Festival Nicéphore 2012 (suite)

Comme prévu, je suis allée, en compagnie de Bastien, voir l’expo à la maison de l’éléphant de Montferrand. Je n’étais jamais rentrée dans ce bâtiment devant lequel j’étais passée plusieurs fois en raison du voisinage de l’église. Au rez-de-chaussée se tenait un atelier de photographie au collodion humide. On avait déjà rencontré ce monsieur, fort sympathique, lors des Arts en balade. Mais l’atelier était commencé, les visiteurs se faisaient tirer le portrait (très belle profondeur au niveau du rendu) donc on ne s’est pas attardés. On était venus essentiellement pour les photos de Patrick André, dont la série était intitulée Japon 91. Les photos étaient intéressantes, les compositions intelligentes, par contre on n’a pas compris ce choix étrange de placer les clichés dans des cadres dorés. En parlant d’encadrement, nous avons également été fort perplexes devant des photos (pardon, j’ai oublié le nom de l’artiste) de qualité, mais « encadrées » d’une manière bien singulière. Les photos tenaient par des pastilles aimantées, semble-t-il, pastilles de couleurs, parfois à motif, sur un support épais et également coloré et à motif. Sauf que les photos étaient un peu du genre « Instagram », en noir et blanc ou à l’aspect vieilli, donc ça jurait vraiment avec l’ « encadrement » qui n’en était pas un. Très très dommage. Dommage aussi cette sensation de voir des clichés Instagram dans une expo. Les cadres, le vignettage…si ça continue je vais exposer les miennes.

Au rez-de-chaussée étaient exposées des photos d’enfants encore dans le ventre de leur mère. Sophie Pochard a photographié des ventres de femmes enceintes, en les intitulant des prénoms des enfants à naître. Bon. Pas fan.

Pas fan non plus du lieu d’exposition en lui-même. Je ne sais pas pourquoi mais trop de choses faisaient diversion à mes yeux.

Un petit tour dans les rues de Montferrand, sinistres comme jamais, puis renoncement à attendre le tram pendant dix-huit minutes puisque c’est à peu près le temps qu’il nous a fallu pour rejoindre à pied le centre de Clermont, afin de nous rendre au cinéma pour voir « Like someone in love » (note succincte à venir…)

4 Commentaires

  1. Val

    Nous, on a renoncé à voir cette expo, qui finissait a priori aujourd’hui.
    Hier matin, j’avais vérifié les horaires sur le site du festival off et on est arrivés bien motivés, malgré le froid.
    Et on a appris que les horaires du site n’étaient pas bons. Heures et jours différents ! J’aurais mieux fait de vérifier sur le programme de Féminitudes.
    Il fallait attendre 13h30, plus d’une demi-heure dans le froid… Et ben, notre courage est tombé très vite et on est rentrés manger au chaud ! Tant pis.
    Un bon point quand même : la balade dans les rues de Montferrand, bien que désertes, nous a donné envie d’une petite visite guidée du quartier !

    J’ai visité les autres expos dont tu as parlé, et je les ai trouvées bien sombres. Par contre, j’ai bien aimé celles de Marie-Elsa Niels et de Caroline Boyer, étrangement ressemblantes par le thème, le format carré, les couleurs, l’humour…
    Et ton jeu avec les reflets dans les cadres du FRAC vendredi m’a fait penser à l’expo de Cécile Quintin à la maison universitaire.

    • @Val : tu me donnes des regrets pour Marie-Elsa Niels et Caroline Boyer…Bon, mais c’est difficile de tout faire, même si les dates étaient larges. !
      Bon, prochain évènement ? Le rendez-vous du carnet de voyage ? Hop, noté sur l’agenda.

  2. Val

    Marielsa et Cécile sont clermontoises, alors pas de regrets, on reverra leur travail. Aux arts en balade ?

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :