Le chemin Fais’art

P1050454A quelques kilomètres du bourg de Chapdes-Beaufort, un bien curieux parcours attend les visiteurs. Le Chemin Fais’art (ou Les Pierres qui Marchent), est un dédale dans lequel des sculptures monumentales sont cachées. Œuvres de Gilles Perez, celui-ci a érigé la première en 1992. Aujourd’hui il y en a vingt et le parcours est devenu un incontournable des sites touristiques du secteur.

Deux possibilités pour s’aventurer à la découverte des œuvres. La première, prendre le chemin de randonnée qui part du centre du bourg et rejoindre ensuite les sous-bois qui abritent les œuvres. Ou alors, la version feignasse (mais pas tant que ça), qui amène le promeneur en voiture jusqu’à un parking qui donne un accès direct à plusieurs œuvres. Pour les autres, il faut quand même faire quelques efforts, car elles sont vraiment éparpillées dans tous les coins, sans qu’il y ait de « sens de visite » clair. Il faut accepter de se perdre un peu dans les sous-bois, de revenir sur ses pas, de faire confiance aux pierres gravées de signes cabalistiques qui ouvrent de petits chemins bucoliques… C’est une balade d’autant plus sympa à faire en été car les sous-bois sont très rafraîchissants. En plus ce n’est pas très difficile donc avec des gamins, c’est envisageable (mais un peu long). Attention toutefois à ne pas les paumer dans ce labyrinthe végétal, sauf si c’est là votre intention première, auquel cas vous devriez être débarrassés rapidement des indésirables.

faisart1

faisart3

Les œuvres sculptées sont très énigmatiques. L’immense œuvre en arc de cercle à côté du parking (le « Mur résille ») m’a fait penser à Stonehenge. Je me suis imaginée une équipe d’archéologues dans quelques milliers d’années, perplexe devant ce monument imposant et mystérieux, avec en son centre comme un trou destiné à faire un feu.

Hop un pano avec le S4 !

Hop un pano avec le S4 !

Idem dans la « Cabane », sorte d’igloo angoissant dont on craint qu’il nous tombe sur la tête. Les « 12 sièges » semblent également attendre une confrérie mystérieuse. Pour l’heure, c’est un lieu de pique-nique prisé des visiteurs. « La Table »… pour les sacrifices de géants ? J’ai aimé « Le Rempart », porte magique qui ouvre sur un escalier menant à un arbre tout aussi magique. Tombé à terre, il semble être remonté aussitôt vers le ciel, tout droit de vigueur. Ce n’est évidemment pas une œuvre mais la coïncidence interpelle.

faisart2

faisart4

Au final je n’aurai vu qu’une dizaine d’œuvres (dont une éboulée, la seule sculpture en granit d’ailleurs). Le plan au départ du chemin n’était pas très précis et malgré une réception réseau correcte, je n’ai pas pu avoir accès au plan global du site internet, qui est pourtant très bien fait. Problème de compatibilité mobile manifestement.

Du coup, ce sera à refaire ! Je n’ai pas non plus poussé jusqu’à l’atelier du créateur… que j’imagine un peu comme Hagrid dans Harry Potter. Non parce que pour déplacer et assembler ces énormes pierres volcaniques (même si c’est théoriquement « léger »), c’est aussi mystérieux à mes yeux que la construction des pyramides, c’est te dire.

La visite est libre et gratuite.

J’en profite pour faire un peu de pub pour l’appli Auvergne Outdoor (dispo pour iPhone itou), qui propose le circuit dans sa version warrior (au départ du bourg, donc). Je dirais juste qu’il faut à mon avis plus de deux heures si vous voulez voir un maximum d’œuvres. Largement plus. Surtout si comme moi vous les prenez en photo sous toutes les coutures et que vous avez envie de vous égarer de manière consentante dans les sentiers. Bref, prévoyez le pique-nique, une table géante vous attend à côté du parking.

Puy de Dôme à l'horizon ! (à droite)

Puy de Dôme à l’horizon ! (à droite)

 

blés

10 Commentaires

  1. Val

    Je me suis penchée sur mes archives, et j’ai retrouvé les traces de ma visite en octobre 2006.
    Avec deux enfants de 5 et 6 ans, c’était génial.
    Ils voyaient des signes magiques, jouaient les équilibristes, escaladaient, cherchaient ce que les œuvres pouvaient bien représenter « une oreille ou une fleur ? », « un château ou une fontaine ? », « une sorcière en train de sortir de terre ? », « on dirait des canards », « les sièges des sorcières », « peut-être que le reflet d’une étoile devrait arriver là et alors je ne sais pas ce qui va arriver… ».

    Je pense qu’il n’y avait pas encore de panneau pour donner les noms des oeuvres. Le mur résille était tout juste commencé (une vingtaine de blocs seulement). C’était chouette à l’automne aussi, il y avait encore des fleurs et déjà des champignons (des « coprins poilus »).

    Et entre les photos et les croquis, je dois avouer que ce n’était pas les enfants qui étaient à la traîne ! Et la conclusion de l’un d’eux « C’est beau c’qui fait c’monsieur ! »

    • @Val : ooooh des croquis ?? Et évidemment ils dorment dans un obscur cahier rangé dans un obscur placard… tsss
      Sinon oui, ces œuvres sont bien mystérieuses. Aucune explications sur le pourquoi du comment et ça laisse le champ à toutes les interprétations. Par contre… je sais pas en 2006 mais aujourd’hui il est indiqué qu’il est interdit de crapahuter sur les œuvres ;)

  2. Val

    Bon, j’ai sorti les croquis du placard.

    Je te rassure, l’escalade était très limitée. Mais maintenant que tu le dis, j’imagine les âneries que certains pourraient faire… Et effectivement, je ne pense pas qu’il y avait ces indications à l’époque. Sinon pas de crapahutage…

  3. Pingback: Rando autour du gour de Tazenat | The magic orange plastic bird said...

  4. Arghhhh… pas le droit de grimper dessus… et si je prends le gauche? On a le gauche de grimper dessus, dis? Je suis gaucher…!!!

  5. Pingback: Balade à l’étang de Pulvérières | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :