Vacances // Expo à l’hôtel Fontfreyde

banniere

Hein ?! Oui, c’est la rentrée, mais on a le droit de prolonger un peu non ? On a le droit de rêver ? Oui ? Bon. Une rallonge vous est offerte gracieusement par l’hôtel Fontfreyde de Clermont-Ferrand, avec des “Vacances” qui se terminent le 17 septembre prochain.

Quel est le programme ? Trois animateurs vous proposent au choix : randonnées sur les glaciers, atelier montage de photos et bains (de foule) et soirée disco. Je vous conseille de vous inscrire aux trois activités, afin de varier les plaisir.

📷

Aurore Bagarry nous propose une série de vues prises en chambre photographique sur le massif du Mont-Blanc. Ces photos alternent entre précision documentaire, témoignage écologique et esthétisme d’un autre temps. Certaines photos font penser à des gravures anciennes, ou même des peintures, avec leur composition sobre et leurs couleurs pastel, d’autres nous plongent au cœur des glaciers, pour mieux nous rappeler leur fragilité et leur évolution qui semble inéluctable. Si on a la sensation évidente d’avoir déjà vu ces paysages, on ne peut s’empêcher d’être happé par leur beauté, leur majesté, et d’avoir le cœur lourd à l’idée que les générations futures ne puissent plus les admirer que sur ces photos, et pas de leurs propres yeux.

www.aurorebagarry.com

Cyril Hatt propose une nouvelle façon d’accrocher ses photos : en leur rendant leur forme d’origine, ou plutôt, leur sujet d’origine. Les clichés sont découpés, collés, agrafés, afin de façonner un objet reconnaissable, certes, mais approximatif. Mise en abyme troublante, ce sont des objets de photos et non plus des photos d’objets. Mobylette, parasol, pendule, ils ont été véritables, quelque part, dans une dimension parallèle, et nous reviennent comme vidés de leur substance.

www.cyrilhatt.fr

Les immenses photos de Massimo Vitali nous plongent dans nos propres paradoxes. C’est sûrement la série qui m’aura le plus touchée dans cette exposition, même si j’ai beaucoup aimé le travail d’Aurore Bagarry et de Cyril Hatt. Et quand on me connaît un peu, ça tombe sous le sens. Massimo Vitali creuse la question du tourisme de masse, des foules, et de leur intégration dans les paysages. Ces derniers sont souvent somptueux, magnifiques de naturalité et de beauté, et constellés de corps humains. On est loin ici de la vision d’un Martin Parr (que j’adore aussi), zoomant sur la laideur, la vulgarité à grands coups de flash. On est là dans une vision esthétisée, léchée, une intégration naturelle des touristes dans cet environnement qui semble leur appartenir tout à fait. L’ensemble est, disons-le franchement, beau à regarder. Et je m’en veux de penser ça. Bref, une série qui interroge et qui dérange, moi la première.

www.massimovitali.com

***

Cette très belle expo estivale, très réussie, est donc visible jusqu’au 17 septembre 2017 (l’hôtel Fontfreyde sera exceptionnellement ouvert le dimanche 17 septembre pour les Journées Européennes du Patrimoine).

Entrée gratuite du mardi au samedi de 14h à 19h.

bagarry1

bagarry2

vitali_hatt

vitali_hatt2

hatt

vitali1

vitali2

 

 

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :