Horizons – Arts nature en Sancy 2015 // Journée de vernissage 1/3

affiche_horizons_2015

Voilà la troisième année que je m’inscris à cette fameuse journée d’inauguration des œuvres Horizons.

J’attends ce moment avec impatience même si je sais que ça va être très long et sujet aux aléas météo. Après le déluge de 2013, les coups de soleil de 2014… que me réservait 2015 ? Sans surprise, un léger mix des deux ! Mais cette fois j’étais sur-équipée. Pantalon de pluie, crème solaire, chapeau, parapluie… j’avais même pris mes jumelles récemment achetées mais je ne m’en suis pas servie. Bref, sans le stress de la logistique, j’étais prête à profiter des dix œuvres révélées officiellement le 11 juin dernier.

matos

Dix œuvres donc, sur le territoire du massif du Sancy. Une onzième oeuvre est installée à Ceyrat dans le cadre de la candidature de la chaîne des Puys au patrimoine de l’Unesco, j’irai la voir dès que possible car elle m’a l’air fort sympathique !

Départ à 8h depuis le parking du CCAS de Super-Besse, comme chaque année mais cette fois-ci c’est cinq bus et non pas quatre qui sont affrétés ! Nous sommes 280 curieux à embarquer pour cette odyssée et justement, c’est vers une barque que nos premiers tours de roues nous mènent, du côté d’Egliseneuve-d’Entraigues.

Les rameurs perpétuels – François Klein

Après une courte marche dans les sous-bois, la grande cascade s’offre au regard du visiteur avant de révéler son oeuvre en pleine activité. Un astucieux système de gouttière alimente un dispositif qui actionne les rames de cette embarcation immobile. Les rameurs perpétuels invitent à un voyage hypnotique et imaginaire dans ce cocon de verdure et d’eau. Pour prolonger la contemplation, le paisible lac d’Entraigues semble un point de chute idéal pour se ressourcer le temps d’un pique-nique.

lac_entraigues

rameurs

rameurs_2

Walden Raft – Elise Morin & Florent Albinet

En route pour Picherande et le lac de Gayme, où nous attend une jeune femme retranchée dans une petite cabane flottante. Je doute qu’elle reste là tout l’été par contre ! Je parle de la jeune femme, la cabane va rester, elle. En principe on pourra faire comme la jeune femme mais pour des questions de sécurité, ça se fera sûrement avec un encadrement. Le tour du lac est fortement encouragé pour voir la cabane sous tous les angles. L’oeuvre est en référence à « Walden ou la vie dans les bois » de Henry David Thoreau (dispo en libre de droits), qu’il va donc falloir que je lise… Notez que l’oeuvre est également visible de nuit… Je suggère un petit pique-nique (apportez vos raquettes de ping-pong, y a des tables !) en fin de journée pour en profiter !

bus

walden_2

waldenraft

Peuplade – Delphine Pouillé

Quelques kilomètres plus loin, du côté de Chastreix, une courte balade nous mène vers d’étranges créatures, dont la première nous accueille sur le chemin. D’autres colonisent ici et là un site où les traces de l’homme et de ses constructions sont encore visibles. La « peuplade » de Delphine Pouillé est constituée de formes de tissu et de mousse, toutes identiques à l’origine mais toutes différentes au final. Végétal, animal, minéral, dangereux ou inoffensif, chaque individu interroge le visiteur qui doit parcourir le site pour y trouver les huit spécimens qui l’habitent.

panneau

Faut parfois mouiller le maillot pour faire un bon film ;)

Faut parfois mouiller le maillot pour faire un bon film ;)

peuplade_2

les_lades

peuplade

J’ai rêvé d’un château – Collectif Time Maker’s

Direction La Bourboule, pour admirer de loin un fabuleux château bleu perché sur la roche Vendeix. En principe il faut faire une randonnée pour monter jusqu’au château mais par manque de temps, nous nous contentons de le contempler d’en bas. La légende raconte qu’il y aurait eu un véritable château à cet endroit là, il n’en fallait pas moins pour que cette équipe d’étudiants de l’école d’architecture de Clermont ne s’en empare. Leur intervention lors du vernissage est émouvante : ils ne sont même pas encore diplômés ! J’ai très envie de monter au sommet de cette roche pour voir leur travail de plus près, ainsi que le panorama qui doit valoir quelques points…

chateau

chateau_2

Un peu de patience…le récit des six autres œuvres arrive très vite !

Ceci n'est pas une oeuvre d'art mais un authentique Auvergnat. Vous pouvez admirer également.

Ceci n’est pas une oeuvre d’art mais un authentique Auvergnat. Vous pouvez l’admirer également (on dirait un shooting pour un pull vendu chez L’Homme Moderne vous trouvez pas ?)

8 Commentaires

  1. Marie

    Encore et toujours une superbe initiative ces Horizons ! J’adore l’idée de redécouvrir des paysages que je connais grâce aux oeuvre d’art et de découvrir de nouveaux endroits pour aller voir ces oeuvres.

  2. Mich

    Et les six autres !!!! ;)

  3. Pingback: Horizons – Arts nature en Sancy 2015 // Journée de vernissage 2/3 | The magic orange plastic bird said...

  4. Pingback: Horizons – Arts nature en Sancy 2015 // Journée de vernissage 3/3 | The magic orange plastic bird said...

  5. Pingback: Escapade rafraîchissante dans le Sancy – 2 // La Bourboule et la Grande Cascade | The magic orange plastic bird said...

  6. Pingback: Octopus Montanus – 11e oeuvre Horizons 2015 | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :