Philippe Kaeppelin – Bestiaire

L’ aurantius plasticum magicus avis est un oiseau aussi rare que consternant. Incapable de voler, à l’instar de l’autruche, son effroyable ramage n’a d’égal que sa mémoire de poisson rouge. C’est la raison pour laquelle la nature l’a doté un œil blanc et rond, à la pupille noire, enchâssé dans un orbite rectangulaire portatif lui permettant d’arpenter les sentiers escarpés de l’Auvergne en toutes saisons. Cet œil extraordinaire lui permet de conserver le souvenir des choses importantes, comme son petit déjeuner, la silhouette de la cathédrale dans le couchant, une vue imprenable sur la chaîne des Puys, ou une exposition de sculptures remarquables présentée dans la respectable station thermale de Chamalières. Sans cet œil l’aurantius plasticum magicus avis n’est rien et il ne faut pas qu’il croise sur sa route la redoutable chouette revêche car cette dernière aime la mesure, la modération, l’exacte équilibre des choses, qualités faisant cruellement défaut à l’œil rond dans son orbite rectangulaire.

🐦

Essayer de singer Vialatte est chose vaine. Pardon. Mais la tentation était trop grande. Je suis – sous l’identité de ce blog – un oiseau et l’exposition consacrée à Philippe Kaeppelin en était remplie, d’oiseaux. Dont beaucoup nommés et légendés par l’immense Alexandre Vialatte, grand ami de Kaeppelin. J’avais donc hâte de voir enfin cette exposition, présentée à l’AMAC (association mouvement art contemporain (où sont les articles ?)) de Chamalières. J’ai beaucoup aimé les sculptures, un peu moins les collages, et j’ai comme à mon habitude pris un certain nombre de photos (quatorze – 14) dont certaines en doublon (angle légèrement différent, exposition différente…). Bref, ces jolis oiseaux me plaisaient et il me tardait de vous les présenter. C’était sans compter la gardienne du temple, la chouette, qui est intervenue pour m’informer qu’elle ne pouvait pas me laisser prendre toutes les œuvres en photo. Toutes ? Ah non, c’était pas prévu. D’accord mais beaucoup. Trop. J’ai pris trop de photos, elle m’a vue. Ah, et ? Je n’ai pas tenté de discuter, la stupidité de la remarque laissant entrevoir un cul-de-sac argumentaire total. Donc sachez-le, les photos sont autorisées à l’AMAC (a priori) mais en certaine quantité. Pas trop. Un peu, voilà tout. Démerdez-vous. Le truc le plus con du même genre que j’aie entendu c’est au MARQ, où il était interdit de dessiner devant les autoportraits de Van Gogh & friends. Par peur des copies. Seriously ? Pour Kaeppelin je ne sais pas. Mieux vaut ne pas savoir. Mais ça rejoint les sempiternelles discussions autour de l’autorisation de photographier ou non dans les musées. Avant on se justifiait avec le flash, et c’était bien compréhensible. Maintenant c’est assez nébuleux. Gêne des autres usagers si tout le monde brandit son appareil (moui), copyright (ridicule), tentative de refourguer les catalogues d’expo à prix d’or (pour celui de Kaeppelin, même à 12€, pas question d’investir dans un truc aussi mal mis en page. J’aurais fait mieux), peur des vols ? La moyenne d’âge des visiteurs présents en même temps que moi avoisinait les 95 ans et j’étais de loin la plus enthousiaste devant les œuvres. Je devais donc avoir la tête de la cambrioleuse venue repérer son prochain butin. Bref, beaucoup de musées et galeries sont maintenant à l’aise avec les photos, surtout quand ils ont compris qu’elles terminent généralement sur les réseaux sociaux et qu’elles font de la pub gratuite. D’autres en revanche… sont toujours confits dans leurs stupides interdictions, que ce soit de leur propre initiative ou à la demande des ayants-droit. L’AMAC ne me reverra pas.

📷

Mais revenons à Kaeppelin. Il a fait beaucoup de choses dans sa vie et notamment illustré plusieurs œuvres de Pourrat (autre pote à Vialatte), sculpté la superbe bête du Gévaudan à Auvers, et la tête d’Alexandre Vialatte qui trône à Ambert, à côté de la gare. Une version miniature est exposée à l’AMAC. Comme je le disais plus haut, je n’ai pas été emballée par les collages, trop naïfs à mon goût, mais j’ai adoré les sculptures (surtout les oiseaux évidemment) et leurs descriptifs, vialattesques à souhait !

L’expo dure jusqu’au 29 avril 2017, du lundi au samedi de 14h à 18h, entrée libre à vos risques et périls. Économisez-vous le déplacement, regardez, j’ai fait plein de photos !

kaeppelin1

kaeppelin3

kaeppelin4

kaeppelin2

kaeppelin5

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :