Pogramme Polar // Festival du court-métrage 2017

Aaah. J’aime bien les séances Polar. C’est toujours l’assurance d’une belle sélection et cette année, je dois dire qu’elle est de grande qualité. Un bémol peut-être, sur 8 films, aucun film d’animation. Bon mais je chipote. Et histoire de râler un coup… je ne remercie pas la gourdasse derrière moi qui rigolait à tout bout de champ, même lorsque ce n’était pas drôle. Il y a des gens qui manifestement pensent que tout court-métrage a vocation à être rigolo ou second degré. Non.

👮

Premier jour

Une jeune recrue débarque au 36 quai des Orfèvres après une mutation. La journée démarre sur les chapeaux de roues avec l’interrogatoire serré d’un caïd du coin qui va déstabiliser la jeune Safia. Un baptême du feu éprouvant, où sa carrière pourrait bien se terminer.

Simon Parker

Un homme rentre chez lui en fin de journée et écoute les messages de son répondeur. Un ami cherche désespérément à le joindre au sujet d’une jeune femme hospitalisée qui doit se faire opérer. Plus les messages se succèdent, plus le ton se fait angoissé, et menaçant, ce qui n’a pas l’air de perturber notre personnage plus que ça. Voilà un petit film très efficace, visuellement élégant, avec le petit truc en plus à la fin.

♡ Over

C’est une scène de crime à rebours à laquelle nous assistons, spectateur au sens propre puisque les plans fixes se succèdent, parfois longs, très longs. Une banlieue cossue, le corps d’un homme, et beaucoup de questions. Inspiré d’une histoire vraie, atrocement tragique, ce film est doublement intéressant par son sujet et sa mise en scène. Notez que la gourdasse derrière a gloussé au moment le plus tragique, je ne lui pardonnerai jamais.

The fly

Un malfrat un peu nerveux livre une bataille sans merci à une mouche, venue l’importuner dans sa voiture alors qu’il attend ses collègues en train de braquer un bâtiment. Un film drôle et dynamique.

Hit

Un type comme tout le monde, un job, une maison, une jolie copine, mais avec quelques soucis d’argent, décide de cambrioler une usine. L’opération va mal tourner et les conséquences seront dramatiques. Un film tragique qui rappelle que tout peut basculer, sur un mauvais choix. Note pour la gourdasse : la fin n’était pas drôle.

The man from the council

Un sale type pas bien dégourdi se fait passer pour un employé du HLM pour entrer chez un autre malfrat qu’il est venu descendre. Il tombe sur sa compagne, qui ne va pas se laisser faire, et les choses vont tourner au bain de sang. Un film drôle et sanglant.

Un petit côté Drive

Un jeune homme profite d’un trajet en voiture avec son père pour lui faire une annonce importante, en espérant que tout se passe bien. Non. Un film qui aurait plu à mon voisin de la séance F7. Je dis ça, je dis rien.

Hasta que la celda nos separe

Un couple de braqueurs décide de se marier en catastrophe avant d’être rattrapé par la police. Pour ce faire ils vont avoir besoin d’un curé, de témoins, de figurants divers, qu’ils vont arriver à se procurer un peu par hasard. Un film enlevé et drôle !

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :