Les petits inventaires d’Ariel Wizman

L’an dernier, je m’étais fait un petit cadeau de Noël avant l’heure au détour d’un rayon de la FNAC, conquise par ce livre à la fois drôle et informatif « Ces objets insolites ou obsolètes que vous pensiez avoir oubliés ».

Ariel Wizman, journaliste et présentateur télé bien connu, s’est penché sur ces objets du quotidien… qui n’en font plus partie, de notre quotidien. A l’époque où on les utilisait, on les pensait sûrement éternels, et évidemment à la pointe de la technologie. Certains permettaient même de se la péter en société et de susciter la jalousie alors qu’aujourd’hui ils ne déclenchent que l’hilarité.

Outre les textes savoureux, ce recueil permet de prendre du recul par rapport à notre société de consommation et à nos plaisirs matérialistes. Les grandes heures du Bibop, du Minitel, fierté nationale, mais aussi plein d’objets qui rappellent les douces heures de l’enfance, comme ces « jeux électroniques » (comme on disait à l’époque) de Nintendo, dont j’ai toujours quelques exemplaires en parfait état de marche chez mes parents. Je ne me souvenais plus du tout des « puces sauteuses », ni de mon Jump Jumper. Et puis il y a tous ces objets que je n’ai pas connus et qui retrouvent leur heure de gloire grâce à ce livre…

wizman

Cette année, le père Noël, bien inspiré, m’a apporté « Ces objets emblématiques que vous sauveriez [ou pas] avant de quitter la France ». Un nouveau catalogue croustillant d’objets tous conçus ou fabriqués en France, ou emblématiques du mode de vie à la française. J’ai tout autant apprécié découvrir ou redécouvrir un bric-à-brac coloré et ainsi que de vieilles réclames sexistes ou ridicules. Par contre, je n’ai pas aimé le postulat de départ du recueil. Afin de créer un fil rouge (bien inutile et dont on s’était tout à fait passé dans le premier volume), Ariel Wizman a fait comme si le lecteur était dans la peau d’un futur expatrié. Cette petite fantaisie narrative s’impose au détriment du descriptif des objets, et dérive parfois vers des remarques douteuses au sujet de certains pays étrangers. Pas toujours du meilleur goût.

Au-delà du caractère humoristique et anecdotique de ces recueils, ces petits inventaires en disent long sur notre société de consommation et certains objets pourraient bien donner du fil à retordre aux antiquaires dans trois ou quatre générations (voire moins) tant certains sont d’une conception et d’une utilité plus que farfelues.

Un troisième volume semble en préparation…

wizman_2

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :