Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2019 // SIT1

Bon voilà, dernière série Short in translation, snif, j’en aurais bien regardé une petite rasade supplémentaire. Ce programme SIT1 est tout aussi savoureux que les deux autres !

The history of the world: the discovery of language ❤️❤️

Ce petit film d’animation de 1994 met en scène un groupe de femmes, puis un groupe d’hommes, qui dans leur plus simple appareil font la découverte de lettres qui mises dans le bon ordre vont changer leur vie.

Une réinterprétation de l’histoire d’Adam et Eve, avec Adam qui galère un peu.

Hello my name is Olga ❤️❤️❤️

Franz est autrichien et en quête d’amour (hem…). Il tombe sur l’annonce d’une jeune femme ukrainienne qui semble remplir ses espoirs autant qu’elle remplit ses soutien-gorges. Arrivé dans ce pays qu’il ne connaît pas et dont il ne maîtrise pas la langue, il découvre sa promise qui de son côté ne semble pas très à l’aise. La relation va prendre une tournure inattendue, autant pour l’un que pour l’autre.

Un film sensible qui porte un regard bienveillant sur ces âmes seules qui, au fond, n’aspire qu’à une seule chose : l’amour.

On this island ❤️❤️❤️

En Angleterre, dans une société qui ressemble à la nôtre, les immigrés sont classés de C à A, privés de toutes sortes de droits mais avec la possibilité de prendre du grade moyennant la réussite à un concours qui comprend des épreuves aussi diverses que la maîtrise de trois langues, la conduite de chariot-élévateur, la capacité à jouer un concerto au violon ou écrire une pièce de théâtre conceptuelle. Autant dire que… c’est pas gagné. Une prof de grec tente quand même sa chance.

Excellent film, parfaitement absurde, qui traduit l’hypocrisie de nos sociétés dans l’accueil des populations étrangères.

The silent child ❤️❤️❤️

Une petite fille sourde de naissance se morfond dans sa famille qui ne fait guère d’efforts pour communiquer avec elle. Ils préfèrent la confier aux bons soins d’une jeune éducatrice qui va nouer avec elle une relation particulière.

Un joli film, bien triste, destiné à ouvrir les yeux de la population anglaise sur la très mauvaise prise en charge des enfants sourds et malentendants.

Welkom ❤️❤️❤️

Un vieil homme entretient une relation forte avec une poule d’ornement nommée Maria, au grand désespoir de son fils qui décide de construire un poulailler dans le jardin. Mais l’administration flamande ne l’entend pas de cette oreille et ce poulailler va devenir le prétexte à imposer à ces Belges francophones de parler flamand.

Guess what ? J’avais déjà vu ce film. Pas au festival mais au cours d’une séance organisée dans le cadre du festival Art’Air (merci mon blog, si tu t’autodétruis, il ne restera plus rien de moi). Évidemment, peu voire pas de souvenirs, à part le titre. Je vais songer à consulter.

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s