Les Contre-plongées de Clermont-Ferrand 2014

Je n’ai pas participé à beaucoup d’animations estivales à Clermont cette année. La faute à une météo peu propice aux soirées au clair de lune, et aussi à une programmation assez pointue qui ne m’emballait guère. J’ai malgré tout assisté à deux soirées formidables.

La première avait lieu dans le jardin du muséum Henri-Lecoq. Trois femmes face au public pour lire le texte extraordinaire de Julie Otsuka, « Certaines n’avaient jamais vu la mer », dont j’avais déjà parlé sur ces pages. Le public assis sur les sièges, coussins ou bottes de pailles s’est vu remettre de petits haïkus colorés avant la représentation. Puis les mots de ces femmes japonaises ont envahi le jardin, révélant leur vérité méconnue et leur souffrance. Anne Gaydier, Monique Jouvancy et Marielle Coubaillon ont su donner vie à ces mots, à ces femmes, et toucher le cœur du public.

jardin_museum_lecoq

haikus

julie_otsuka

Deuxième soirée place de Jaude en compagnie du CirkVOST et de leur création originale « BoO ». Une structure en bambou façon mikado qu’il a fallu presque une semaine pour ériger sur la place de Jaude, et un spectacle vertigineux d’une heure pendant lequel des acrobates facétieux nous ont donné frisson sur frisson, pendus aux bambous et sautant dans le vide.

boo_repetitions

boo

boo_2

Un commentaire

  1. Pingback: L’Entretien (Wakan Théatre) suivi de L’Autre chemin des Dames (Ecart Théâtre) | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :