Les Contre-plongées de Clermont-Ferrand : le Funambus et les Maudits Sonnants

Voilà, les Contre-plongées estivales sont terminées, déjà, depuis le 11 août. J’ai finalement fait moins de spectacles que prévu (voir mon premier billet sur le sujet) mais je suis tout de même allée voir les compagnies qui se sont produites place de Jaude.

Le 31 juillet, c’est le Funambus de l’Underclouds Compagnie qui a fait escale. Installé en rond au milieu de la place de Jaude, le public a attendu (longtemps) que la nuit tombe pour voir enfin arriver la bête. Un vieux bus conduit par une troupe déjantée, qui a commencé son show en faisant des tours rapides dans le cercle. Placée dans les premiers rangs, j’avoue que j’ai eu peur. En général dans ces spectacles on a peur pour les artistes, là j’ai eu peur pour moi… Vraiment. Un micro coup de volant et c’était le carnage assuré. Bref, le bus s’est stabilisé et la troupe a mis le feu à la place de Jaude. Là aussi j’ai eu peur. D’où j’étais je trouvais que le fil d’essence était beaucoup trop près du public mais les flammes n’ont pas duré très longtemps. Enfin, les funambules sont arrivés et ont déambulé sur un fil tendu sur le toit du bus, à l’arrêt. Le clou du spectacle a été lorsque le bus s’est remis en marche et que les funambules ont continué à se déplacer malgré le mouvement. Au final, j’ai trouvé la prestation acrobatique plutôt classique et à la mise en scène se reposant un peu trop sur ce bus, qu’on a vite fait d’oublier lorsqu’on regarde les artistes évoluer sur leur fil. Je ne sais pas si c’est la longue attente qui a fait ça mais j’ai également trouvé que le spectacle avait duré trop peu de temps. Bref, un peu déçue par ce Funambus.

funambus

Le 7 août, la Transe Express Company est venue présenter Les Tambours et Maudits Sonnants. J’ai croisé Les Tambours déambulant dans la rue des Gras lorsque j’étais en route pour aller dîner en ville. Je ne savais pas que j’allais les revoir lors du spectacle des Maudits Sonnants à la nuit tombée. Une fois leur parade terminée, ils ont rejoint d’autres trompe-la-mort pour se livrer à une mise en scène stupéfiante. Après une mise en bouche dans des petites cahutes enflammées, tous ont rejoint une drôle d’installation qui s’est lentement élevée dans les airs… très haut… grâce à une grue énorme. C’est alors qu’un mobile comme ceux que l’on avait au-dessus du lit de notre enfance s’est soudain animé de musique et de lumière, mais loin d’endormir les spectateurs sagement assis sur la place de Jaude, c’est la poésie et la fascination qu’il a éveillées chez chacun d’entre nous. La peur un peu, aussi. Des acrobates se sont livrées à des numéros de trapèze et même en sachant qu’elles étaient accrochées, on ne pouvait s’empêcher de frissonner à chaque pirouette. Un superbe spectacle féerique et poétique qui a conquis le public clermontois.

maudits_sonnants

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :