Week-end à La Bourboule // Le Parc des Fées***

[ #ilovevillesdeaux ]

Après une journée de randonnée magnifique sur le puy Gros, nous sommes attendus à l’hôtel Le Parc des Fées à La Bourboule. Le cadeau offert par la Route des Villes d’Eaux du Massif central comprend une nuit avec petit déjeuner ainsi que deux heures d’accès à l’espace bien-être de l’hôtel. J’ai préalablement réservé notre créneau horaire pour l’espace bien-être ; nous arrivons pile quelques minutes avant 18h, juste le temps de prendre possession de notre jolie chambre au quatrième étage, en coin de bâtiment avec double vue superbe sur La Bourboule, et hop ! En maillot et en peignoir ! Alors je passe sur le temps de réflexion qu’il nous a fallu pour « construire » les tongs fournies avec le peignoir… Elles sont présentées à plat et prédécoupées, mais sans mode d’emploi, ça demande un peu de créativité (et un diplôme d’ingénieur) !

parc_fees

vue_hotel_1

vue_hotel_2

tongs

Direction le premier étage où on nous ouvre la porte de l’espace bien-être. Ce dernier étant relativement petit et réservé aux clients de l’hôtel, il ne peut accueillir que quatre personnes simultanément. De vastes baies vitrées ouvrent sur la verdure alentour et sur la rue, tout en garantissant l’intimité des baigneurs. A notre disposition ? Un bain à remous, un sauna, un hammam et une douche sensorielle…

bain_remous

Première étape, une petite douche savonneuse pour nous débarrasser des stigmates de la randonnée du jour et plouf ! Dans le bain à remous ! Alors là… je dis oui, un grand oui ! Une fraîche randonnée, les jambes et les pieds fourbus… les bulles sont une récompense délicieuse à laquelle je n’avais jamais goûté jusqu’à présent. Nous testons ensuite le sauna mais il est très petit et je m’y sens vite oppressée. Du coup je lui préfère le hammam. Et la fameuse douche sensorielle ? C’est quoi donc ? C’est une douche avec plusieurs programmes : pluie tropicale, tempête des îles… et chacun propose une douche minutée alternant entre fines gouttelettes ou pluie soutenue, chaud, tiède, froid (gla gla !!), avec diffusion de lumières colorées et de senteurs fruitées. Si j’ai trouvé le concept intéressant, j’ai été gênée par la pomme de douche située pile au-dessus de la tête, m’obligeant à garder les yeux fermés pendant le programme. Nous passons du bain à remous au hammam, testons tous les programmes de la douche… en deux heures nous avons largement le temps ! Nous avons à notre disposition de petites bouteilles d’Evian, un nouveau format « Goutte » 20 cl, ainsi que des sièges et transats.

goutte_evian

bain_2

Au bout de deux heures, nous rejoignons notre chambre avant de redescendre, l’estomac dans les talons, au restaurant de l’hôtel où j’ai réservé un dîner. La salle est chaleureuse, il y règne une ambiance presque familiale. Nous optons pour le menu Magie des saveurs d’Auvergne, avec un vin local peu courant, le VIP ! Une excellente cuvée ! Ma salade de chèvre chaud est goûteuse et la truffade….aaah la truffade ! Sans mentir, la vérité vraie, la vie de ma mère, c’est une des meilleures mangées jusqu’à présent. Des pommes de terre fondantes mais non rissolées, une quantité trèèèès généreuse de tome fraîche qui a le vrai goût de la tome, légèrement acidulé, un jambon tranché finement (je sais que beaucoup préfèrent les tranches épaisses, bien campagnardes mais moi je trouve ça écoeurant)… BREF, je redécouvre la truffade ! En dessert, je choisis la brioche perdue au caramel, un classique mais également très réussi. Et pour digérer tout ça, une petite verveine Pagès ! Et au lit ! Quelle journée !

vin_vip

menu_auvergne

Après une douce nuit de repos au calme, nous profitons de la vue toujours aussi chouette sur La Bourboule et la banne d’Ordanche avant de descendre prendre un copieux petit déjeuner. Nous prenons congé de l’hôtel à regret mais d’autres sensations nous attendent ce jour-là : la montée au puy de Sancy en téléphérique et la visite de la Maison de la Toinette ! A suivre, donc ! 

vue_chambre_matin

Un grand merci à l’hôtel Le Parc des Fées*** pour leur accueil chaleureux et pour la qualité de leurs prestations. Et bien sûr un grand merci à La Route des Villes d’Eaux du Massif central pour ce cadeau !

4 Commentaires

  1. Val

    Note pour plus tard : ne pas oublier les lunettes de plongée pour la douche.
    Heureusement que tu as mis la photo de la verveine Pagès : je ne l’imaginais pas du tout comme ça.

    • @Val : ahah tu pensais à la liqueur ? Alors en fait je n’aime pas ça, c’est beaucoup trop fort pour moi :) Je reste une inconditionnelle de la verveine version infusion de mamie :D

  2. ne pas confondre la verveine Pagès et la verveine de terrassier !!!!!!!!!!!!!
    les tongs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    et un abonnement pour La Bourboule
    il faut aller maintenant au centre aquatique

  3. Pingback: Le puy de Sancy, collection automne-hiver | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :