Décibels 2 – DB2 // Festival du court-métrage 2017

J’aime bien les séances Décibels. Beaucoup même. Un clip c’est un court-métrage, et qui offre une grande liberté. Et puis ces séances sont souvent pour moi l’occasion de découvrir des artistes que je ne connaissais pas, et de creuser ensuite une fois rentrée chez moi. C’est comme ça que je suis devenue une fan absolue de Nils Frahm, découvert il y a quatre ans lors du festival.

Dans ce programme DB2, je partais avec quelques connaissances de base. Massive Attack je connais bien, DJ Shadow aussi, Thom Yorke (monsieur Radiohead) aussi, Alicia Keys je connais surtout de nom, Lambchop aussi. Un beau programme, vraiment.

🎶

♡ Tindersticks – How he entered

J’avoue que je ne m’étais pas penchée sur ce groupe, malgré le gros événement autour d’eux l’an passé durant le festival. D’ailleurs ils reviennent cette année. Musicalement j’ai aimé, et le clip est intéressant avec un bel univers à mi-chemin entre réalité et onirisme.

♡ Lambchop – The Hustle

C’est très long, pour un clip, 19 mn mais ce clip est un court-métrage à part entière, et il est même présenté en parallèle dans la section Labo (L4) cette année sous le nom de “The dockworker’s dream”, du réalisateur Bill Morrison. Des images d’archive d’un temps révolu. Musicalement ça me plaît beaucoup, ceux qui commenceront à regarder le film ci-dessous doivent savoir que ça commence à chanter à 5’30” environ (avant de repartir en instru et de re-chanter ensuite, sur d’autres rythmes).

♡ Massive Attack ft. Hope Sandoval – The spoils

Pourtant fan de Massive Attack (premières périodes, comme beaucoup de monde), j’ai été plus sensible aux images qu’à la musique. Il ne se passe pourtant pas grand chose à l’écran, un visage, celui de la célèbre Cate Blanchett, et ensuite des métamorphoses inquiétantes. Vraiment hypnotique et réussi.

♡ Run the Jewels ft. DJ Shadow – Nobody speak

Celui-là je vous en ai parlé dans mon article sur l’ouverture du festival, puisqu’il nous a été diffusé pendant la cérémonie. C’est pourtant pas ma came musicale habituellement mais l’association avec les images est extraordinaire. A revoir donc (j’ai mis le clip dans l’article).

Maxenss – La chanson de la démonétisation

L’OVNI totalement WTF de cette série. Des insultes chantées avec beaucoup d’émotions et de trémolos dans la voix, un clip totalement décalé… J’écouterai pas ça chez moi mais je dis pas qu’une fois de temps en temps, histoire de désamorcer une contrariété, évacuer une colère… ça peut servir !

Benjamin Clementine – I won’t complain

Je retiens que c’était un beau clip, une belle mise en scène, mais musicalement j’ai pas accroché.

Alicia Keys in Paris – A take away show (La Blogothèque)

Les concerts à emporter de La Blogo, maintenant on a l’habitude. Un petit défaut (gros même) à celui-ci, trop, beaucoup trop de gros plans. Aucun recul, on était non-stop sur les dents et énormes créoles d’Alicia Keys. Beaucoup de talent chez cette demoiselle mais trop d’effets de voix à mon goût. Faudrait que j’essaie quelques albums pour confirmer.

Mark Prichard ft. Thome Yorke – Beautiful people

J’attendais beaucoup de ce clip et j’ai été déçue. Ça m’a pas transcendée même si je n’arrive pas à verbaliser concrètement pourquoi. C’était propre, musicalement plutôt dans mes goûts. Mais ça l’a pas fait.

♡ Avalanche Bob – documentaire de Rafael Bergamaschi

Seul regret à formuler : l’absence de sous-titres. Je suis pas contre une V.O pure mais avec un monsieur de 80 piges qui mâchouille son dentier, c’était très très compliqué. Ce film n’est pas un clip mais un documentaire sur Bob, un rocker un peu incompris qui tente, encore aujourd’hui, de percer dans la musique. Avec des chansons qui parlent de snowboard. Il a tenté par deux fois America’s got talent, mais sans succès. Au-delà du grotesque de la situation, on est ému par cet homme qui ne lâche rien, qui y croit à mort.

Page Facebook du film

Séverin – France/Brésil

Un couple franco-brésilien semble ne pas se comprendre. Madame parle portugais et monsieur français, et ne souhaite manifestement pas faire d’efforts de compréhension. Un amusant dialogue mis en scène façon Google Trad.

Gaspar Claus – La Petenera

Bon, une co-réalisation La Blogothèque. Pas du tout mon style de musique donc j’ai décroché totalement.




T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :