Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2018 // Espace VR

espacevr_bann

Ces séances seront peut-être passées inaperçues pour le commun des mortels, au milieu du vaste programme du festival, mais moi j’ai eu la chance d’être prévenue un peu à l’avance de cet espace “réalité virtuelle” situé à Epicentre, lieu de co-working à Clermont-Ferrand (merci à mon informateur, s’il passe par là).

Au programme de ces courts un peu spéciaux : 2 films et 2 jeux. J’ai évidemment tout testé car j’ai rarement eu l’occasion d’essayer la VR, et je n’avais jamais testé l’Oculus rift. Les films présentés étaient des animations permettant de rentrer en immersion dans les coulisses de tableaux. La réalité virtuelle démontre ainsi ses applications didactiques et pédagogiques. Le souci de ces casques est qu’ils sont difficilement réglables pile poil à notre vue (et pas compatibles avec des lunettes), donc moi et mon astigmatisme avons un peu souffert, je l’avoue.

En revanche pour les jeux, la technologie était différente, beaucoup plus aboutie (et le sujet plus ludique, ça a dû jouer ahah), donc le plaisir immersif bien plus intéressant. Je me suis essayée au tir à l’arc du haut d’une tour de château fort, afin d’empêcher d’agressifs guerriers d’y pénétrer. J’ai échoué, évidemment. Mais on s’adapte vite à la réalité virtuelle, le cerveau et les gestes deviennent de plus en plus précis très rapidement, ce qui permet d’apprécier le jeu même quand on débute. Le deuxième jeu que j’ai testé c’était Star Wars, un atelier de réparation de petits robots (je suis nulle en Star Wars, j’ai jamais regardé, donc venez pas me troller avec “ouais c’est pas des “robots” c’est des chépakois”). Alors là le niveau était un poil au-dessus du tir à l’arc, car il faut observer son environnement, manipuler des outils, remplacer des pièces, déplacer les robots… La prise en main a été un peu plus laborieuse, d’autant qu’avec le casque que j’avais sur les oreilles et qui me plongeait dans l’environnement sonore du jeu, je n’entendais rien aux consignes du jeune homme derrière moi. Mais on finit par y arriver et là encore, après quelques minutes de pratique ça roule presque tout seul. En tout cas, moi qui ne suis pas une adepte des jeux vidéo, j’ai apprécié l’expérience et ça m’a donné envie de découvrir d’autres applications (genre dans le tourisme, quand on aura du budget #mdr).

J’ai demandé lors de mon passage s’il restait des créneaux disponibles, et oui. Si vous voulez tester, il faut impérativement vous inscrire auprès de Nina à n.herve[a]clermont-filmfest.com.

Du samedi 3 au vendredi 9 février, de 10h à 12h et de 13h à 17h, au sous-sol d’Epicentre.

5 rue Saint-Dominique, 63000 Clermont-Ferrand (à côté du ciné Les Ambiances)

Animation proposée en partenariat avec ACATR / Courant 3D / Wide / Les poissons volants / Épicentre Factory / Ici Est l’Art

vr2

vr1

vr4

vr3

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :