Balade au puy de Crouël

crouel9_banniere

Quand on roule sur l’A711, on ne voit que lui, en arrivant sur Clermont-Ferrand. J’aime beaucoup cette perspective, que je ne peux vous montrer et pour cause, j’évite autant que faire se peut de prendre des photos lorsque je roule à 130 km/h. Il paraît énorme et c’est en quelque sorte le premier “volcan” qu’on aperçoit. Mais le puy de Crouël n’est pas un volcan à proprement parler, et en plus il n’est pas bien grand, c’est la perspective qui est trompeuse (pour peu que ce soit un soir de beau sunset, c’est encore plus flagrant). C’est une cheminée volcanique vieille de plusieurs millions d’années. 

J’ai l’ai appris l’an dernier, lors d’une sortie organisée par le Conservatoire des espaces naturels d’Auvergne et la ville de Clermont-Ferrand. La ville a confié la gestion du site au CEN Auvergne, en raison notamment de ses particularités géologiques. On y trouve de la pépérite, une roche particulière aux cheminées volcaniques, et aussi quelques suintements de bitume (particulièrement quand il fait chaud, ça coule). On retrouve ce bitume en quantité plus importante juste derrière le puy de Crouël, au niveau du puy de la Poix (clique pour voir la brochure, c’est intéressant). Une visite est organisée généralement lors des Journées européennes du patrimoine et c’est le cas de nouveau cette année, le samedi 16 septembre après-midi. Je tâcherai de m’y rendre. Bref. Donc du bitume ?  Du pétrole ? Wouhou ! Oui mais non, des forages ont été réalisés (cf. on n’a pas de pétrole mais on a des idées (bon, mauvaises certes, mais qui ne tente rien n’a rien)) et point de pétrole sous nos pieds. Zut.

Autres spécificités du puy de Crouël nécessitant une surveillance patrimoniale, sa végétation, le site ayant accueilli des pâturages et des vignes jusque dans les années 1950.

Enfin… dernière surprise, peut-être plus étonnante encore que le bitume : le sommet. Pour ceux qui comme moi passent souvent au pied du puy en voiture, vers le cimetière, vous avez peut-être vu cette vilaine ligne électrique qui grimpe sur le flanc du puy et jusqu’en haut, pourtant dépourvu d’habitations ? Et de nuit, vous avez sûrement vu cette lumière rouge depuis l’autoroute, perchée au sommet ? Si le terrain appartient à la ville de Clermont, le sommet appartient quant à lui à l’aéroport d’Aulnat. La parcelle est délimitée par un haut grillage, protégeant la fameuse petite lumière destinée à avertir les pilotes d’avion qui atterrissent ou décollent juste derrière le puy. Crouël est peu élevé, on pourrait penser que c’est une précaution inutile mais, une dernière curiosité nous attend au sommet : une stèle en mémoire d’un pilote dont l’avion s’est écrasé précisément sur le puy de Crouël en 1939. Il s’appelait M. Truc (double pas de bol, pauvre vieux). [Edit du 7/09/2017 : en fait il semblerait qu’il ait été au sol, sa tête heurtée par une aile d’avion… ce qui me semble un incident étrange si pas de crash associé… si vous en savez plus, n’hésitez pas à commenter ! ]

Et une dernière chose (encore), last but not least, le puy de Crouël offre l’une des plus belles vues sur l’agglomération clermontoise. Enfin, belle…. façon de parler. Disons, la vue la plus complète et panoramique, à 360°. Parce que pour ce qui est de la beauté, entre le crématorium, le cimetière,  le site d’enfouissement des ordures, l’incinérateur, les zones industrielles, l’autoroute, l’aéroport… les abords immédiats ne font pas particulièrement rêver. En revanche, l’horizon est somptueux côté chaîne des Puys. Cette balade a eu lieu le 21 septembre l’année dernière, c’est la période idéale pour grimper là-haut et admirer un coucher de soleil flamboyant. Une dernière chose, je ne peux décemment pas vous encourager à monter sans un minimum de précautions : le chemin est court, plutôt facile (assez raide sur les derniers mètres, n’y allez pas en escarpins), mais le voisinage est, bon, comment dire, à prendre en considération. Ne montez pas seul (seulE surtout) et ne laissez pas d’objets de valeur en évidence dans votre voiture sur le parking du crématorium (départ de la balade), des vols fréquents y ont été recensés (notamment pendant les crémations, sympa). Bref. Qui parmi vous est déjà monté là-haut ?

Pour connaître l’agenda des sorties du CEN c’est ici :

http://www.cen-auvergne.fr/-Calendrier-Nature-.html

crouel1

crouel2

crouel3

crouel4

crouel5

crouel6

crouel7

crouel8

crouel9

crouel10

crouel11

crouel12

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :