Les Contre-plongées : Elixir et Commandos Percu

Le Panoramique des Dômes a inauguré son année zéro sous un orage diluvien. Vulcania a fêté ses 10 ans sous la flotte. Maudits ! Maraboutés !

C’est lâchement abandonnée par Bastien (« j’ai vomi au bureau ») qu’après lui avoir prodigué les encouragements dignes de mon statut de sauveteur-secouriste (« soigne-toi bien, moi j’y vais quand même ») j’ai décidé de me rendre aux festivités organisées par la ville de Clermont pour les 10 ans de Vulcania et pour inaugurer les Contre-plongées de l’été. Les Contre-plongées, pour les non-Clermontois, ce sont des spectacles en plein air tout au long de l’été. Cinéma en plein air, théâtre de rue, concerts, spectacles divers et variés…

Le point de départ des réjouissances était place de la Victoire (sous les fenêtres de l’estomac de Bastien, qui a dû en tressauter de joie), avec la compagnie Elixir. De mystérieux personnages juchés sur des échasses (à répéter 10 fois sans se tromper) ont entraîné la foule dans une curieuse sarabande, une procession colorée et pétaradante, entre la place de la Victoire et la place de Jaude.

À 22h, les Commandos Percu ont pris la relève sur une scène surélevée et ignifugée. Flammes, feux d’artifice, jeux de lumière et percussions entêtantes ont envoûté le public venu nombreux malgré le temps menaçant. Ce dernier a d’ailleurs fort aimablement attendu la fin du spectacle pour déverser des seaux d’eau sur la foule et pour poursuivre l’œuvre des Commandos Percu avec des flash-boum de toute beauté. Je suis rentrée en mode paratonnerre, dare-dare et sous une pluie battante, mais en ayant passé une bonne soirée.

Par contre, j’ai raté absolument toutes mes photos. Faut dire que toutes les difficultés étaient réunies : mouvement, foule, crépuscule puis nuit, lumières, feux d’artifice, éloignement…un vrai sabotage.

Je vous mets les moins pire, juste histoire d’illustrer le propos.

5 Commentaires

  1. lol pour la pluie si je puis me permettre… sinon belles photos quand même !

  2. Moi, j’ai réussi! (à répéter 10 fois sans se tromper « De mystérieux personnages juchés sur des échasses »)

  3. Pingback: Les 15 ans de Pyromélodie à Royat | The magic orange plastic bird said...

Répondre à magicorangeplasticbird Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :