Expo Gert & Uwe Tobias au FRAC Auvergne

Le rendez-vous était pris avec Val à 19h devant les portes du FRAC, hier soir, sous une pluie battante. Objectif : découvrir la nouvelle exposition du FRAC Auvergne en avant-première. Je tiens à remercier Val pour m’avoir permis de partager son invitation « VIP » (;-))

Gert & Uwe Tobias sont deux frères jumeaux nés en Roumanie (ils étaient présents). Ils travaillent tous les deux sur les œuvres sans qu’il soit possible de savoir qui a fait quoi. Parfois l’un commence, l’autre termine, et ils décident ensemble si l’œuvre est achevée. Mais à l’échelle d’un tableau, nous ne saurons jamais qui a souhaité mettre ce collage-là plutôt qu’un autre. Les frères Tobias, bien que différents physiquement, ne font qu’un dans leur travail.

C’est la première fois qu’ils exposent en France et le FRAC accueille à cette occasion de nombreuses œuvres, parfois très différentes les unes des autres. Les frères Tobias travaillent beaucoup la technique du collage. Le résultat donne des créations colorées, qui attirent l’œil mais qui vues de près se révèlent assez cryptiques. J’ai essayé de chercher le lien entre les différents éléments sans parvenir à le trouver. C’est très certainement le but recherché, soit dit en passant…Une petite visite guidée me semble assez indispensable, même si je crains que certaines œuvres conservent le secret de leur signification.

[paragraphe rajouté après avoir « dormi » sur les oeuvres] Ces collages me rappellent…des gens. Quand je revois les photos que j’ai prises, je me rends compte que j’aime ces tableaux de loin, leur rendu global qui est harmonieux, coloré, doux. De près, on voit le découpage des pièces rapportées, approximatif, ça rebique par endroits. Et on se dit que tel élément à tel endroit est incongru. Comme les gens. De loin on les trouve beaux et intéressants et quand on s’y intéresse de près, on relève tous les défauts et on est déçu. L’harmonie brisée.

J’ai beaucoup apprécié les « grandes » œuvres, les gravures sur papier. Les schémas géométriques mêlés à des formes libres, le tout rehaussé des couleurs hypnotiques…

Autre élément que Val et moi avons beaucoup aimé : la mise en scène des tableaux avec ce ruban bleu nuit qui reliait les œuvres entre elles, jusqu’à des murs parfois entièrement recouverts de cette couleur. Contraste assuré !

Quelques photos supplémentaires à voir. Les plus observateurs d’entre vous noteront que je suis cachée dans pas mal d’œuvres exposées. Ce qui me donne l’occasion de poser une question à laquelle je ne trouve pas de réponse satisfaisante : pourquoi ne pas utiliser de verre anti-reflet pour exposer des œuvres d’art ? Ça éviterait de se retrouver dans le cadre (au sens artistique et photographique du terme), d’avoir d’autres visiteurs, les néons, les fenêtres et autres éléments venant perturber la construction de l’œuvre. On m’a déjà répondu que le verre anti-reflet altérait le rendu des couleurs mais je me demande finalement si je ne préférerais pas ça.

Bref.

Rendez-vous au FRAC Auvergne du 27 octobre au 20 janvier prochain. Entrée gratuite comme d’hab, du mardi au samedi de 14 à 18h et le dimanche de 15 à 18h. Livret de l’expo disponible à l’accueil et transformable en affiche (créée spécialement par les artistes pour l’occasion, ce n’est pas si fréquent).

Encore mille mercis à Val pour son invitation.

Edit du 20 novembre : une belle vidéo réalisée par Atalante productions  !

2 Commentaires

  1. Val

    Merci de m’avoir accompagnée. C’est vrai que j’ai bien aimé ce ruban bleu sur (ou sous) lequel reposaient les tableaux. A retenir quand on refera la déco de nos apparts, mais peut-être pas dans l’ensemble des pièces ! Et à condition d’avoir une bonne hauteur sous plafond.

    J’ai été étonnée par l’absence de signature sur les toiles. Alors qu’ils pourraient avoir une signature ou un tampon commun, même s’ils ne veulent pas dire qui a fait quoi. Même sur (sous) les gravures, il n’y a pas les mentions traditionnelles : nom de l’œuvre, date, nombre de tirages…
    Une des nombreuses questions à poser lors d’une prochaine visite guidée.

    J’ai bien apprécié les explications de JC Vergne et l’absence de discours ronflants. Mais j’ai regretté que les frères n’aient pas dit quelques mots, même en anglais ou en allemand (en roumain, ça aurait été plus raide !). C’est quand même un des intérêts des vernissages. Avec un petit verre à la santé de l’expo ou de l’artiste ;-).
    Peut-être une prochaine fois…

    • @Val : un twitto que je ne connais pas m’a tweeté que la visite guidée était top. Je le crois sur parole !
      Mes réflexions nocturnes m’ont fait regretter de ne pas avoir alpagué les artistes pour leur poser certaines questions. En espérant que le/la guide aura les réponses.
      En effet les discours ont été concrets et rapides, je m’attendais à quelque chose de plus formel mais c’est aussi bien comme ça !
      Un p’tit verre de schnaps aurait été le bienvenu, avec toute cette pluie et ce froid ;)
      Encore merci et puis si je peux encore dépanner pour un prochain vernissage…ce sera avec plaisir !

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :