Sélection BD

Notes 1 – Boulet

notesbouletJe lis le blog de Boulet depuis des années donc je me suis toujours dit qu’acheter les livres “Notes” était dispensable. C’est une erreur. Parce que c’est pas pareil, en termes d’expérience de lecture. Bref. Ce Notes 1 ce sont les débuts (2004) et la différence graphique est très nette avec son style d’aujourd’hui. Ça fait drôle. Du coup, Boulet a choisi l’alternance avec des pages récentes qui expliquent la démarche de la publication des anciennes notes, ce qui permet de garder le fil avec ce qu’il est devenu. Certaines planches sont, disons-le, moyennement drôles, parfois poussives. Ça donne du coup une idée du chemin parcouru, du travail à la fois sur le graphisme et sur les scénarios. Ce qui semble si évident et naturel dans les planches récentes est en fait le résultat d’années de labeur et d’affinage d’un personnage autobiographique dont la personnalité a nettement évolué, avec celle de son auteur. Il en est au volume 11 de ses Notes, vous pouvez les lire tous, c’est excellent.

Talk show – Fabcaro

Ce recueil rassemble une succession d’interviews toutes plus loufoques les unes que les autres, qui font bizarrement écho à des choses vues à la télé. La pertinence discutable des invités, l’implication limitée de la journaliste, les sujets dont tout le monde se fout sur lesquels sont interrogés des invités qui ont tous des prénoms composés et un nom qui est un prénom. Bref, on est bien chez chez Fabcaro, un univers parallèle totalement absurde qui reprend les codes, familiers et troublants, de notre quotidien télévisuel. Barres de rire assurées.

Talk-show

Steak it easy – Fabcaro

A partir d’une anecdote d’enfance, où parti acheter du pain il est revenu avec un steak, Fabcaro raconte son incapacité à réclamer, râler, couper court à une situation désagréable, par timidité ou phobie sociale.

steakiteasy

Open Bar 1ère tournée – Fabcaro

Ces planches, réunies dans ce volume, ont été publiées chaque semaine dans Les Inrocks (lire l’interview de l’auteur (payant)). On sent parfois que l’actu a inspiré le gag et puis des fois on ne se souvient plus, et c’est drôle quand même. L’absurde, toujours l’humour absurde, les renversements de situations qui rendent la réalité d’autant plus absurde.

openbar

Amour djihad et RTT – Marc Dubuisson

Kowalski pète un plomb dans son bureau et décide de prendre en otage ses collègues de travail sur fond de revendications islamistes. Problème : il ne maîtrise pas le sujet et doit improviser son action tandis que dans les bureaux, les tâches suivent leurs cours à base de powerpoint et de machines à café. Je ne sais pas qui prend le plus cher dans cette histoire : les islamistes ou les managers. Improbable combo pour dénoncer la stupidité à la fois des revendications religieuses sans fondement et de la vie en entreprise. Morte de rire de bout en bout.

djihadetrtt

Détox – Jim et Antonin Gallo

detoxPremier tome. Mathias, un chef d’entreprise débordé assiste à la mort de sa secrétaire par AVC, après avoir bossé sans compter. Il file à un stage nature en province et tombe sur un rassemblement de bobos un peu paumés, pris en charge par des coachs autoritaires qui ne tolèrent aucune fantaisie et qui ne veulent voir qu’une seule tête. Notre businessman overbooké va-t-il se laisser aller à la détox ? J’ai été séduite par le sujet (évidemment), j’ai été séduite par le graphisme d’Antonin Gallo, donc j’ai acheté cette BD qui au final m’a laissé une drôle de sensation. Comme si les deux auteurs étaient mal assortis. J’ai trouvé le scénario et les dialogues (Jim) particulièrement caricaturaux, voire grossiers, alors que les dessins sont plutôt élégants, voire poétiques avec de jolis jeux de clairs-obscurs. Je pense que j’achèterai le deuxième tome, histoire de voir comment tout cela se termine, mais j’attendais autre chose.

Le bruit des mots – Germain Huby

Quelque part entre l’univers absurde et le graphisme de Fabcaro et le cynisme managérial de Marc Dubuisson se situe Germain Huby. Chaque page, ou double-page, est une situation de la vie quotidienne qui offre un dialogue délicieusement absurde ou désabusé, intercepté par l’auteur, et qui fait écho à tellement de choses entendues par nous tous. A lire d’une traite (ça va vite), ou à picorer par ci par là. 

bruitdesmots

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :