Isabelle Martin et Denis Bi-Assira au centre Camille Claudel

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par râler très fort… Le centre Camille blaise_pascal_centreClaudel, niché dans le somptueux centre Blaise Pascal qui abrite le conservatoire, propose tout au long de l’année de très belles expositions, d’artistes plus ou moins connus en Auvergne. J’y vais régulièrement, j’y vois de jolies choses, le “gardien” des lieux est très sympathique… mais, en revanche ! La communication globale sur la salle, les expos et les artistes est assez catastrophique. A l’heure où j’écris ces lignes, sur cette page, on me propose la brochure de janvier à juillet 2015 (!!). Lorsqu’un jour j’ai demandé s’il était possible de recevoir les informations par e-mail, on m’a répondu que non, qu’il fallait venir retirer une brochure papier sur place (mais il m’arrive de recevoir des invitations pour des vernissages… pas tous… mais saluons l’effort), évidemment pas de page Facebook (comme TOUS les musées et salles d’expo gérés par la ville de Clermont, soit dit en passant). Il faut donc y mettre sacrément du sien pour savoir ce qu’il se passe là-bas ! Je ne sais plus par quel miracle j’ai en ma possession la brochure papier de janvier à juillet 2016, mais bref, elle indique une exposition du 4 au 26 mars que, FRANCHEMENT, je ne serais pas allée voir si je m’en étais tenue aux visuels (quelconques) et textes (cryptiques). C’est en tombant sur une publication Instagram d’un mec que je follow que je me suis dit “whaaa c’est quoi ce truc ?” (oui, je parle comme ça dans l’intimité de ma tête). Bref, tout ça pour dire que certaines expos mériteraient vraiment une communication digne de ce nom, que c’est parfois un beau gâchis, et que ça me conforte dans l’idée que les médias sociaux sont en train de supplanter gravement la com’ institutionnelle et elle l’aura pas volé. Voilà. Fin du coup de gueule.

Donc… Ce sont les œuvres d’Isabelle Martin qui m’ont tapé dans l’oeil. Isabelle Martin sculpte le métal, le grillage, les fils de fer… Ses sculptures sont, en elles-mêmes, fascinantes car elles habillent le vide, elles dessinent les volumes, donnent vie à des êtres qu’il faut regarder d’une certaine façon pour les voir pleinement. Mais là où ses sculptures prennent toute leur ampleur, c’est lorsqu’elles sont dans la lumière. Les ombres projetées s’animent d’expressions incroyablement riches, impensables lorsqu’on voit d’où elles viennent, le poisson nage au gré des courants d’air, un ange se dédouble et se fait la conversation… La technique impressionnante de précision d’Isabelle Martin ajoutée à une mise en lumière efficace font de cette installation un parcours poétique et onirique époustouflant. Et à propos de mise en lumière… une lampe-torche est à disposition du public pour animer manuellement un petit groupe de sculptures. On s’en lasse pas !

isabelle_martin_2

isabelle_martin_3

isabelle_martin_4

isabelle_martin_5

isabelle_martin_1

isabelle_martin_6

Aux côtés d’Isabelle Martin, les toiles de Denis Bi-Assira paraissent beaucoup plus sages. Un “No one’s land” où tout n’est que bleu et évocation de paysages dont rien ne semble perturber la ligne d’horizon. Un univers dépouillé et contemplatif que le voisinage d’Isabelle Martin a peut-être un peu écrasé par la richesse de ses sensations. Pas le meilleur assemblage d’artistes…

denis_bi_assira

Centre Camille Claudel (le programme jusqu’en juillet est visible ici)

du 4 au 26 mars 2016

Du mardi au samedi de 14h à 19h

Entrée gratuite

11 Commentaires

  1. Val

    Bien d’accord avec toi, la communication des musées et des centres culturels de Clermont est vraiment lamentable. Et on prétend devenir bientôt capitale européenne de la culture ? Et bien, il y a du boulot !
    Et ce n’est pas une question de finances (et puis quand on voit ce qui va être dépensé pour une seule expo…) : il suffirait que la mairie autorise cette communication par Facebook !

    Comme toi, j’avais décidé de ne pas aller voir cette expo, pas attirée par le livret. D’ailleurs, il parait souvent après la première expo du semestre : et ce serait si difficile de l’envoyer à temps par mail au lieu de gaspiller tout ce beau papier ?
    Je n’avais même pas réalisé qu’il s’agissait de la sculptrice bien sympathique qui nous accueillait en septembre à la foire de Chamalières. Sous une tente fermée, elle faisait vivre ses sculptures avec sa lampe, en racontant des histoires.

    • @Val : en effet y a encore du boulot… Surtout que la brochure a bien été uploadée sur Calaméo, je comprends pas qu’elle ne remonte nulle part… et qu’on ne puisse pas l’envoyer par mail… Bref !
      Ca devait être sympa la rencontre avec Isabelle Martin !

    • Val

      La photo du livret est forcément prise des mois avant l’expo, alors que les œuvres ne sont peut-être même pas réalisées.
      Alors imagine si on avait des photos prises lors de l’installation par le fameux gardien, qui ne manque pas de talent dans ce domaine…

      Ce que je trouve vraiment peu professionnel, quand on reçoit parfois des mails d’information, c’est qu’ils soient au nom de la personne qui les envoie et non au nom de la salle ou du centre… sans parler des cas où on reçoit les noms des autres destinataires !

      • @Val : pour les photos, si tu dis qu’en septembre l’artiste mettait déjà ses oeuvres en scène… alors on aurait pu avoir des trucs sympas dans la brochure. Et pour les mails… oui malheureusement beaucoup d’e-mailings sont faits « maison ». Je te dis pas le carnet d’adresses que je peux me faire grâce à certains! (genre les mails directs de X journalistes etc.)

      • Val

        Je voulais dire qu’un artiste exposant en juin doit fournir une photo en décembre (voire avant) pour être dans la brochure paraissant en janvier. Alors que ses toiles ne sont peut-être pas encore peintes… Et qu’il n’est peut-être pas bon photographe…
        Si le 30 mai, lors de l’accrochage, le gardien prend des photos des oeuvres en situation, et les poste sur facebook, toutes belles, toutes fraîches : ce sera un sacré complément à la brochure.
        Sur une page dédiée bien sûr, parce que si chaque salle/musée… poste tous les trois jours sur la page de la ville, on sera vite submergés.

      • @Val : je te sens aussi remontée que moi et pleine d’idées ;)

  2. Ouah tu me donne envie! Je ne savais même pas où était le centre camille claudel jusqu’ici alors que je passe souvent pas très loin XD

  3. Capitaine Capitaine

    Mais elle a l’air géniale cette expo en plus ! Absolument jamais entendu parler. Heureusement que des bons samaritains blogueurs se chargent de pallier aux lacunes institutionnelles… ;) Du coup je vais aller y faire un tour, alors merci!

    • @Capitaine Capitaine : et hop, encore une de convaincue ! J’espère que tu apprécieras autant que j’ai apprécié. Isabelle Martin sera là le samedi 26 pour info :)

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :