Les expos du festival du court-métrage 2019

Bande d’idiomes ! – Hall du Conseil départemental du Puy-de-Dôme

Comme chaque année, les artistes plasticiens du coin ont cogité et produit des œuvres sur le thème de la traduction, en écho à la thématique “Short in translation” déclinée sur trois programmes particulièrement savoureux (voir mes articles). On y retrouve donc la langue dans tous ses états, au sens propre comme au figuré. Des langues dans des baisers de cinéma, des traductions aléatoires, des langues difficiles à maîtriser comme celle de La Denrée (La soupe aux choux), des détournements de titres… le tout sous des formes d’expression diverses et variées, chaque artiste déployant sa ou ses techniques de prédilection. On retrouve les habitués de l’étape comme évidemment Antoine Lopez et Ipiolo (& fils), Marie Deschamps qui est l’une de mes artistes préférées sur la place clermontoise, Eric Domalain, Michel Brugerolles… bref, ils sont 36 à s’être prêtés au jeu. J’ai eu un gros coup de cœur pour un ensemble d’œuvres, je sais que j’ai regardé le nom de l’artiste (une femme) mais je ne l’ai pas retenu et je ne l’ai pas pris en photo (le nom), du coup… bah je m’en souviens pas. Je repasserai à l’expo pour vérifier et modifierai cet article en temps voulu. J’ai évidemment adoré le travail de Marie Deschamps, aussi talentueuse que drôle, avec ses traductions qui pourraient rentrer dans la collection de quelques profs d’anglais de ma connaissance…

Du 28 janvier au 16 février – du lundi au samedi de 14h à 18h – entrée libre

afficheidiomebassedef-rvb-512x1024

idiomes1

idiomes6

idiomes2
« I’ll be back » > « J’ai niveau bac / « Anyone got a match? » > « Quelqu’un a vu le match ? »

idiomes3

idiomes4

idiomes5

Anatomie du labo 11 – salle Camille Claudel

C’est marrant (non en fait pas tant que ça) mais j’adore aller voir l’expo Anatomie du Labo chaque année alors que je ne vais jamais voir les films. Dingue non ? En fait, les programmes Labo, j’avoue que je les évite un peu. C’est souvent beaucoup trop conceptuel pour me permettre de mobiliser mon attention pendant 1h30 de projection. Du coup, comme c’est souvent bizarre, comme dans un rêve, voire hypnotique, bah je m’endors. Mais l’expo j’aime bien ! J’aime bien regarder de quel film s’est inspiré l’artiste et comparer les différentes interprétations de ce même film. Et puis les œuvres vivent très bien d’elles-mêmes, sans qu’il soit nécessaire de voir le film. Donc comme chaque année, la salle Camille Claudel s’est remplie des œuvres d’étudiants à qui on a montré les 31 films en compétition et je suis toujours bluffée par la qualité du travail présenté.

Du 1er au 16 février – du lundi au samedi de 14h à 19h – entrée libre

anatomie-du-labo-11-1

labo11_1

labo11_2

labo11_3

labo11_4

labo11_5

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s