J’ai testé le Parc Écureuil à Châtel-Guyon

Je n’avais jamais eu l’occasion de tester un parc aventure dans les arbres, c’est désormais chose faite grâce à l’office de tourisme de Riom-Limagne qui m’a offert une entrée pour le Parc Écureuil à Châtel-Guyon, dans le cadre du programme des ambassadeurs de territoire. Je vous invite d’ailleurs (une nouvelle fois) à vous inscrire, des tirages au sort ont lieu chaque mois et vous pourrez peut-être, vous aussi, tester de chouettes activités, ou restaurants ou autres, en échange d’un petit témoignage sur leur site.

Direction les hauteurs arborées de Châtel-Guyon, donc, pour découvrir ce parc !

Nous avons été accueillis par de sympathiques « patrouilleurs », qui nous ont équipés de pied en cap : baudrier, longes, poulie et mousquetons, avant de nous installer devant une petite vidéo de formation théorique, puis de nous faire passer notre permis de crapahuter. Test des mousquetons (dont un qui ne peut jamais s’enlever du câble, sécurité maximum), test de la tyrolienne, test du truc qui permet de changer de direction (je sais pas le nom)…et GOOOoooOOOOOoooo ! Hem…

Il y a 9 parcours différents, dont 2 réservés aux enfants avec notamment un filet tendu dans les arbres qui permet de batifoler en toute sécurité.

parcecureuil1

parcecureuil13

Nous avons commencé tout doux avec le parcours vert « découverte », parfait pour prendre ses marques à des hauteurs raisonnables. Câbles tendus, ponts de singe, filets, petites tyroliennes… une formalité ou presque ! En tout cas, nous étions prêts pour le parcours bleu « sensation », tout un programme ! Ce parcours est légèrement plus technique, avec quelques difficultés comme la liane qui permet de se jeter dans un filet vertical, qu’il faut agripper fermement et d’où il faut se dépêtrer pour rejoindre la plateforme de l’arbre à côté. J’avoue que j’ai un peu souffert ! L’épreuve des tonneaux était aussi un peu délicate ! Lorsqu’on est en difficulté sur un parcours, il suffit de crier « patrouilleur !! » pour qu’un animateur vienne à notre secours et prodigue les bons conseils pour se sortir d’un mauvais pas. On n’en a pas eu besoin mais ils étaient quand même toujours à proximité au cas où.

parcecureuil3

parcecureuil4

parcecureuil5

parcecureuil14

parcecureuil6

parcecureuil7

parcecureuil8

parcecureuil9

Pour terminer, j’ai tenté le parcours « tyro », qu’on m’avait promis très sympa car offrant une vue dégagée sur les environs. Comme son nom l’indique, il enchaîne plusieurs grandes tyroliennes auxquelles on accède en grimpant dans des filets tendus. J’ai trouvé cet exercice assez éprouvant, la pente du filet étant assez raide et mes baskets à semelle lisse n’accrochant pas les trous. C’est ici, véritablement, que j’ai ressenti la peur du vide pour la première fois depuis mon arrivée au parc. J’avais hâte d’accéder aux plateformes afin de reprendre mon souffle et, paradoxalement, de me jeter sur les tyroliennes ! L’arrivée sur la toute dernière, la plus haute, est… à couper le souffle ! On est en effet au sommet et on contemple les environs de Châtel d’un point de vue unique et privilégié. J’ai vérifié 2 ou 3 fois que j’avais bien installé mes mousquetons et ma poulie et… ziiiiiiiiiiiiip ! Dernière ligne droite cheveux au vent, retour à la case départ et au plancher des vaches, avec les jambes un peu flageolantes. Inutile de dire que le lendemain, j’avais de belles courbatures ! C’est que c’est physique tout ça !

parcecureuil10

parcecureuil11

parcecureuil12

Je n’ai pas testé les autres parcours, apparemment beaucoup plus techniques, mais ils doivent assurément offrir un max de sensations fortes. J’avoue bien humblement qu’avant de venir, je pensais le Parc Écureuil plutôt destiné aux enfants… mais non, quelle erreur ! Les ados et adultes trouveront ici une bonne dose d’adrénaline et une activité physique intense.

Le tarif d’entrée vous permet de faire tous les parcours à volonté, une buvette et des tables de pique-nique sont à disposition pour faire une petite pause. Nous sommes venus un jour de grosse chaleur, quasi caniculaire et c’est une activité sympa avec cette météo car évidemment toujours (ou presque) à l’ombre.

Je suis ravie d’avoir pu tester le Parc Écureuil, un grand merci à l’office de tourisme de Riom-Limagne ainsi qu’aux équipes du Parc !

parcecureuil15

Pensez à réserver avant de venir, la capacité du site étant limitée !

Parc Écureuil

Route de Chazeron

63140 Châtel-Guyon

06 77 13 46 31

Facebook

2 Commentaires

  1. Pingback: Randonnée autour de Châtel-Guyon // Côte-ronde et Les Percières | The magic orange plastic bird said...

  2. Pingback: Les orchidées sauvages de la colline de Mirabel | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :