Garciaphone et Motorama à La Coopé

Une soirée spéciale Talitres à La Coopé. Talitres c’est un label indépendant qui a le bon goût de produire notamment Emily Jane White (que j’aime beaucoup), ainsi que Garciaphone (un Auvergnat) et Motorama (des Russes que je ne connaissais pas). Pas d’Emily Jane White à La Coopé (bientôt peut-être ? Hein ? Steuplé !) mais Garciaphone et Motorama.

Garciaphone je connais bien (je rappelle que j’étais allée les voir à la fête de la musique cette année), je suis fan de la scène folk clermontoise depuis longtemps déjà et il en est un des dignes représentants. Un petit côté Elliott Smith, des ballades mélancoliques, des morceaux plus enlevés et électriques… Garciaphone nous a offert un set sobre et élégant, bien équilibré, avec la fausse désinvolture du type qui joue à la maison mais qui la ramène pas trop parce qu’il a tous ses potes dans la salle.

Garciaphone

Garciaphone

Changement de matos. Changement de latitudes. Changement d’ambiance avec Motorama, en provenance de Russie. J’ai beau réfléchir… il ne me semble pas avoir jamais écouté de groupe russe (c’est français cette phrase ? Peu importe. On s’en fout). La dégaine des membres du groupe m’a permis d’anticiper un peu sur le style de musique. Revival années 1980. Marinière et vernis rouge, slim et baskets, K-Way zippé jusqu’au menton. Point de vue musical… malheureusement je suis assez ignare en années 1980 car en général je n’aime pas cette période « culturelle » mais on se rapproche pas mal de Joy Division dans les rythmes, les guitares, la façon de chanter… J’admets que je trouve ça plutôt plaisant. J’admets. Je vais peut-être revoir mes classiques. Peut-être. En tout cas Motorama j’ai trouvé ça sympa. Si l’on exclut les problèmes techniques. La catastrophe. Problèmes de guitare, de micro qui tombe, qui se démantibule… un vrai festival. Au début le chanteur l’a pris avec humour. À la fin… plus du tout. Il a fini par récupérer tous les micros de la scène (ceux des instruments) afin d’en faire un bouquet pour chanter dedans. Autant dire qu’après avoir foutu un bordel pareil, il était inutile d’espérer des rappels. Et il n’y en a pas eu. Je suis un peu désolée pour le groupe, ainsi que pour la Coopé, à qui on peut difficilement reprocher une logistique approximative. Ça arrive, c’est comme ça et en général la poisse est bien collante jusqu’à la fin. Comme je ne connaissais pas je n’ai pas trop vu les ratés dans les morceaux, ils ont été super pro jusqu’au bout. Bravo.

A noter que la soirée était à 5€ pour les adhérents. Merci La Coopé.

Motorama

Motorama

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :