Ouverture du 39e festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand !

Que l’ouverture du festival coïncide avec l’arrivée d’une tempête de vent et de pluie est un signe qui me ferait presque devenir mystique (mais en fait non hein). Arpenter les rues battues par les bourrasques, dégouliner, mais y aller quand même. Le discours de Jean-Claude Saurel, président de l’association Sauve Qui Peut le Court Métrage, a comme d’habitude été largement teinté d’actualité, avec les nouvelles plus qu’inquiétantes en provenance des Etats-Unis. Et de rappeler la présence cette semaine de la réalisatrice iranienne Rokhsareh Ghaem Maghami, et de rappeler qu’elle ne pourra pas se rendre aux Oscars, et de rappeler que la porte de Clermont est toujours ouverte, à tous, et de rappeler que ce festival est chaque année une déclaration d’amour à la diversité, de pays, de genre, de ton, de tout. Plus que jamais, dans la tempête, il faut maintenir à flot ces arches de Noé (non, toujours pas mystique, j’ai le droit de faire des métaphores non ?) de la culture, dans tous les sens du terme. Apprendre, découvrir, s’étonner, s’indigner, rencontrer, accepter… c’est ce qu’on va s’attacher à faire durant toute cette semaine de projections et d’expositions.

Pour un programme exhaustif, une seule adresse www.clermont-filmfest.com

Bande annonce du Festival du Court Métrage 2017 from ATALANTE PRODUCTIONS on Vimeo.

Demandez le programme !

Au menu de cette édition 2017, la Colombie (6 programmes, 33 films), l’humour noir (3 programmes, 24 films), la musique, la Corée, l’Afrique et bien sûr les compétitions nationale, internationale et labo. Pour ma part je vais privilégier l’humour noir et les compétitions nationale et internationale. La séance Canal+ est particulièrement alléchante cette année avec 7 courts d’anticipation sur le thème “Demain si j’y suis”. Et bien sûr la séance Polar est toujours une garantie de passer un bon moment. Notez que comme chaque année, la sélection Brèves digitales est à disposition de tous sur le web : visionnez tant que vous voulez, et votez ! (www.bit.ly/brevesdigitales)

Côté expos

La Colombie est mise à l’honneur à la salle Gaillard dans “Bogoshorts s’expose”. Faites-y un tour si vous venez faire des séances du côté du Petit Vélo. J’ai pour ma part hâte de découvrir “Se fendre la gueule” une expo de plasticiens de la région sur le thème de l’humour noir, à voir dans le hall du Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Comme chaque année, le centre Camille-Claudel accueille “Anatomie du Labo 9”, où des artistes réinterprètent à l’envi et à l’infini les films de la sélection Labo. L’Ecole Supérieure de Commerce propose de nouveau l’Atelier, l’école éphémère du cinéma où chacun peut venir découvrir les coulisses de la réalisation d’un film, bruitage, musique, effets spéciaux…  (www.atelier-filmfest.com).

Côté restos

Sept foodtrucks auvergnats sont alignés le long de la Maison de la culture, avec notamment Redwood’s et Roul’ma soupe, pour compléter l’offre des restaurateurs du centre-ville.

Côté concerts

L’Electric Palace revient comme tous les ans mais… à la Maison du Peuple ! Fini le chapiteau place des Salins, à proximité du coeur du festival. Des concerts chaque soir avec des affiches sympathiques (Rivherside, The Marshals, Matt Low, Dozen (ex-Comausaure), St4lk…) .Je ne sais pas si j’aurai le temps d’aller par là-bas, je ne sais pas si cette nouvelle localisation sera très profitable à cet événement. Wait and see.

www.electricpalace.fr

***

Coups de cœur vus pendant la séance d’ouverture ou lors de la conférence de presse il y a quelques jours

Refugee blues

Un poème de 1939 de W.H Auden vient appuyer des images de réfugiés… de la jungle de Calais. Extrêmement puissant et émouvant.

Je pensais qu’il était en compétition internationale mais apparemment non. Bon. Ce petit trailer pour vous donner un aperçu.

Refugee Blues – Trailer from Tristan Daws on Vimeo.

Deux escargots s’en vont

C’est un film co-réalisé par Jean-Pierre Jeunet et Romain Ségaud. Petite pépite poétique associant un poème de Prévert (Deux escargots s’en vont à l’enterrement d’une feuille morte) et des petites bestioles animées, constituées de feuilles, branches et autres matériaux naturels. Comment ne pas tomber sous le charme, ça me rappelle tellement ce que je fais (enfin faisais… hem…) avec mon projet #mylittlelandart. Mon escargot de Montjuzet aurait pu passer le casting avec succès, j’en suis sûre ! Notez que le casting des voix est totalement hallucinant, avec une palanquée de super grands acteurs français. 

Jean-Pierre Jeunet nous a confié que le plan d’Amélie Poulain qui se retourne pour observer les gens qui sourient dans la salle de cinéma lui avait été inspiré lors d’un passage au festival de Clermont. Jolie anecdote, j’espère juste qu’il ne raconte pas ça dans tous les festivals où il passe ^^ .

Ce film fait partie de la sélection “Enfant” (séance gratuite sur réservation).

Pautinka

Egalement à voir dans la séance enfant, un joli conte entre une mamie et une araignée.

Run the jewels ft. DJ Shadow – Nobody speak

Une réunion de l’ONU qui tourne à la baston générale… Jubilatoire, effrayant, et tellement tendance.
A voir dans la séance DB2 ou ici ;)

Panthéon discount

Un film d’anticipation glaçant, drôle aussi, mais surtout glaçant, qui nous propulse en 2050 où la santé est devenue un affaire de gros sous. Un face à face hallucinant qui pourrait bien devenir réalité un jour.

A voir dans la séance Canal+, même si il n’aurait pas démérité dans le programme humour noir !

Un aperçu à voir ici

Comme les années précédentes, je vais essayer de maintenir le rythme de publication ici. Vous pouvez également me suivre sur Instagram où j’alimenterai ma story au jour le jour (visible sur mobile uniquement et via l’app (faut avoir un compte, quoi)).

Un commentaire

  1. Pingback: Décibels 2 – DB2 // Festival du court-métrage 2017 | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :