Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2018 // Polar

polarbann.jpg

Chaque année c’est une séance incontournable pour moi désormais, la séance polar. C’est l’assurance de passer un excellent moment, et la possibilité, peut-être de gagner des trucs à la fin. J’ai jamais rien gagné et je suis triste. Je dois être la seule de l’assistance à souhaiter gagner les bouquins plutôt que l’aller-retour en Eurostar mais bon… Encore perdu pour cette année ! Au moins, j’aurai passé une très bonne séance.

County state USA : sweet corn

Un jeune homme vient de braquer une banque et trouve l’aide inespérée d’un agriculteur du coin, qui va lui faire traverser tous les contrôles de police sans aucun problème. Je n’en dis pas plus… la fin est excellente !

Standby

J’ai beaucoup aimé ce petit court-métrage qui met en scène deux coéquipiers dans une voiture de police. L’habitacle devient la scène de nombreuses aventures partagées, petits bonheurs, malheurs, complicité.

Matices

Deux vieux monsieurs qui ne se connaissent pas se retrouvent devant une partie d’échec. Ils vont apprendre à se connaître et vont se trouver un point commun pour le moins très dérangeant… Pour moi ce court n’est pas très “polar” mais bon… Pourquoi pas.

Speed dating

Le GIGN doit intervenir en tout discrétion dans un bar accueillant un speed dating. La bombe est située sous la chaise d’une participante et il va falloir que cette dernière reste dessus jusqu’à ce qu’on arrive à la désamorcer. Ce court français est particulièrement rigolo, très bien écrit, et offre un casting haut de gamme (Arnaud Ducret, Thierry Desroses…)

Balcony

Un quartier populaire en Angleterre. Une adolescente vient d’arriver avec son père. On ne sait pas grand-chose d’eux, à part qu’ils viennent probablement d’un pays en guerre. Une ado du quartier va se prendre d’affection pour la jeune fille voilée, qui fait l’objet de harcèlement au lycée, mais à force de trop vouloir bien faire, on fait mal. J’ai beaucoup aimé ce film, au message très fort sur l’intégration, le racisme, les projections que chacun de nous fait sur “l’autre”.

Second life

Un homme dévasté par une rupture amoureuse vient d’emménager dans son nouvel appartement. Il décide d’en finir. Sauf que ça sonne à la porte ! Et encore, et encore. A tel point que la soirée va prendre une tournure inattendue et particulièrement sanglante. Ce film russe est vraiment très drôle, avec une mécanique classique de running gag mais parfaitement menée.

Garden party

Une magnifique villa avec piscine, terrasse, des restes de repas un peu partout, comme au lendemain d’une grande fête. Et des grenouilles partout, qui prennent possession des lieux en l’absence des propriétaires. D’ailleurs… où sont-ils? Un film d’animation très réussi.

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :