Le jardin Lecoq de Clermont-Ferrand : vie et mort d’une œuvre d’art

Après le ciné, je voulais aller me poser un peu dans un parc pour feuilleter un magazine et profiter du soleil. Bon. Alors le jardin Lecoq (je le sais pourtant, putain), ben tu oublies. Surtout en période de vacances scolaires. Surtout à quatre heures de l’après-midi. Surtout quand il fait beau et chaud.

IMG_0167Je ne me suis pas posée. Plus un centimètre carré de disponible, ça grouillait de partout. Par contre je n’ai pas fait le déplacement pour rien. Je suis tombée par hasard sur une vieille amie abandonnée comme une vieille chaussette au fond du panier à linge sale. Je suis passée la saluer.

L’œuvre de Ueno Masao qui était exposée l’automne dernier dans la pièce d’eau gisait sous le restaurant, le bois rongé et délavé, quasiment méconnaissable.

Quelle fin de vie !

On est loin de la photo la plus cucul qu’il m’ait été donné de prendre, mais dont je ne peux m’empêcher d’être très fière parce que bon, voilà, le bon endroit au bon moment et le doigt sur le déclencheur. Ce qui, soit dit en passant, me fait me poser des questions pas cucul sur la pérennité de l’art. J’avais été séduite par cette œuvre, installée comme il se doit à l’endroit choisi par l’artiste, et qui agrémentait joliment une pièce d’eau d’habitude un peu moche. Elle finira de toute évidence en petit bois à la déchetterie ou dans la cheminée de quelque Clermontois écolo. Si Ueno Masao avait peint un tableau et l’avait exposé à La Tôlerie (par exemple), il aurait eu une durée de vie pour ainsi dire éternelle, et une valeur pécuniaire certaine. Cette œuvre-là, soumise aux aléas climatiques, est quasi morte et ne vaut rien, sinon elle ne serait pas là, posée comme un déchet vert en bas de l’escalier. Du coup, ma photo cucul et toutes les autres prises ce jour-là, j’ai pris plaisir à les regarder à nouveau ce soir. Témoins d’un passé révolu, d’une vision éphémère du beau.

Je l’aurais volontiers rapporté chez moi. Suspension dans mon salon ou cage d’exercice façon hamster pour Hikari.  

Ueno Masao au jardin Lecoq

 

UenoMasao

14 Commentaires

  1. Dom.

    Magicwhitefeatherbirds :-)

    • @Dom : je te connaissais pas cette capacité à être encore plus cucul que moi ;) Mais bien vu !

      • Dom.

        Bah, on reste conjointement dans un niveau de cuculinade (mot oublié :-) très acceptable non ? Par contre, question naïveté, chapeau bas. Un coin tranquille dans un parc avec pelouses dans les premiers beaux jours de la saison, ça, pour une urbaine pur jus, faut quand même oser l’espérer… Mais garde donc cette qualité enfantine, c’est beau :-D

      • @Dom : oui oh ben ça va hein ! C’était le coin vert le plus proche, d’une, et de deux, j’étais toute émouvue (mot nouveau ;)) par le film. Et hier matin à Montjuzet y avait personne d’abord ! (mais c’était le matin) (et Montjuzet, ça grimpe, faut avoir les mollets pour)

  2. Val

    Tu as aussi fait des photos de la boule dans son état actuel ? Je me demande si elle n’a pas été mise à l’abri pendant l’hiver : moi aussi, elle m’a tapé dans l’oeil il y a 10 jours seulement, alors que je passe souvent sur le petit pont…

    • @Val : ben oui, les photos prises hier je les ai montées avec des photos de cet automne (mon montage est mal fait ? ;)). La boule est sous le resto à côté des piliers rouges. Mais vu que je n’ai probablement pas mis les pieds au jardin Lecoq depuis ce fameux jour où j’ai pris l’oeuvre et les cygnes, je n’ai aucune idée de ce qui est advenu de la boule entre-temps.

  3. Val

    J’avions pas compris :-( Il me semble que l’autre jour, elle était dans l’eau, donc j’ai cru que les photos hors d’eau étaient plus vieilles…

    • @Val : j’aurais pas dû remettre mon montage de cet automne, ça créé la confusion ! Ceci dit, hier la fontaine ne marchait pas donc peut-être qu’ils ont sorti la boule le temps d’une intervention technique…La prochaine de nous 2 qui y passe ouvrira l’oeil !

  4. Pingback: Bento mi-fraise mi-frisquet | The magic orange plastic bird said...

  5. Mum

    Cette pauvre boule a complètement perdu la boule et semble ne plus tourner rond ! J’aime bien la juxtaposition : jeune boule nageant en plein bonheur et vieille boule redescendue sur terre !

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :