Après le tremblement de terre

Récemment, j’ai lu ce recueil de nouvelles de Haruki Murakami (encore lui). Malheureusement, mes souvenirs ne sont plus assez précis (saloperie de mémoire défaillante) pour que j’en fasse une note détaillée. Mais je voulais en parler aujourd’hui, en cette triste date anniversaire du tsunami dévastateur et de la catastrophe nucléaire de l’année dernière.

Ce recueil de nouvelles fait référence au tremblement de terre de Kobé, en 1995. Murakami, exilé à l’étranger, a ressenti cette catastrophe au plus profond de son être et elle l’a en quelque sorte obligé à revenir sur sa terre natale. Au travers de plusieurs personnages, l’auteur nous invite à ressentir ce que peuvent ressentir les personnes ayant vécu un tel événement. En fonction des personnalités, le tremblement de terre est très présent, à la limite de l’obsession, ou il est en filigrane, invisible mais déterminant dans les attitudes et les émotions à venir. Que l’on soit touché directement par la catastrophe, qu’on ait perdu un proche ou pas, qu’on vive loin ou juste au-dessus de l’épicentre, un tel cataclysme fait vibrer nos tripes longtemps encore après les dernières secousses sismiques.

D’ordinaire je n’aime pas trop les nouvelles (sauf rares exceptions) mais celles-ci sont particulièrement touchantes. Réalistes ou plus farfelues, ces histoires, ces tranches de vie sont autant de témoignages, mêmes fictifs, de ce qu’est la vie avec une épée de Damoclès non pas au-dessus de la tête mais sous les pieds.

Extrait :

« – Docteur, je vous en prie, ne m’en dites pas davantage. […] Je comprends ce que vous ressentez, mais quand on met les émotions en mots, elles deviennent des mensonges. »

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :