Le musée régional d’Auvergne – Riom

museeregionalbanniere

Alors j’avoue… je n’étais jamais entrée dans ce musée, pourtant à deux pas du musée Mandet que je fréquente régulièrement pour ses expositions temporaires. Ce n’était pas par manque de temps mais par manque d’intérêt. Disons-le, je m’étais mis en tête que c’était un musée vieillot, voilà. Si je m’y suis rendue cet été, c’est parce que le musée accueille jusqu’au 12 novembre (attention c’est bientôt) des autochromes issus des collections du musée Albert-Kahn de Boulogne-Billancourt. Ce musée est clairement un objectif de visite, lorsque les travaux de rénovation seront terminés, afin de découvrir les collections mais aussi les jardins. Albert Kahn était un homme d’affaires, un banquier, qui a consacré toute la fin de sa vie (et sa fortune) à financer des opérations culturelles tout autour du monde, afin de favoriser la paix, et notamment “les archives pour la planète”, constituées de films et autochromes, donc, qui représentent désormais la plus grande collection au monde. L’autochrome est un procédé photographique inventé par les frères Lumière (encore un truc sur ma to do list, mais plus proche, à Lyon, l’Institut Lumière) et en couleur. En finançant ces reportages photo, Albert Kahn a constitué une inestimable collection documentaire sur les modes de vie au début du XXe siècle, et par chance, les “reporters” sont passés par l’Auvergne. C’est donc sur des écrans que ces autochromes numérisés sont diffusés dans les différentes salles du musée régional d’Auvergne de Riom. Notez que les collections numérisées sont accessibles à tous en Open Data, voilà qui aurait plu à Albert Kahn, j’en suis certaine.

Si vous voulez jeter un œil, c’est ici http://collections.albert-kahn.hauts-de-seine.fr

Et donc j’en viens au musée régional d’Auvergne, le mal-aimé, qui contre toute attente m’a beaucoup plu. Et oui. Comme quoi, je m’étais fait de bien mauvaises idées !

Alors déjà dans l’entrée… de magnifiques fresques ornent les murs de cette chapelle qui jouxte l’hôtel particulier qui accueille le musée. Réalisées par Jean-Paul Marcheschi, elles semblent en décalage avec le thème des arts populaires de cet espace muséal, bien que proposant une réflexion sur la mémoire, mais peu importe, au contraire, j’ai été surprise et ça m’a mise dans de bonnes dispositions pour la suite. Le musée régional d’Auvergne est la mémoire de l’Auvergne, de ses paysans, de ses modes de vie oubliés. Agriculture, vie domestique, dentelle, fromage, vin, on plonge dans voyage dans le temps, un temps pas si lointain pourtant, mais nous (surtout moi, l’urbaine) avons tout oublié. Les collections sont bien mises en valeur dans de très grandes vitrines, des petits jeux sont proposés ici et là pour les enfants (et les plus grands), et les autochromes permettent de redonner vie à ces tenues, ces charrues, le temps de quelques images figées pour l’éternité.

Bref, je vous recommande la visite du musée régional d’Auvergne, pour comprendre l’histoire de nos campagnes et pour prendre une belle leçon d’humilité et de respect.

Le musée est fermé l’hiver donc vous n’avez que jusqu’à ce dimanche 12 novembre (fermé le 11) pour profiter de la visite agrémentée des autochromes. Réouverture au printemps ! 

Musée régional d’Auvergne, 10 B rue Delille 63200 Riom – 10h à 12h et 14h à 17h30 – entrée gratuite.

muséeregional1

museeregional2

museeregional3

museeregional4

museeregional5

museeregional6

museeregional7

museeregional8

Désolée St Roch mais cette pose était trop tentante ! ;)

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :