Le CNCS tisse sa toile

Jeudi 26 mars dernier, le Centre National du Costume de Scène à Moulins a convié blogueurs, twittos, instagrammers et autres webmasters et facebookers à découvrir le musée bien sûr, mais au travers de son tout nouveau site web, fonctionnel, responsive (adapté aux tablettes et smartphones) et réalisé par l’agence clermontoise Periscope. Récit d’une belle soirée !

 

Six univers sont à explorer sur le site du CNCS, les participants ont été invités à les tester dans la bonne humeur !

 

S’instruire

Le CNCS, c’est des expositions temporaires sublimes, une expo permanente consacrée à Noureev, mais aussi le lieu idéal pour partir à la découverte des différents métiers liés au costume de scène : couture, scénographie… Un centre de documentation est à disposition, sur rendez-vous, des professionnels, des étudiants, des historiens… Des visites et ateliers sont organisés pour les scolaires et centres de loisirs afin de leur faire découvrir le Centre de manière ludique. Et même si je ne suis plus une enfant, c’est un atelier mannequinage qu’on m’a proposé lors de la soirée web ! Déshabillage du mannequin et rhabillage sous l’oeil de mon propre smartphone pour répondre au défi lancé aux participants pendant la soirée. Merci à Mathieu, cadreur improvisé mais de talent ! J’ai pu constater la difficulté d’habiller un mannequin, exercice périlleux réalisé par les employés du CNCS à chaque nouvelle expo.

mathieu-rodolphe

S’amuser

Étoffes, rubans, ciseaux, scotch double-face et support vierge pour confectionner un jabot personnalisé. Voilà le terrible défi de l’atelier numéro deux ! Un jabot se doit d’être fourni, froufroutant… certaines participantes ont été très créatives et moi j’ai atrocement souffert avec ma lumineuse idée de confectionner des fleurs de tissu. Bref, le CNCS propose des ateliers pour les familles ainsi que des goûters d’anniversaire où les enfants peuvent se livrer à des ateliers créatifs entre le gâteau et la visite des collections, souhaitons qu’ils soient plus doués que moi !

 selfie_jabot

Visiter

Bien sûr, on est là pour ça ! Deux grandes expos par an, une expo permanente consacrée à Noureev… on peut venir et revenir au CNCS sans jamais tomber sur les mêmes costumes, les réserves sont pleines à craquer. On peut visiter librement ou choisir de se faire accompagner par un guide. En ce moment et jusqu’au 25 mai, ce sont les trésors de l’Opéra Comique qui sont à l’honneur, à l’occasion de son tricentenaire, et que nous avons eu la chance de découvrir accompagnés d’une guide conférencière. Des costumes très anciens, des costumes tellement neufs qu’ils ne seront portés que dans quelques semaines à l’occasion d’une nouvelle pièce, des scénographies de Macha Makeïeff toutes plus sublimes les unes que les autres, des oiseaux naturalisés prêtés par le musée Lecoq de Clermont-Ferrand, des vidéos, un atelier reconstitué… Voilà une exposition particulièrement séduisante et à ne pas manquer pour les pièces somptueuses qu’elle présente.

opera-comique

Et alors vous savez quoi ? J’avais râlé l’année dernière, au sujet de l’interdiction de prendre des photos au CNCS. Et bien maintenant c’est possible ! Youhou ! Le musée adhère à la charte « Tous photographes « , initiée par le Ministère de la Culture et de la Communication. On peut donc immortaliser ces merveilleux costumes, mais sans flash évidemment, et sans perche à selfie ou autre matos encombrant. Je vous dis pas le nombre de photos prises lors de cette soirée par ce troupeau de geeks ! Indécent !

 opera-comique2

belle

Partager

Donc qui dit photos, dit partage ! Facebook, Twitter, Youtube, Instagram… Le CNCS a investi les principaux réseaux sociaux pour diffuser ses informations et échanger avec les internautes. Un social wall est même installé sur le site web pour voir d’un seul coup d’oeil les dernières publications.

 

Se restaurer

Un délicieux buffet nous attendait à l’issue de la visite guidée, plein de bons produits auvergnats comme du fromage, du pâté aux pommes de terre (on est dans le bourbonnais, ne l’oublions pas !), du vin de Saint-Pourçain… Mais les jours d’ouverture du CNCS, c’est un café-brasserie qui est proposé au public, visiteurs ou non. Et dans le même esprit, ce sont des plats en accord avec l’expo du moment, et à base de produits régionaux qui sont servis. Ça c’est pour l’assiette… pour ce qui est du décor, alors là c’est juste somptueux, Christian Lacroix en personne s’en est chargé, c’est vous dire si c’est beau. La réservation est vivement conseillée, ce serait dommage d’avoir à faire demi-tour.

 buffet

Privatiser

Séminaires, visites privées en groupe, réunions ou cocktails… tout est possible, y compris louer la place d’Armes devant le bâtiment (ça claque !).

 

La boutique

Une vaste boutique attend les visiteurs à l’issue de leur visite mais si vous n’avez pas l’occasion de vous déplacer à Moulins, une boutique en ligne propose livres, papeterie, accessoires pour la maison ou de mode… de quoi se faire plaisir ou dégoter un cadeau original.

Et bien entendu, vous pouvez planifier votre prochaine visite en achetant vos billets à l’avance sur la billetterie en ligne.

 

A l’issue de cette soirée web à laquelle de nombreux internautes avaient répondu (surtout des filles d’ailleurs !), des récompenses ont été distribuées à ceux qui avaient été particulièrement actifs sur les réseaux au cours de la soirée. J’ai eu la chance de repartir avec un superbe livre sur les collections du CNCS grâce à mon Vine où je réalise l’épreuve de mannequinage. Je suis ravie de ce beau cadeau. Selfie, épreuve de rapidité, mot-mystère à découvrir à l’aide de flash codes cachés ici ou là… des défis variés auxquels les participants se sont livrés avec plaisir. Cette soirée était à ma connaissance une première en Auvergne et elle a été extraordinairement bien conçue et préparée. J’ai aimé le fait qu’elle soit ouverte à tous, quel que soit le degré d’ « influence » (= nombre de followers/visiteurs), j’ai aimé la variété des activités, j’ai aimé l’accueil de tout le personnel. Je regrette juste une chose, de ne pas avoir eu l’occasion de trop échanger avec les personnes que je ne connaissais pas parmi les invités. La communauté des ultra-connectés n’est pas si étendue en Auvergne et même si certains ont su s’organiser efficacement (les Blogovergnates notamment), le réseau est encore un peu distendu. J’attends donc avec impatience que d’autres sites de visite se lancent dans de telles opérations !

 cadeau

Un grand merci à toute l’équipe du Centre National du Costume de Scène et tout particulièrement à Anne-Laure Bucelle pour l’initiative et l’organisation.

Un grand merci également au Transfo et tout particulièrement à Rodolphe Canale pour l’invitation, l’organisation du covoiturage et la conduite irréprochable du mini-bus ;)

Et spécial big up aux covoitureurs :

Marion pour Sauvazine

Ninon pour Disouininon

Virginie pour MadameCitronnade

Mathieu Bruc

Florian Cardinale

Laurent Chamalin

L’ensemble des publications est visible sur les différents réseaux avec le hashtag #soireewebcncs

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :