Portrait(s) 2016 // Vichy

C’était l’été dernier. L’exposition n’est plus en place depuis longtemps mais comme ce portraits2016blog est aussi ma mémoire personnelle portative, je ne pouvais pas ne pas publier quelque chose, afin d’en garder une trace.

Chaque année maintenant et depuis 4 ans, c’est devenu un événement très attendu : l’exposition “Portrait(s)” à Vichy. Il faut dire que les sélections sont toujours de très grandes qualités et les lieux d’exposition particulièrement attractifs, comme notamment les quais de l’Allier. Mon parcours m’y a menée bien sûr, mais aussi au centre Valéry-Larbaud ainsi que sur le parvis de l’église Saint-Louis.

Centre Valéry-Larbaud

étaient présentés ici plusieurs artistes et comme souvent, certains m’ont plu et d’autres moins. J’ai particulièrement apprécié le travail de Jean-Christian Bourcart, qui a repris des photos refusées par la Farm Security Administration durant la Grande Dépression des années 1930, et les a agrémentées de citations des Raisins de la colère de Steinbeck. On sait que ce sont des photos refusées car les négatifs étaient poinçonnés et ce trou béant apparaît en énorme sur le tirage final. La puissance évocatrice de ces clichés, des citations, nous saute à la gorge dans le contexte qui est le nôtre aujourd’hui.

J’ai aussi aimé la sensuelle poésie de Nicolas Comment, tellement à l’opposé du précédent.

bourcart

bourcart2

comment

Eglise Saint-Louis

Anton Renborg, suédois, a été accueilli en résidence à Vichy et a saisi l’essence de la ville et de ses habitants, leur élégance, leur intemporalité, un peu has-been ? au travers d’une série à la saveur douce-amère.

renborg2

renborg

Esplanade du lac d’Allier

Série emblématique de cette 4e édition du festival, les Yéyés de Jean-Marie Périer ont habillés les quais de l’Allier durant tout l’été. Tous ces visages connus, désormais bien vieux, voire morts pour certains, qui reflètent l’insouciance d’une époque frondeuse et élégante, festive et sage à la fois… Une balade sous le soleil où il était difficile de se retenir de siffloter les grands tubes de l’époque.

perier_dutronc

perier_vichy

perier_hardy

A l’année prochaine !

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :