et quel prix ! C’est gratuit…

The slide show

Concept intéressant lancé par la marque Mekanism : des artistes sont invités à peindre sur des planches de skateboard. J’ai tendu le cou pour vérifier un truc sur les premières planches : il n’y a pas les roues. Dommage ! Le moyen de transport ultra-mobile se retrouve cloué au mur blanc, loin du bitume, des pavés et des trottoirs encombrés.

Plusieurs artistes se sont livrés au petit jeu. Certains ont considéré plusieurs planches comme les éléments d’un même tableau. D’autres ont considéré chaque planche comme une pièce unique. Peinture, chrome, graf, déstructuration…le résultat est surprenant, coloré, dynamique, et les planches reprennent vie parées de ces motifs ultra-urbains.

J’ai particulièrement craqué pour la série d’Anselm Reyle, rose fluo hypnotique, et pour la série de Peter Zimmermann, avec les coulures solidifiées sur les côtés.

À voir absolument jusqu’au 26 août.

Sortie de vortex

Je n’ai pas arrêté de penser à Michel Gondry, devant les œuvres de Michel Gouéry. Deux lettres les séparent mais leur côté déjanté les rapprochent. Michel Gouéry touche à tout. Dessin, peinture, sculpture…ça part dans tous les sens. Pointillisme omniprésent, et ce n’est qu’après avoir pris deux ou trois photos que j’ai pris conscience du euh…sujet. L’exposition est jalonnée d’œuvres phalliques colorées, burlesques, grotesques. Ça m’a rappelé certains temples japonais où des représentations tout aussi invraisemblables jalonnent le chemin. Je ne suis pas sûre de pouvoir dire que j’ai « aimé » ces œuvres. Par contre elles m’ont subjuguée. Il faut s’arrêter devant chacune et la décortiquer soigneusement. Plein de petits détails se cachent ici ou là, des visages, des membres. La vision d’ensemble est souvent trompeuse.

À voir jusqu’au 16 septembre.

Une fois de plus, super expo et j’y retournerai sûrement pour me reprendre une dose de rose fluo, comme j’étais retournée me prendre une dose de bleu Klein l’année dernière.

Et j’aime que le FRAC imprime ses guides de visite au dos d’affiches ! Je vais pouvoir embouser mon bureau un peu plus !

Encore plein plein de photos ici clic clic !

6 Commentaires

  1. Val

    Une fois de plus, tes photos sont superbes ! Mais tu étais toute seule dans les salles ?

    Moi aussi, j’ai fait mon petit tour à l’expo en cette fin de semaine et flashé comme toi sur les coulures figées de Zimmermann.
    J’ai passé plus de temps autour des sculptures de Gouéry. Vraiment déjanté, c’est le mot qui convient.
    Les photos du dépliant/affiche ou du journal local sont très « soft » : certains visiteurs vont être surpris. Peut-être pas à faire en famille ! Mais comme tu le dis, on ne réalise pas forcément immédiatement… Et puis des ateliers autour de l’expo sont prévus pour les enfants, donc ça doit bien leur convenir.

    Je vais aussi y retourner et prendre le temps d’observer les détails de ces œuvres riches, complexes. Un travail très minutieux, des couleurs subtiles…. Beaucoup de petites pièces moulées, collées entre elles très proprement. Les petits points blancs si bien alignés sur les bustes et personnages…

    J’aimerais bien profiter d’une visite guidée un week-end. Si ça te dit, on arrivera peut-être à se coordonner pour faire la même !

    On a vraiment de la chance avec la programmation du Frac ces temps-ci : l’expo suivante est également prometteuse.

    • @Val : je suis arrivée à l’ouverture dimanche (15h) donc il y avait relativement peu de monde au début. Quand je suis partie c’était bien encombré. Mais si j’ai un talent en photo (et je te remercie pour tes compliments), c’est celui de toujours faire des clichés en évitant le public. Mes photos du Japon donnent l’impression qu’il n’y avait personne sur les sites de visite alors que c’était blindé. Quand on regarde les photos de mes parents, on dirait qu’on n’a pas fait le même voyage.
      J’ai eu la même réflexion concernant l’affiche de l’expo Gouéry ;-) et il y avait plusieurs gosses qui déambulaient à l’étage avec un questionnaire ou je sais pas quoi. Mais c’est vrai que pour un oeil « non averti », difficile d’associer la forme globale à you-know-what. Pour ma part, j’ai eu une réaction de « honte » après mon premier cliché où je n’avais pas réalisé la nature de la sculpture. J’ai eu peur qu’on me prenne pour une obsédée. Par contre quand j’ai vu qu’il y en avait partout de chez partout…alors là plus de complexes et j’ai mitraillé. Quant à la photo du journal…ils se sont bien gardé de prendre la photo de l’autre côté, beaucoup plus suggestif !
      Pour la visite guidée, ce serait avec grand plaisir parce que j’ai bien envie d’avoir quelques explications sur tout ça. J’ai proposé à Bastien d’y retourner avec lui (il n ‘était pas là ce week-end) donc on pourra peut-être faire d’une pierre deux coups.

      • vergne

        Un grand merci pour vos réactions aux deux expositions que nous venons d’inaugurer, nous sommes ravis qu’elles vous plaisent ! Recevez-vous nos invitations ? Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à nous communiquer votre adresse postale (jean-charles.vergne-at-wanadoo.fr).
        Encore merci !
        Très cordialement

        Jean-Charles Vergne
        Directeur du FRAC Auvergne

  2. @Jean-Charles Vergne : si j’avais su que le maître des lieux allait lire ma prose, je me serais un peu plus appliquée !
    Mais c’est l’occasion pour moi de vous féliciter et vous remercier pour toutes ces expos magnifiques, variées, audacieuses, et toujours accessibles à tous. Je tiens également à souligner la qualité des visites guidées.
    Je suis pour ma part abonnée à la newsletter (une reçue aujourd’hui d’ailleurs) et je suis de très près l’actu du FRAC !
    Merci de votre passage et de votre message sur ce blog.

  3. vergne

    Merci à vous !
    Très cordialement

  4. Pingback: Voir la ville : Pierre Faure & Christophe Bourguedieu | The magic orange plastic bird said…

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :