Valse avec Bachir

Je n’avais jamais vu ce film d’animation jusqu’à hier soir. Le thème de la guerre au Liban ne m’inspirait guèr(r)e. Cependant, j’ai découvert seulement récemment (shame on me) que la musique avait été réalisée par Max Richter, que j’adore. Ses compositions sont très cinématographiques (l’une, magnifique, a servi notamment dans Shutter island (musique en fin de note)) et j’aime particulièrement les écouter lorsque je lis certains romans, ou avant de me coucher pour me détendre. Bref, je ne savais pas qu’il avait participé largement au succès de ce film. J’ai donc commandé le DVD et le CD d’un seul coup. J’ai d’abord écouté le CD et j’y ai retrouvé deux compositions de l’album The blue notebooks. J’ai été déçue d’y trouver deux titres pop dont Enola Gay d’OMD. Je trouve que ça casse le rythme du CD. Le visionnage du film m’a confirmé que la BO ne comportait pas toutes les musiques additionnelles, alors pourquoi rajouter OMD et l’autre titre rock ? D’autant qu’Enola Gay me met mal à l’aise, cette musique dansante sur ces paroles ô combien lourdes de sens, faisant se déhancher des gens qui ne savent même pas de quoi ça parle… Bref, ce n’est pas le sujet, enfin si, presque, puisque la chanson illustre l’arrivée de l’armée israélienne au Liban.

Donc le film.

D’un point de vue graphique, c’est somptueux. J’ai adoré les passages des souvenirs d’Ali, en noir et nuances d’orange. Beaucoup de réalisme dans la réalisation et la reconstitution des lieux. Beaucoup d’onirisme aussi, et même de beauté, paradoxalement.

Il s’agit donc d’Ali, qui en 2006 se rend compte qu’il n’a aucun souvenir précis de cette guerre dans laquelle il a servi en 1982. Tout ce dont il se souvient c’est lui dans la mer avec des camarades de combat, nus, la nuit du massacre de Sabra et Chatila. Ali va partir à la recherche de ses souvenirs, en interrogeant les personnes susceptibles de témoigner sur cet épisode sanglant. Ce film se situe quelque part entre la fiction, le récit autobiographique et le documentaire.

Pour être honnête, je n’avais pas la moindre notion au sujet de cette guerre et de ce massacre. Les raisons, les protagonistes, les tenants et les aboutissants. Rien. 1982 c’est loin (pour moi), et cette région du globe est en proie de façon si constante aux conflits qu’il m’est difficile de m’y intéresser vraiment. Voilà. C’est mal, sûrement, mais c’est comme ça. Le film fait comme si le spectateur était au courant de l’histoire, mais ça reste tout à fait compréhensible pour les ignares comme moi. Quoi qu’il en soit, l’histoire de ce massacre de civils est insoutenable. Au point qu’Ali l’ait effacé de sa mémoire.

Ce film israélien ne fait pas de concessions et n’hésite pas à relater des interventions israéliennes douteuses. La responsabilité de l’armée israélienne dans le massacre est questionnée. Et la vision de simples soldats offre un point de vue sensible sur la guerre et les décisions militaires. Jusqu’aux dernières images où on passe du dessin au réel, aux images d’archives, qui nous rappellent que non, personne n’a rêvé, tout ça s’est bel est bien passé.

J’en reviens à la musique : elle joue un rôle primordial. Rarement images et musique n’ont été, à mon avis, aussi bien assorties. Les compositions minimalistes, oniriques, mélancoliques de Max Richter transcendent la subtilité des dessins et de l’animation.

Le DVD offre des bonus intéressants, avec plusieurs interviews d’Ali Folman, des scènes coupées, et même un extrait du journal d’Antenne 2 concernant le massacre. Les images sont à la limite du soutenable et je me demande si aujourd’hui les chaînes oseraient les diffuser.

Superbe projet personnel, cinématographique, musical, documentaire…

2 Commentaires

  1. F.

    +1 pour le conseil ! J’ajouterais que c’est une anim à voir en vo selon moi !ce qui est très particulier aussi, c’est que la plupart des acteurs jouent leur propre rôle sans masquer leur identité

    • @F : quand j’ai reçu ton com’ j’ai d’abord pensé que tu commentais Colorful :-p Toujours pas pu le voir jusqu’au bout sans piquer du nez ??
      Bien vu le conseil pour la VO, je l’avais omis dans ma note.

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :