Sans topinambours ni trompettes

(je change mon titre si je veux, le précédent était naze, et celui-ci convient parfaitement à la situation de ce matin)

C’est pas parce que je suis en RTT demain que je vais chômer en cuisine en ce dimanche ensoleillé.

J’ai fait ma compote. Je te remets pas la photo, ce sont les mêmes pots que la dernière fois. J’ai fait ma soupe. Cette semaine c’est la classique pomme de terre, carotte, poireau, oignon (100% locale). La semaine dernière, t’as raté la spéciale carotte, agrémentée au gré des envies par du cumin, du curry, du curcuma, de la crème fraîche.

Et donc il y avait ces topinambours. Je remercie mes fidèles lectrices et lecteurs. J’ai procédé à un condensé de vos suggestions : je les ai épluchés (un peu galère, ouais, mais je m’attendais à pire), coupés en rondelles à peu près égales (c’est dur tout en étant friable, j’ai un peu peiné), faits cuire au cuiseur vapeur, puis jetés dans une poêle avec de l’huile d’olive. Alors juste à la vapeur (j’ai goûté vite fait), c’est clair que c’est à s’y méprendre avec le cœur d’artichaut, que je n’ai pas mangé depuis des lustres. J’ai bien aimé le goût, et la texture. Rissolé à la poêle, c’est comme Maazz à dit : le doré donne un croustillant goûteux, tout en gardant le fondant à l’intérieur. Niveau goût on se rapproche plus de la poêlée de pommes de terre et on perd un peu le côté artichaut. Ensuite, j’ai suivi les conseils de mon colocataire de bureau (prodigués sur FB) et j’ai accommodé les topinambours avec des petites crevettes (pas locales, hein !), de la crème (locale) et de la coriandre. J’étais dubitative mais les commentaires sur Marmiton étaient dithyrambiques. Et en effet, ça se marie très bien. Le petit goût sucré des topinambours finit par être un peu écœurant, je ne prendrai pas une portion aussi importante la prochaine fois. Mais bref, à refaire.

[EDIT du 10/12/12 : alors toi tu peux en refaire, si le coeur t’en dit. Moi, mes intestins n’ont pas du tout, mais alors du tout, apprécié de faire la connaissance des topinambours. Soirée et nuit bousillées, et ça continue encore ce matin. Dommage.]

En dessert, un truc tout con mais tout bon : une pomme (locale) cuite sans matière grasse dans une poêle anti-adhésive, on vire la pomme (enfin, on « réserve », comme ils disent à la tévé), on remplace par du sucre en poudre (si possible de canne, non raffiné, bio, tout ça…), un chouia d’eau, on fait un petit caramel, on rajoute une pincée de fleur de sel, et une fois que le caramel est blond, on rajoute de la crème liquide (locale), on coupe le feu, on attend que la crème épaississe, et on verse sur la pomme. Le bonus : un peu de pain d’épice émietté par dessus. Tu peux aussi mettre des raisins secs, des épices diverses et variées…Bref, démerde-toi, ça reste une pomme.

Dîner du 9 décembre 2012

Ben c’était bien bon tout ça !!

Demain, je m’attaque aux gamelles de la semaine, avec ce fameux légume mystère dont vous n’avez toujours pas deviné l’identité. Ceci dit, je te fiche mon billet que vous n’en aviez jamais entendu parler non plus.

12 Commentaires

  1. Mum

    Nous sommes impatients de goûter les pommes que tu vas nous faire à Noël

  2. Val

    Tu comprends pourquoi j’avais quelques inquiétudes à l’idée de les manger crus…
    Heureusement que vous avez fait connaissance le week-end.

    Et le légume mystère, c’est pas la même famille ?
    Tu attends le week-end prochain ?

    n, je teste avec de la crème de riz.

  3. @Val : les manger crus ? J’ose même pas imaginer…Le légume mystère, si j’en juge par les commentaires trouvés sur le net, ça risque d’être du même acabit. Voire pire. Donc j’hésite mais je ne sais pas si ça se conserve bien au frigo. En plus, j’ai des choux de Bruxelles à faire. Des intestins de rechange pour Noël ? Ça coûte cher ?

  4. Val

    J’ai craqué. J’ai triché.
    J’ai donc trouvé l’identité du légume. Et ben ! L’acidité en plus… ça a l’air pire en effet.
    Mais ce serait dommage de ne pas tester, de ne pas connaitre le goût. A dose homéopathique.
    J’ai lu qu’il fallait les laisser au soleil quelques jours pour qu’ils soient moins acides : ils devraient bien patienter jusqu’au week-end.
    Bon courage !
    Et ne reste pas plusieurs jours sans écrire, on s’inquièterait ;-)

    • @Val : haaaaan !! La vilaine !! Dose homéopathique, c’est le mot. Deux dans la gamelle de demain, ce sera suffisant pour mes intestins afin qu’ils fassent connaissance (j’ai commencé par 1 ce soir).
      Tu connaissais ce légume? Déjà vu/entendu parler/mangé ??

  5. Val

    Je suis une vilaine. C’est ma patience légendaire qui a encore frappé.
    Jamais vu ce légume. Je crois que je ne m’en approcherai pas. Il est joli pourtant.

  6. moi, j’aime bien ton titre… il me fait sourire!

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :