Déjeuner à la Maison Decoret à Vichy

Je crois bien que c’était la première fois que je mangeais dans un restaurant étoilé Michelin. Un petit événement pour moi, rendu possible par une offre Groupon (merci Susan pour l’alerte !) proposant un repas pour deux à 119€. L’occasion ou jamais d’aller se faire plaisir avec un repas en dix services dans la jolie ville de Vichy que j’aime tant (version été ou version automne ?). Malheureusement la météo n’était pas de la partie mais peu importe, j’ai passé un délicieux moment à la table de Jacques Decoret, une étoile au guide Michelin et Meilleur ouvrier de France.

Arrivés à midi à l’ouverture, nous avons été accueillis chaleureusement par l’équipe et installés à une table de choix, face à la baie vitrée et au parc des Sources. Le menu qui nous a été présenté était strictement le même que celui indiqué sur l’offre Groupon, ne restait plus qu’à choisir les boissons. Une bouteille de Châteldon (un comble lorsqu’on déjeune à Vichy ;)), un verre de blanc et un verre de rouge pour accompagner les dix plats à venir… Les vins recommandés pour ce menu étaient tout à fait adaptés, tant au niveau du goût que du budget (même si le budget « boissons » s’est élevé au final à 70€ pour deux, café compris).

Un mot sur le service… Lorsqu’on n’a pas l’habitude de ce type d’établissement, il est toujours très intimidant de voir débarquer les serveurs par deux pour servir et débarrasser. Le réassort en eau pétillante dans les verres ou en pain est observé de près (mais de loin) et instantané en cas de besoin. L’anecdote que je retiendrai c’est sûrement lorsque JD m’a fait part du serveur  qui a « bugué » deux fois en s’approchant de la table, il m’a suggéré de retirer la cuillère de ma verrine vide pour qu’on soit desservis. Je ne voulais pas y croire mais si. Cuillère enlevée, verrine débarrassée dans la minute. Sinon je pense qu’on y serait toujours… J’en rigole encore. Bref, un service aux petits soins mais discret et pas pédant. J’ai également noté le petit accroche-sac « Relais et Châteaux » apporté pour soutenir mon sac à main déposé à terre.

Je tiens à parler de l’ambiance musicale ! On pourrait s’attendre à des adagios langoureux mais chez Decoret on diffuse du Jack Johnson. Un vrai bonheur pour moi (j’adore Jack Johnson) et la petite touche qui prouve qu’on peut faire de la grande cuisine sur de la musique de surfeurs. A défaut d’être dans le ciel, le soleil était dans nos oreilles.

Et dans les assiettes !

Assez blablaté, qu’est-ce qu’on a mangé ?

Pétales de fruits et légumes secs

***

Un couteau-coquillage mariné aux fruits de la passion

***

Le persil, le vert et le blanc, de la racine à la feuille

***

Un foie gras de canard poêlé, servi avec une choucroute imaginaire

***

Quelques carottes de couleurs, poudrées de pain d’épices, un cube de saumon sauvage de la Baltique confit

***

Filet de perdreau de chasse de Sologne, rôti en feuille de châtaignier, cuisse longuement braisée, textures de cerfeuils tubéreux, jus tranché à la chicorée

***

Déclinaison sur le céleri rave, le Fumaison, pour un fromage d’ici

***

Sous la forme d’un tacos, la saveur du lait travaillé en mousse, en craquant, et en glacé, mangue fraîche avion

***

Fours secs

***

Sucettes multicolores

 

Je ne vais pas vous décrire chaque plat, de toute façon j’ai trouvé absolument tout excellent. Y compris les pains (campagne, céréales ou seigle), addictifs.

Je tiens juste à souligner que Jacques Decoret traite les légumes de la plus belle des façons. J’étais dubitative sur l’entrée à base de persil et… ce fut une expérience extraordinaire. Le jus de persil (c’est là où j’en ai laissé ma cuillère dedans) est un pur délice de douceur autant que de puissance aromatique pour cette herbe on ne peut plus commune mais sublimée par le chef Decoret. Même constat sur l’assiette de fromage Fumaison (une belle découverte pour moi, d’ailleurs…) accompagnée d’une déclinaison de céleri : pas grand-chose dans l’assiette mais une explosion des papilles. Jacques Decoret nous rappelle avec bonheur que les légumes et les herbes sont une source infinie de saveurs et de textures et que chacun peut se révéler d’une finesse absolue, y compris dans des assemblages simples mais faisant la part belle au goût originel de la nature. La « choucroute imaginaire » est un grand classique du chef : chou d’un côté, jus de genièvre de l’autre, graines de carvi au bord de l’assiette… de quoi me réconcilier avec cette recette traditionnelle que je n’apprécie généralement pas.

J’ai adoré le saumon cuit à basse température, ainsi que le foie gras, mais la vraie surprise est venue de ces légumes du quotidien traités comme les mets les plus raffinés et dans le plus grand respect des saveurs originelles.

(Note sur mes photos : voulant être le plus discrète possible et souhaitant profiter un max de mon repas, je n’ai pris qu’une seule photo par plat. Je m’en sors pas trop mal ;) La majorité a pris un petit filtre « cuisine » de l’appli Fotor (que je recommande pour des retouches de qualité sans truelle))

Je ne les ai pas en photo en entier mais Decoret a fait réaliser des couteaux par la coutellerie Dozorme, gravés à son nom, des Thiers dont le manche n’est présent que d’un côté de la lame (comme la nouvelle collection de couteaux de cuisine découverte l’été dernier)… absolument superbes !

Pétales_légumes

Couteau-mariné

Persil

foie-gras_choucroute-imaginaire

Saumon-carottes

Perdeau

Fumaison_célerie

Tacos_lait_mangue

Café

Trois heures à table qui ont filé à la vitesse de la lumière. Je ne peux que recommander cette merveilleuse adresse, aux gourmets s’ils ont le budget, et aux autres s’ils veulent (se) faire plaisir pour une occasion spéciale. La Maison Decoret dispose également de quelques chambres charmantes si vous souhaitez prolonger le plaisir de votre séjour à Vichy.

sucette_mandarine

Un mot sur le concept de Groupon, que je testais pour la première fois également… les offres sont certes alléchantes mais il faut faire attention au planning. Les jours et heures « réservables » sont indiqués dans les conditions mais pour avoir accès au planning de réservation il faut avoir procédé à l’achat du coupon. Ce qui peut être une mauvaise surprise si on avait tablé sur un samedi midi et que c’est tout complet…

Au moment où j’écris/publie ces lignes, l’offre a été réactivée mais seulement pour le séjour 1 nuit + repas (pour 2) à 299€. Ça reste, compte tenu des tarifs habituels et des prestations de haute volée, une offre très très intéressante.

Incontournable ! ;)

Incontournable ! ;)

Un commentaire

  1. Pingback: Balade dominicale au parc Bargoin | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :