Le Cahier Bleu, Instant(ané)s de baignades en Auvergne

C’est après la rando au lac Pavin, coïncidence totale, que je suis allée à la présentation d’un projet littéraire aquatique au café Les Augustes.

Alexandre Rochon, du groupe The Delano Orchestra, et sa compagne Émilie Fernandez ont sillonné l’Auvergne (et l’Europe) à la découverte de lieux de baignade ; puis de leurs expériences intimes avec l’eau est né Le Cahier Bleu. Ce n’est pas un guide touristique, loin de là (beaucoup de lieux de baignade sont privés ou interdits). Ce n’est pas un livre photo, même si elles sont omniprésentes. Ce n’est pas un roman. Chaque chapitre renvoie à un lieu précis et le texte est un récit qu’on devine authentique, ou parfois rêvé. L’humour s’invite de temps à autre au gré des péripéties. Parfois un poème. Le narrateur est tantôt Alexandre, tantôt Émilie et parfois, on ne sait plus, tant la communion des émotions et des sensations semble totale. Objet intime, curiosité littéraire, journal de bord… difficile de qualifier cette jolie réussite auto-éditée.

J’ai lu ce Cahier Bleu de bout en bout à la faveur de mes vacances. La diversité des lieux explorés m’a fascinée. Piscine de Flamina à Clermont ou lac Pavin, en passant par les sources chaudes de Choussy près de La Bourboule… été comme hiver, seuls ou mêlés aux autres baigneurs, ils s’invitent partout où l’eau se trouve, bravant les barbelés ou coiffant sur le poteau les usagers matinaux de la piscine municipale, afin d’être les premiers à déflorer l’eau du grand bassin…

L’écriture est fluide, les souvenirs d’enfance affleurent, les corps nus baignent dans une nature aussi belle que sournoise, les photos se troublent par pudeur ou pour ne pas révéler les secrets des lieux les plus séduisants. Le Petit Paradis et ses caméras de surveillance, les sources de Choussy et leur bunker bien planqué… Tous ces moments d’intimité partagée ont trouvé leur écrin dans un livre auto-édité avec goût et avec soin. L’objet-livre prend tout son sens avec un choix de papier très intéressant pour la couverture : un bleu nuit profond très épais, constellé de micro-paillettes, un joli vernis sélectif pour la photo et des textes « en or ». A l’intérieur, un beau papier mat épais, des photos pleine page, des vignettes, des instantanés, des paysages, des détails, des corps qu’on devine, une mise en page sobre.

Impression à Clermont par De Bussac/Drouin.

 cahier bleu

Ce projet littéraire a vu le jour le 20 décembre dernier après de nombreux mois de travail. Émilie Fernandez et Alexandre Rochon sont venus le présenter aux Augustes le lendemain. Au programme : lecture de textes entrecoupés de morceaux joués et interprétés par les deux auteurs. Des compositions originales, qu’on devine écrites à la hâte car hésitantes, pour une ou deux voix, une reprise de Jean-Louis Murat, un titre du Delano Orchestra… chaque texte a reçu un écho musical particulier. Du coup je suis ressortie un peu frustrée de ne pas avoir de bande originale pour ce Cahier Bleu, pour m’accompagner dans ma lecture. Il va falloir réfléchir, pour ce premier volume et le(s) suivant(s), à une playlist digne de ce nom ! L’immersion sera ainsi totale…

20131221_204804

La lecture du chapitre consacré au lac Pavin et à sa traversée en barque de pêcheur a été un grand moment. L’après-midi même, je photographiais une barque orange au bord de ce lac maudit, après avoir failli chuter dedans. Alexandre me confiera même que le seul endroit où il avait eu peur en se baignant, c’était là.

 1387657193636

Merci à Alexandre et Émilie pour ce joli moment plein d’authenticité et de simplicité. Idée de baignade, si ce n’est pas déjà fait, pour un prochain volume : Crozant :)

Suivez leurs baignades en Auvergne et ailleurs sur www.lecahierbleucollection.com, et procurez-vous leur Cahier Bleu d’urgence en attendant le volume 2.

« Nous aurions voulu voir d’en haut, en vue plongeante depuis la croix, en plan zénithal depuis le ciel, nos deux corps, nus, faisant la planche dans un lac de lave d’argent. »

Orange ? Coïncidence ? Je ne crois pas...

Orange ? Coïncidence ? Je ne crois pas…

7 Commentaires

  1. il y a aussi les cascades, est-ce qu’il y en a dans le bouquin ?

  2. @KIKI-129 : une seule, la cascade de Veyrines dans le Cantal, mais ce volume 1 est loin d’être exhaustif !

  3. jdo

    Une belle immersion au travers de ton texte sur ce joli moment :)

    Concernant l’ambiance musicale, ils ont fait une ébauche de playlist sur leur site. Malheureusement l’idée ne semble pas très aboutie (pour l’instant ?) http://www.lecahierbleucollection.com/playlist-2/

  4. Pingback: Disco soupe à l’Electric Palace ! | The magic orange plastic bird said...

  5. Pingback: Autour du court… soirées et concerts | The magic orange plastic bird said...

  6. Pingback: Le Pack Culture Auvergne | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :