La main au panier

Il est de notoriété publique que je m’approvisionne en produits comestibles dans les magasins estampillés « bio » de l’agglo clermontoise. Depuis quelques semaines, je fais une entorse. Je suis locavore ! Grâce au Panier paysan.

Encore une page de pub, tu vas me dire. Je te rassure, ce blog ne va pas devenir un ramassis de réclames, je parle exclusivement de ce que j’aime ou je n’aime pas, quand j’estime que ça peut intéresser du monde. Note non sponsorisée, bien entendu.

J’ai découvert ce site en comatant à un feu rouge, derrière la petite camionnette maquillée aux couleurs de la chaîne. Je suis allée voir le site par curiosité, pensant tomber sur une AMAP un peu plus marketée que les autres. Les AMAP, je connais et je cautionne. Je reconnais l’intérêt de s’ « engager » sur le long terme auprès des petits producteurs locaux, leur assurant des débouchés certains. Par contre, je n’ai jamais franchi le pas en raison des contraintes inhérentes au système. Récupérer chaque semaine un sac contenant des produits que je n’ai pas choisis…ça représente pour moi deux problèmes majeurs. D’une, je n’ai pas besoin de recevoir chaque semaine 2 kg de poireaux, 3 de patates, 2 de navets, et 4 de pommes. Ma consommation personnelle ne me permet pas de « passer » tous les produits avant la livraison suivante. Et le système ne permet pas de passer son tour, à part pour 2 ou 3 semaines pour les vacances. Du coup, le risque, c’est de jeter, et ça, c’est juste no way, ou de donner, et là, merci le porte-monnaie ! Le deuxième problème, c’est de se coltiner des produits dont on ne sait que faire. Si je devais récupérer 4 horribles poivrons, je n’aurais d’autre choix que de les jeter ou de les donner/troquer. Je dis ça pour les poivrons mais ce serait pareil pour d’autres produits (que je n’aime pas hein, je ne parle pas de ceux que je ne sais pas cuisiner et dont je peux me débrouiller).

Bref, malgré tout le respect que j’ai pour les AMAP, leur fonctionnement et leur engagement, je n’ai jamais pu me résoudre à y adhérer car ma situation ne le permet pas. C’est un peu ballot.

Mon déjeuner du jour !

C’est là où le Panier paysan m’apporte une solution sur mesure. Plusieurs sortes de paniers sont disponibles, et les produits sont sélectionnables individuellement, permettant de se constituer un panier à la carte. D’autre part, le contenu des paniers tout prêts est modifiable. Tu peux enlever la botte d’asperges et compléter ta commande avec un pot de confiture ou des bières artisanales (plus sympas que les asperges !). En ce qui me concerne, j’ai essayé de conserver autant que faire se peut le contenu des paniers, m’obligeant ainsi à commander des produits dont je n’ai pas l’habitude. Donc souplesse au niveau de la commande. Grande variété de produits disponibles (viande, macarons, bières, miel, infusions, plats traiteur, produits laitiers…). Et bien sûr, tout est local. La preuve avec la liste des producteurs, leur nom, leur photo, leur bled, et même les marchés où tu peux aller leur serrer la pince.

Et bien sûr, on commande quand on veut. Moi, ce sera au rythme de toutes les deux semaines environ.

Alors le hic, enfin pour moi, c’est que tous ne sont pas labellisés « bio » (AB, Nature et progrès, etc.). Mais bon…honnêtement, les cerises…mon dieu ! Je me fiche qu’elles soient bio ! La charte du site garantit un mode de production respectueux de l’environnement et j’admets que certains peuvent ne pas avoir envie de s’embarrasser d’un label, contraignant. Et puis ça ne m’empêche pas de continuer à m’approvisionner en bio dans mes points de vente habituels, car je doute qu’on produise beaucoup d’oranges et de bananes en Auvergne…(oranges et bananes qui sont peut-être moins bio que le pas bio auvergnat, va savoir ! En tout cas elles sont moins écolo, ça c’est sûr !)

Niveau livraison, là aussi c’est extra souple. À la maison, au bureau, dans un point relais (spécifique au réseau)…tu peux même créer un point de livraison groupée au bureau, si t’as réussi à convertir des collègues (yes ! J’y travaille !), afin d’économiser sur les frais. On t’envoie un petit mail la veille pour te dire à quelle heure (plus ou moins une heure) on te livrera, tu peux passer un coup de fil pour décaler en cas de souci. Bon par contre ce n’est pas souple sur les dates de livraison. Ici, c’est vendredi, point barre. Mais moi ça me va bien, ça me laisse le week-end pour cuisiner et préparer les gamelles de la semaine. Et je préfère gober mes cerises sur mon balcon qu’au bureau.

Les petits plus : on peut rendre le carton de livraison ainsi que tous les contenants (pots de yaourts et bouteilles en verre) à la livraison suivante. Si on t’a livré un peu plus ou un peu moins d’un produit, le delta est reporté sur ton compte au crédit ou débit d’une prochaine commande. Le programme de parrainage est trèèès intéressant (8 € pour le parrain et le filleul). Le site propose plein d’idées recettes issues du terroir local. Bientôt le paiement par tickets resto (attendu avec impatience au bureau).

Je cherche ce que je pourrais bien reprocher à ce site…honnêtement, après deux commandes (+ 1 d’une collègue), je suis très satisfaite. Les produits sont excellents et d’une fraîcheur irréprochable. J’éprouve une certaine satisfaction à manger des fraises délicieuses produites à quelques enjambées d’ici et pas en Espagne. Et tant pis s’il n’y en a plus dans deux semaines. Les retrouvailles n’en seront que plus intenses au printemps prochain.

Malheureusement, le concept n’est pas encore décliné dans toutes les régions, tu peux vérifier dans le menu déroulant en haut à gauche de la page d’accueil.

Si quelqu’un a une idée de recette pour utiliser les fanes de carottes…ça m’ennuie de les jeter…(et j’ai pas de lapin).

8 Commentaires

  1. F.

    T’es sûre que tu t’es pas trompé là ? Il s’agit pas juste du dessert sur la photo ?…

    • @F. : nan pas du tout. Il y a un bol de riz au curry aux crevettes, courgettes et coriandre fraîche. Il y a de la salade avec des concombres, une tomate cerise, du fromage frais aux herbes. Il y a un morceau de saint-nectaire avec du pain. Et il y a un bol de fraises aux grains d’anis vert et sirop d’agave, et un petit bol de cerises. J’ai juste mis les fraises et cerises plus en valeur sur le montage ! elles sont plus photogéniques que le saint-nec !

  2. LCB

    Merci pour ce super tuyau Orange Bird. J’irai faire un tour sur le site internet des Paniers. Et comme toujours, tu sais ponctuer les mots de superbes montages photos : ) See ya.

  3. Pingback: Bento veggie | The magic orange plastic bird said...

  4. Pingback: Un bien Biau Jardin ! | The magic orange plastic bird said...

  5. Pingback: J’ai testé Les Marchés de Max et Lucie | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :