Yves Marc – Ce corps qui parle

Avant toute chose je tiens à remercier Val pour l’alerte matinale au sujet de ce spectacle donné au théâtre Cornillon de Gerzat samedi dernier. Je n’en avais absolument pas entendu parler et j’avoue que je ne m’étais jamais intéressée à ce petit théâtre de Gerzat. Promis ça va changer !

Yves MarcYves Marc a fondé le Théâtre du Mouvement. Parce que la gestuelle, la posture, l’attitude, les grimaces… sont au coeur de l’expression théâtrale et notamment de son genre le plus significatif, le mime, qu’il pratique à la perfection. Mais Yves Marc a voulu pousser plus loin cette exploration du « corps qui parle » en étudiant en profondeur les neurosciences ou la PNL (Programmation neuro-linguistique), car dans le fond, nous sommes tous un petit peu les acteurs de notre quotidien, obligés d’adopter des postures, des attitudes en fonction des situations que nous rencontrons et celles-ci en disent plus long sur nous qu’on ne le voudrait. Mais il ne s’agit pas là de tirer la langue à son voisin ou de faire un bras d’honneur à son supérieur hiérarchique… non non non ! Un sourcil qui se hausse ou qui se fronce, un regard qui part à gauche, des doigts qui s’entrecroisent, une jambe qui tressaute, l’oreille qui nous gratte, le dos qui se voûte, un menton qui se tend… autant de manifestations imperceptibles de notre corps qui peuvent se transformer en livre ouvert pour notre interlocuteur, pour peu qu’il soit suffisamment attentif et entraîné à reconnaître ces petits marqueurs de nos émotions. Heureusement, tous nos interlocuteurs ne sont pas Yves Marc. Pendant plus d’une heure d’un spectacle oscillant avec bonheur entre le one-man-show et la conférence, il décortique notre cerveau, passe en revue d’innombrables gestes et postures dans lesquelles chacun d’entre nous s’est forcément retrouvé à un moment ou à un autre, nous livre des interprétations plausibles, et même scientifiquement et statistiquement démontrées de ces attitudes, et nous prouve, au final, que notre corps parle un langage qui lui est propre et parfois même qu’il prend la parole avant notre bouche et notre cerveau.

Et c’est devant un public qui se gondole de rire qu’Yves Marc se livre à ses facéties. Il interpelle les spectateurs, se moque gentiment de certains, leur tend un miroir grotesque qui donne à la fois à rire et à penser. Car toutes ces histoires de cerveau, de corps, d’émotions, ouvrent la porte à des considérations qui donnent le tournis, à la fois scientifiques, culturelles ou philosophiques.

Le DVD du spectacle ainsi que le texte sont disponibles en commande auprès du Théâtre du Mouvement. Ça ne remplace évidemment pas le charme de l’interactivité du spectacle vivant mais le texte d’Yves Marc est tellement passionnant que ça se tente, pour ceux qui n’auront pas la chance de le voir sur scène.

Merci au théâtre Cornillon d’avoir fourni un petit document de présentation très complet avec notamment une bibliographie très fournie conseillée par Yves Marc, pour ceux qui veulent aller plus loin dans la découverte de la PNL, du théâtre ou tout simplement du mieux-être.

Enfin, si ça vous intéresse, JD a également pris la plume pour faire entrer ce spectacle en résonance avec une formation PNL suivie il y a peu, c’est par ici que ça se passe (clik !)

yves_marc

2 Commentaires

  1. Val

    Contente d’avoir pu partager ce bon moment avec vous. In extremis, car la salle était vraiment remplie.
    Alors que le matin aux Volcans, nous étions seulement 6 pour l’écouter et discuter. Dont la programmatrice de la salle Cornillon, qui l’a découvert au festival d’Avignon.
    Plus difficile d’échapper à ses remarques en si petit comité.

    Particulièrement rigolé à ses démonstrations de démarche, mollets à l’air. (qui m’ont fait penser aux silly walks des monty pythons, alors que c’était scientifique !).
    Le matin, il nous a raconté que c’était un extrait de son spectacle consacré à la marche, qui ne doit pas être triste.
    Ce one-man-show serait né presque par hasard : il était intervenu seul pour présenter le travail de la compagnie et on l’a convaincu d’en faire ce spectacle.

    Difficile de croire qu’habituellement ce grand bavard joue dans des pièces quasi sans texte. Celle que sa compagnie adapte actuellement ne conservera que 3 phrases du texte d’origine…

    J’ai cru comprendre qu’à la fin du spectacle, les DVD et textes étaient en vente au fond de la salle via les Volcans. J’ai aperçu l’un des salariés assis derrière nous, mais le stand n’était pas très visible. Par contre, la vente continue peut-être à la librairie…

    • @Val : merci encore pour l’information, et merci pour toutes ces précisions sur l’origine du spectacle. En effet ça donne envie de voir ses autres prestations sur scène.

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :