Bolchoï Arena

bolchoi_bann

Boulet & Aseyn – Bolchoï Arena tome 1 Caelum incognito

Boulet, sur son blog et dans ses Notes (version papier du blog), aime se pencher sur le quotidien, ses petites et grosses contrariétés, et je suis fan de son style graphique et de son humour. Avec Bolchoï Arena, rien à voir. Déjà, c’est une BD écrite à quatre mains, avec Aseyn (que je ne connaissais pas, pardon, je rappelle que je suis assez nulle en BD). Boulet au scénario (lui qui adore la science, qu’elle soit fiction ou tout court) et Aseyn au dessin. Caelum incognito est le premier tome d’une série que j’espère longue.

Nous sommes dans le futur, un futur pas si lointain, où un monde virtuel connaît un succès planétaire. Tout le monde veut chausser son casque de réalité virtuelle et vivre des aventures incroyables dans ce monde parallèle, ou simplement faire des recherches scientifiques sur notre système solaire et au-delà. Car le Bolchoï n’est pas qu’un simple jeu, c’est une monde parallèle à part entière avec ses enjeux bien réel et ses codes sociaux.

Marjorie (Marje), une étudiante, se fait initier par son amie Dana et prend vite du galon grâce à son talent. Ce monde virtuel, qui n’est donc pas qu’un jeu, est en proie à des conflits financiers et territoriaux tout ce qu’il y a de plus terre à terre. Marje et Dana vont mettre les pieds sur un terrain dangereux, au sens propre comme au figuré.

Dans cette BD futuriste de science-fiction, les héros sont des héroïnes, à la fois intelligentes et dégourdies. Dans le Bolchoï chacun est libre de prendre l’apparence qu’il souhaite donc on y trouve toutes sortes de personnages, de l’aventurier de l’espace aux créatures kawaïï. Certains dessins me font penser aux héros de mon enfance, Capitaine Flam ou Gordorak, tandis que d’autres personnages rappellent l’univers Ghibli ou les Pokemon. Dans tous les cas cette histoire et ces dessins s’inspirent clairement de l’univers manga ancien ou plus récent, tout en insufflant un esprit à part, élégant et addictif.

Moi qui ne suis pas une gameuse, qui n’ai jamais accroché aux mondes virtuels (je me suis pourtant frottée un peu à Ingress puis à Pokemon Go, qui en reprenait les cartes), j’ai adoré ce premier tome, à la fois pour l’histoire, le souffle de l’aventure, le graphisme, les couleurs douces, et pour les thématiques secondaires comme le virtuel, le réel et les relations humaines dans tout ça… Bref, c’est divertissant et intelligent. Vivement le tome 2 !

Certaines pages possèdent un sigle du Bolchoï en bas de page, signifiant qu’on peut les scanner avec l’appli mobile des éditions Delcourt afin de découvrir des petits bonus en “réalité virtuelle”. Je suis restée un peu sur ma faim, même si j’ai aimé voir les planches de Boulet avant mise en forme par Aseyn. Nos technos de 2018 ne sont pas encore du niveau du Bolchoï malheureusement !

https://www.editions-delcourt.fr/serie/bolchoi-arena-01-caelum-incognito.html

www.bouletcorp.com

http://aseyn.fr

bolchoi1

bolchoi2

bolchoi3

 

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :