The escape – The Delano Orchestra

Ce soir, grand moment à la Coopé. The Delano Orchestra avait préparé, en partenariat avec la Comédie de Clermont-Ferrand, un somptueux spectacle.

Sur scène, le groupe, accompagné par un quatuor à cordes, pour lequel des titres avaient été spécialement retravaillés. En toile de fond, des images projetées, des ambiances propices à la rêverie, voire au recueillement. Des lumières mouvantes, tamisées ou solaires, révélant par intermittence un public sagement assis (première fois que je vois des places assises dans cette salle). Au commencement d’un titre, deux danseurs s’avancent sur la scène et entament une chorégraphie hypnotique. Symbiose parfaite de deux corps qui ondulent tels des vagues au rythme des archets.

Violon, violoncelle, trompette, piano, guitares, batterie, paroles murmurées ou voix tendue…la musique du Delano Orchestra s’est déployée dans une expérience quasi cinématographique, intense et mélancolique. J’étais ailleurs, loin. Escape…

Titre de fermeture du spectacle, explosion de sons où chaque musicien a jeté ses dernières forces pour un final majestueux.

(Outro, A little boy, a little girl, and all the snails they have drawn (2008), The Delano Orchestra)

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s