Cérémonie d’ouverture du 36e festival du court-métrage de Clermont-Ferrand

20140131_222736Semaine de congés : posée. Billets : achetés. Planning : blindé.

Vendredi 31 janvier avait lieu la cérémonie d’ouverture du festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Le deuxième festival de cinéma après celui de Cannes, si tu veux savoir. Et ouais !

20140131_200228

Deux séances d’ouverture sont programmées, une à 20h, l’autre à 22h30. Les discours et présentation des membres du jury sont entrecoupés de courts-métrages. Cinq en l’occurrence, et répartis dans différentes séries diffusées tout au long de la semaine.

20140131_212013

« A film Johnnie ». Film muet de 1914 avec Charlie Chaplin jouant les mouches du coche sur un plateau de tournage de cinéma. Toujours passionnant de voir des vidéos de cette époque !

« L’homme qui plantait des arbres ». Réalisé par Frédéric Back, décédé fin 2013, ce film d’animation est tout simplement bouleversant. Le texte de Jean Giono lu par Philippe Noiret est d’une puissance poétique rare et l’animation une véritable immersion onirique. On peut trouver ce court de 1987 sur YouTube. Trente minutes d’émotion.

« Light is calling ». Un court réalisé à partir de bobines de 1926 et accompagné de musique. Hypnotique à la limite de la nausée. Il était temps que ça s’arrête.

« City paradise ». Une Japonaise débarque à Londres. Entre réalité et animation, la folie s’empare du scénario et de nous avec. Drôle et poétique.

« La huida ». Un billet de banque à terre et c’est toute une histoire qui nous est contée en flash-back. Un narrateur revient sur chaque détail, y compris les plus triviaux comme la forme des nuages ou les fourmis qui passent. Rythmé, drôle, ce court a séduit le public de manière certaine. Et moi avec ! J’ai adoré !

Une bien belle mise en bouche, pleine de promesses.

[Notez et commentez les courts que vous avez vus sur http://court.360emedia.fr/ !! Un mini site adapté au mobile et réalisé en quelques petites heures par Jean-David. Merci à lui et spread the word!]

Y a plus qu'à éplucher ce pavé maintenant !

Y a plus qu’à éplucher ce pavé maintenant !

2 Commentaires

  1. Pingback: De la fuite dans les idées (FU2) – Festival du court 2014 | The magic orange plastic bird said...

  2. Pingback: Escapade dominicale à Moulins – le Musée de l’illustration jeunesse et la Maison Mantin | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :