Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2019 // Tantale

Il n’y avait que trois projections pour ce court-métrage de 30 mn et elles ont toutes eu lieu ce samedi. J’ai envie de dire “dommage pour vous parce que c’était top” mais en fait pas tant que ça parce que si vous l’avez raté, vous pourrez le revoir tranquille chez vous ici : http://tantale.nouvelles-ecritures.francetv.fr/

Mais avant… il y a quelques petites choses à savoir !

Tantale est un film de commande de France Télévisions, avec un sacré défi que Gilles Porte, le réalisateur, a accepté. Sa mission ? Réaliser un film interactif, où le spectateur, en fonction des choix qu’il fait au cours de l’histoire, va influer sur la suite des événements. Au final ce sont 25 fins différentes possibles (voir photo à la fin de l’article) ! Autant de scénarios à écrire, autant de scènes à jouer, autant de raccords montage à fignoler… un boulot incroyable !

Ce film a d’abord été pensé pour internet, c’est pourquoi vous pourrez “jouer” avec autant de fois que vous voudrez. Puis Gilles Porte a envisagé de le porter au cinéma, avec quelques ajouts techniques (site mobile, accès WiFi spécifique…). Du coup c’est une séance où on laisse son portable allumé, sur un écran auquel on accède après quelques petites manipulations simples. Au fil du film, des questions apparaissent, traduisant les hésitations du personnage principal (ici, le président de la République, rien de moins). Il faut faire un choix entre deux propositions, un choix rapide, et la majorité l’emporte sur la suite du scénario, qui se cale sur les résultats. Si on ne vote pas, tant pis, et si on ne vote pas comme la majorité, tant pis aussi. Ça rappelle vaguement un truc non ? Laissez-moi réfléchir…ah oui ! Les élections politiques ! Ça alors ! Bref. Si vous faites l’expérience chez vous, pas de déception, ce seront vos choix et vos choix seuls.

Si j’ai adoré l’expérience, et les échanges avec le réalisateur à la fin du film, je suis un peu mitigée sur l’intrigue. Il s’agit donc du président français, qui doit négocier pour l’obtention des jeux Olympiques. Car l’idée défendue est que ce sont des attributions… discutables et soumises à la corruption et aux petits arrangements politiques (non ?? pas possib’ ?). Du coup dans ce film ce sont des choix politiques ou moraux qu’il faut faire et j’avoue que ce n’est pas le sujet que je préfère. Mais j’avoue aussi que ça se prête bien à l’interactivité car les retournements de veste sont nombreux dans ce domaine. De plus, ça oblige à bien suivre les conversations et les enjeux. Et on comprend rapidement que la face du monde peut changer sur un simple coup de dés dans une chambre d’hôtel.

Au niveau de la réalisation, si on laisse de côté son téléphone on ne voit pas la différence avec un film classique. Les raccords du montage sont impeccables, le récit fluide et crédible mais le réalisateur a confirmé ce que je subodorais : la direction d’acteurs n’a pas été simple car forcément… tourner plusieurs scènes dont certaines contradictoires a posé quelques difficultés (surtout en 10 petits jours de tournage). Un joli tour de force, notamment pour l’excellent François Marthuret.

J’aimerais bien un film interactif un peu “polar”, histoire de se faire peur ! (exemple : « je rentre seule dans cette cave mal éclairée » ou « je rentre manger des donuts au commissariat »)

Un article pour en savoir + et la bande-annonce

https://www.franceinter.fr/emissions/grand-angle/grand-angle-08-juillet-2016

tantale
Le schéma des différents scénarios possibles

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s