Randonnée dans les gorges d’Enval

Le bon timing, c’était de coupler cette rando avec les spectacles d’Improvergne à Riom dans le cadre de la semaine de l’impro. Le mauvais timing, c’était de se retrouver à se balader à la fraîche avec des hordes de coureurs venus s’enliser dans la course « Volvic Nature ». Bon, c’est un peu de ma faute aussi, j’aurais pu voir l’info au sujet de ce trail majeur de la région mais faut dire que ça me fait tellement chier, les compétitions sportives (surtout les courses dans la gadoue), que mon cerveau ne l’aurait de toute façon pas retenue. Bref, ça me fera une bonne excuse pour y retourner, si possible à la belle saison, et pour voir ce que je n’ai pas pu voir.

Le départ se fait à la sortie d’Enval, sur un petit parking où un panneau descriptif de la rando APAGE (Association pour l’aménagement des gorges d’Enval) annonce la couleur (vous pouvez retrouver ce tracé sur ce pdf). Le sentier grimpe doucement jusqu’à une table d’orientation qui surplombe la commune. Apparemment elle surplombe aussi la fameuse cascade du Bout du Monde que Maupassant évoquait dans Mont-Oriol mais quelques recherches sur le web me prouvent que nous ne l’avons pas vue. Je ne sais pas comment on y accède, probablement depuis le parking et ce petit chemin qui part dans la forêt. Bref, à refaire. Communier avec l’esprit de Maupassant est une chose rare, expérimentée notamment du côté du gour de Tazenat, également cité dans Mont-Oriol, et là je l’ai ratée, l’occasion. BREF ! Le sentier se poursuit (un peu casse-gueule) et redescend doucement vers les gorges. Très vite on se retrouve à longer l’Ambène qui bouillonne au milieu des arbres et ça donne envie de revenir l’été pour y trouver fraîcheur et verdure luxuriante. L’automne doit être pas mal non plus.

table_enval

ambene

banc_pourri

mousse

C’est à peu près à ce moment-là qu’on a vu débarquer les premiers coureurs. J’ai d’abord pensé à des sportifs du dimanche (du samedi en fait), puis à un club en session d’entraînement, puis j’ai vu les dossards et là j’ai dit « merde ». Étant donné l’étroitesse du sentier (et son état de gadoue très avancé), on a passé notre temps à se carapater au milieu des arbres pour laisser passer les trailers. Et occupés qu’on était à surveiller ce qui arrivait derrière nous, on ne regardait pas le paysage. BREF, à refaire ! Grumpf ! On a profité d’un bref interlude sur bitume pour laisser passer un maximum de personnes, estimant la fin du peloton à ce qu’il ne restait quasiment que des femmes, et vieilles. La nature étant ce qu’elle est, cruelle, nous avons eu raison et le flot de vieilles coureuses hébétées recouvertes de boue s’est rapidement tari. C’est en arrivant à proximité de la fameuse cascade de Facemeunier que le monsieur (pas vieux mais un peu hébété quand même) fermant la course nous a dépassés. ENFIN LA PAIX ! Sauf qu’il commençait à se faire un peu tard donc il a fallu accélérer le pas. Le sentier continue le long de l’Ambène jusqu’au village de Facemeunier, qu’il faut traverser pour reprendre le chemin de l’APAGE. Cette partie est, disons-le, tout à fait moche. Pas de vue, le village de Beauvaleix n’a rien de pittoresque et comme le temps nous manquait, nous avons dû prendre l’option « retour fissa sur Enval » via un chemin forestier boueux et inintéressant, au lieu de prendre le détour qui offre une vue sur le château de Tournoël et le puy de Dôme. Là encore, ce sera, j’espère, pour une prochaine fois.

trail_volvic

facemeunier

Les motos et VTT, c'est par là ! Et bonne chance hein ! ;)

Les motos et VTT, c’est par là ! Et bonne chance hein ! ;)

Au final, une rando qui ne vaut vraiment la peine d’être faite en boucle que si l’on pousse jusqu’à Tournoël (enfin j’imagine). Sinon un simple aller-retour jusqu’à la cascade de Facemeunier me paraît être une bonne option.

panneau_pont

pont_pierre

Question balisage, l’APAGE a vraiment eu peur qu’on se perde : il y a des panneaux fléchés à chaque intersection et le balisage jaune ou bleu est très visible partout. Impossible de se planter mais si vous comptez sur Google maps, en revanche ne comptez pas trop sur votre réseau 3G au fond des gorges.

2 Commentaires

  1. Ludo

    Et d’autres randos dans le Puy-de-Dôme à découvrir sur http://www.planetepuydedome.com/rando63

  2. C’est un endroit assez magique les gorges d’Enval, dommage que les coureurs aient perturbé cette balade. Ca vaut le coup d’y retourner au printemps et de prendre le temps de s’assoir sur les rochers au milieu de l’eau, pour se ressourcer tout simplement.

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :