Les chouettes projets d’Ulule

Vous connaissez le crowdfunding ? Oui sûrement, c’est la seule manière qu’ont trouvé certains projets pour trouver un financement. Non parce que les banques, quand tu vas leur demander quelques milliers d’euros pour lancer un projet, ils lèvent les bras au ciel, les yeux révulsés, se mettent à transpirer et à baver, puis à convulser, ce qui fait que tu t’en vas vite fait de peur de te faire mordre. On sait jamais ce que ça peut transmettre ces animaux-là.

Bref. Le crowdfunding donc. Les gens comme vous et moi (et va savoir, peut-être même ton banquier, dans un moment d’égarement), ainsi que des entreprises bien lunées, filent quelques euros pour boucler le budget de projets qu’ils aiment bien. Soit comme ça, justement parce qu’ils aiment bien et que ça leur fait plaisir de donner un coup de pouce. Soit en échange d’une contrepartie (j’ai failli écrire « contrepèterie », ce qui serait sympa aussi, note bien).

Récemment, en juin, j’ai été parmi les 200 premières commandes sur Ulule de baskets et jeans 1083, chiffre minimum pour lancer la production (200, pas 1083 (1083 c’est le nombre de kilomètres qui séparent les deux villes les plus éloignées de France)). J’ai reçu mes baskets, chouette (c’est sympa tu verras), il y a quelques jours, elles sont made in France, et j’attends mon jean avec impatience. Après les 200 premières commandes, le buzz avait fonctionné, d’autres commandes sont venues s’ajouter et vas-y petit, une jolie marque pleine de belles valeurs portées par des jeunes gens enthousiastes est lancée, et j’espère pour longtemps.

Bon j’en viens au fait. L’association Auvergne Nouveau Monde remet le couvert cette année, en proposant de soutenir 44 projets auvergnats sur la plate-forme Ulule. Alors ouais, 44 c’est beaucoup donc je ne vais pas tous te les décrire. C’est aussi beaucoup d’argent à sortir si on veut tous les aider et malheureusement, ça ne va pas être possible pour moi. Du coup j’ai choisi d’en soutenir quelques uns, qui correspondent à mes goûts et mes valeurs. Quant à vous… et bien je vous invite à parcourir la liste sur Ulule et, si le cœur vous en dit, à contribuer à un joli projet. Si le financement souhaité n’est pas atteint, on vous rend vos sous, promis. Si le projet est financé, vous aurez une jolie contrepartie et une satisfaction béate chevillée au corps. Pas mal non ?

Cœur de volcan

 coeurdevolcan

Monsieur Grangeon lance sa box. Ça me fait drôle… je m’y fais pas. Monsieur Grangeon. Bon. Pour moi on va dire que c’est Cricri, celui qui m’avait filé un pot de confiote. J’en avais parlé à la fin de ce billet-là (clik). Donc on n’invente rien là. Monsieur Grangeon il est vraiment sympa et il vend que des bons trucs.

La box « Cœur de volcan », ce sera une sélection d’au moins cinq produits d’Auvergne, accompagnés de leurs fiches recettes, envoyée chaque mois chez vous. Pour ceux qui ne connaissent pas, le concept de box consiste à s’abonner pour recevoir des produits « surprises », chaque mois. Ça peut être des produits de beauté ou que sais-je encore, l’idée étant de faire découvrir de nouveaux produits et, le cas échéant, de créer de l’addiction (malin !). Bon mais Monsieur Grangeon il va t’envoyer de l’huile de noix, ça pourra te servir pour les massages mais ce sera surtout pour la cuisiner. Enfin tu fais ce que tu veux avec hein !

Pourquoi financer ? Pour lancer l’activité, créer un site internet et l’emploi en CDI qui va avec. Pour contribuer au rayonnement national et intersidéral des produits d’Auvergne. Pour découvrir des produits traditionnels ou insolites et retrouver le goût de cuisiner et de manger local et sain.

Pourquoi j’aime ce projet ? Ben déjà parce que c’est Monsieur Grangeon, on va pas se mentir. J’atteste, je jure et je crache qu’il ne s’agit pas d’un concept marketing à deux balles. Il existe, il est incollable sur les produits du terroir auvergnat, gourmand et généreux (bon, il a pas de bretelles mais ça peut s’arranger facilement). Ce projet correspond également, et vous le savez très bien, à mes valeurs quotidiennes sur la bouffe, qu’elle soit bio, locale, saine, savoureuse, ou tout à la fois, c’est encore mieux.

Parmi les différentes contreparties, des couteaux de Thiers, des bouquins, des visites de cave à vins ou d’affinage de fromage… Vous aimez l’Auvergne ? Ben vous allez en bouffer ! Et en redemander, en plus…

Pour participer c’est là que ça se passe : http://fr.ulule.com/coeur-volcan/

Pour liker c’est par ici : page Facebook Coeur de volcan

Marielsa Niels, Mise(s) en scène

 marielsaniels

Autre projet qui me tient particulièrement à cœur (de volcan, huhu), c’est ce projet de livre photo.

Marielsa Niels est une jeune photographe installée à Clermont, j’aime beaucoup ses œuvres, son point de vue décalé sur la société, ses mises en scène élaborées et humoristiques. Elle n’a jamais publié de livre et la maison d’édition Page Centrale veut lui en donner l’occasion. Voilà une deuxième bonne raison pour participer à ce projet ! Les maisons d’édition indépendantes, ça relève un peu du défi, voire de l’inconscience. Et pourtant Page Centrale est née récemment, au cœur de Clermont, avec pour ligne éditoriale la mise en lumière des artistes et territoires du Massif central. Outre le projet avec Marielsa Niels, ils ont actuellement dans les tuyaux deux bouquins qui me font gravement de l’œil. L’un est consacré à Nils Udo, grand artiste du land art ayant installé ses œuvres en Limousin et en Auvergne il y a quelques années. L’autre est un recueil de photographies d’après-guerre, toujours en Limousin et Auvergne, prises par Jean Ribière.

Enfin, le visuel choisi pour faire la promotion du projet de Marielsa Niels, c’est la talentueuse Clémence, cuisinière hors-pair, blogueuse culinaire, rédactrice avertie, et tellement séduisante avec une passoire sur la tête. Et moi, mon rêve, je l’ai déjà dit, c’est d’avoir Clémence sur mes étagères !

Pourquoi financer ? Pour permettre à une photographe talentueuse de diffuser ses œuvres au plus grand nombre. Pour contribuer à la bonne santé d’une maison d’édition à taille humaine, dont les projets se nourrissent mutuellement et qui a à cœur de montrer notre belle région sous un angle insolite autant qu’esthétique.

Pourquoi j’aime ce projet ? Je crois que c’est clair non ?

Les contreparties : le bouquin évidemment, des photos originales signées, d’autres publications de Page Centrale… Quoi que vous donniez, vous ne le regretterez pas !

Pour soutenir le projet c’est par ici : http://fr.ulule.com/marielsa-niels-mises-en-scene/

Allez visiter les sites des différents protagonistes de cette belle histoire, vous trouverez sûrement une belle idée de cadeau pour Noël ou une recette à réaliser ce week-end.

En bref, d’autres projets qui m’ont tapé dans l’œil :

Un tracteur pour le Biau Jardin. Ben oui, une AMAP bio qui se développe a besoin de bons outils pour bien bosser. A noter que les plus généreux auront droit à un tour en tracteur. C’est quand même plus sympa que de s’inscrire à l’Amour est dans le pré pour avoir droit à cette activité.

Les Gueules de Bois. Ils sont jeunes (genre 20 ans), ils sont trois, ils ont des bac pro ou des CAP mais surtout beaucoup de talent et de passion, et il en faut pour travailler le bois. Ils font des meubles superbes, parrainés par l’entreprise Ambiance Bois (Limousin), dont le patron est tiré au sort tous les ans (!!!).

Tant que j’y suis à parler du Limousin, j’en profite pour faire la pub d’un projet sur une autre plate-forme de financement collaboratif, KissKissBankBank. Il s’agit d’un mec au parcours peu ordinaire qui construit des cabanes dans la forêt, en Creuse, et franchement, ça fait vraiment rêver. Vous pouvez l’aider lui aussi.

Conclusion, c’est quand même triste que des gens aussi passionnés, un peu perchés peut-être aussi, ne puissent pas compter sur les circuits traditionnels pour créer leur activité et vivre de leur passion.

On croise les doigts pour que leurs rêves se réalisent (et on sort le portefeuille aussi, restons prosaïque).

10 Commentaires

  1. si des communes des collectivités l’Etat avaient autant d’idées constructives ce serait bien dans nos campagnes en Limousin et ailleurs, plutôt que de faire une LGV et un train à crémaillère sur le Puy de Döme

    • @KIKI-129 : voilà deux sujets fort polémiques ! Difficile pour moi de ne pas prendre parti. Pour le Panoramique, c’était ça ou laisser un milieu fragile en proie à l’agression des voitures, sans compter la dangerosité de la route. Pour la LGV… à terme, si rien ne se fait, c’est risquer de voir les populations se détourner de l’Auvergne, difficilement accessible, et de voir fuir les familles, les entreprises et les emplois. Mais ça n’empêche pas de soutenir les projets moins pharaoniques et plus proches du quotidien de chacun de nous, bien entendu.

  2. Pingback: Littérature japonaise et nuit de l’écriture au café-lecture Les Augustes, Nils Udo à la galerie Claire Gastaud | The magic orange plastic bird said...

  3. Pingback: Disco soupe à l’Electric Palace ! | The magic orange plastic bird said...

  4. Pingback: Fac’tory #6 au MARQ de Clermont-Ferrand – L’Étrangleuse, Chore’at et Marielsa Niels | The magic orange plastic bird said...

  5. Pingback: Clermont-Ferrand, patrimoine et architecture par Arnaud Frich et Caroline Drillon | The magic orange plastic bird said...

  6. Pingback: Thibault Prugne | The magic orange plastic bird said...

  7. Pingback: Un bien Biau Jardin ! | The magic orange plastic bird said...

  8. Pingback: Cœur de volcan, pour un Noël 100% Auvergne | The magic orange plastic bird said...

  9. Pingback: La boutique Coeur de Volcan à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :