Articles Tagués: clermontff14

Je soutiens les Toiles enchantées avec Priceminister

T’en verras pas beaucoup, des billets de ce genre, sur ce blog. Mais après la semaine que je viens de passer, à me gaver de films lors du Festival du court-métrage, ça me paraît de bon aloi (et, coïncidence-je-ne-crois-pas, j’ai

Je soutiens les Toiles enchantées avec Priceminister

T’en verras pas beaucoup, des billets de ce genre, sur ce blog. Mais après la semaine que je viens de passer, à me gaver de films lors du Festival du court-métrage, ça me paraît de bon aloi (et, coïncidence-je-ne-crois-pas, j’ai

Cérémonie de clôture du 36e festival du court-métrage de Clermont-Ferrand

Je n’ai pas vu passer la semaine. Les matinées à bloguer, à éplucher des panais ou à croiser Chris Buzelli, les après-midi dans les salles obscures, les soirées en concert… mon Flex n’en peut plus (près de 80 km parcourus).

Cérémonie de clôture du 36e festival du court-métrage de Clermont-Ferrand

Je n’ai pas vu passer la semaine. Les matinées à bloguer, à éplucher des panais ou à croiser Chris Buzelli, les après-midi dans les salles obscures, les soirées en concert… mon Flex n’en peut plus (près de 80 km parcourus).

I11, programme international – Festival du court 2014

(5) « Chidiya Udh ». On se demande parfois ce qui pousse l’association du festival à sélectionner ce genre de films. Rien compris. Personne n’a rien compris. (1) « Nashorn im galopp ». Probablement mon number one de tout le festival. Un joli scénario

I11, programme international – Festival du court 2014

(5) « Chidiya Udh ». On se demande parfois ce qui pousse l’association du festival à sélectionner ce genre de films. Rien compris. Personne n’a rien compris. (1) « Nashorn im galopp ». Probablement mon number one de tout le festival. Un joli scénario

F5, programme français – Festival du court 2014

(2) « Oripeaux ». Belle animation sur une une petite fille qui rappelle furieusement Princesse Mononoké dans son désir violent de protéger les coyotes de la forêt des coups de fusils de son père et de ses ivrognes d’amis. (3) « Scars of

F5, programme français – Festival du court 2014

(2) « Oripeaux ». Belle animation sur une une petite fille qui rappelle furieusement Princesse Mononoké dans son désir violent de protéger les coyotes de la forêt des coups de fusils de son père et de ses ivrognes d’amis. (3) « Scars of

WW2, programme 14/18 – Festival du court 2014

Nous sommes en 2014. Il y a cent ans, l’effroyable boucherie de la Première Guerre Mondiale commençait. Partout cette année, des hommages. Les festival du court-métrage proposait donc deux séries sur ce thème difficile. Grâce aux commentaires positifs sur court.emedia360.fr

WW2, programme 14/18 – Festival du court 2014

Nous sommes en 2014. Il y a cent ans, l’effroyable boucherie de la Première Guerre Mondiale commençait. Partout cette année, des hommages. Les festival du court-métrage proposait donc deux séries sur ce thème difficile. Grâce aux commentaires positifs sur court.emedia360.fr

Chris Buzelli (en chair et en os) au Conseil général du Puy-de-Dôme

Ça n’aura pas échappé à celles et ceux qui arrivent sur mon blog via la page d’accueil web (pas la version mobile), ma page est envahie par les mouches. Bzzzzzzzzzzzz !!! [To all my English speaking visitors: Chris made what is,

Chris Buzelli (en chair et en os) au Conseil général du Puy-de-Dôme

Ça n’aura pas échappé à celles et ceux qui arrivent sur mon blog via la page d’accueil web (pas la version mobile), ma page est envahie par les mouches. Bzzzzzzzzzzzz !!! [To all my English speaking visitors: Chris made what is,

Polar, programme polar SNCF – Festival du court 2014

Excellente série, plutôt humour noir que polar, qui a fait salle comble à trois reprise à l’Ecole de Commerce. Pardon, la French Business School. Refoulée faute de place à la séance du mardi, j’ai pu y accéder en arrivant une

Polar, programme polar SNCF – Festival du court 2014

Excellente série, plutôt humour noir que polar, qui a fait salle comble à trois reprise à l’Ecole de Commerce. Pardon, la French Business School. Refoulée faute de place à la séance du mardi, j’ai pu y accéder en arrivant une

A2, regards d’Afrique – Festival du court 2014

(3) « La radio ». En Afrique, royaume de l’oralité, la radio est reine. Un vieil homme change les stations sur son poste et il semble avoir un problème. Du coup il apporte sa radio chez le réparateur, qui ne voit pas

A2, regards d’Afrique – Festival du court 2014

(3) « La radio ». En Afrique, royaume de l’oralité, la radio est reine. Un vieil homme change les stations sur son poste et il semble avoir un problème. Du coup il apporte sa radio chez le réparateur, qui ne voit pas

I5, programme international – Festival du court 2014

(5) « Doroga ». Un adolescent est mis au défi par ses camarades, il doit s’atteler en fauteuil roulant à un poids lourd et se faire traîner jusqu’à une aire de repos pour routiers. Sauf que le camion ne s’y arrête pas

I5, programme international – Festival du court 2014

(5) « Doroga ». Un adolescent est mis au défi par ses camarades, il doit s’atteler en fauteuil roulant à un poids lourd et se faire traîner jusqu’à une aire de repos pour routiers. Sauf que le camion ne s’y arrête pas

I12, programme international – Festival du court 2014

(6) « Kay Pacha ». Une famille péruvienne qui a du mal à joindre les deux bouts, avec notamment les deux adolescentes qui font payer les touristes pour des photos avec des agneaux. Une jolie chronique familiale qui remet les pendules touristiques

I12, programme international – Festival du court 2014

(6) « Kay Pacha ». Une famille péruvienne qui a du mal à joindre les deux bouts, avec notamment les deux adolescentes qui font payer les touristes pour des photos avec des agneaux. Une jolie chronique familiale qui remet les pendules touristiques

Autour du court… soirées et concerts

C’est bien connu, il est techniquement impossible de voir toutes les séries de films courts proposés pendant la semaine du festival du court-métrage. De quoi générer de grosses frustrations. Et comme si ça ne suffisait pas, il se passe tout

Autour du court… soirées et concerts

C’est bien connu, il est techniquement impossible de voir toutes les séries de films courts proposés pendant la semaine du festival du court-métrage. De quoi générer de grosses frustrations. Et comme si ça ne suffisait pas, il se passe tout

DB1, programme Décibels – Festival du court 2014

L’année dernière j’avais adoré ces séries de concerts à emporter de la Blogothèque. Mais l’année dernière je connaissais quelques artistes tandis que cette année je me lançais dans une total découverte. Notez que tous ces concerts sont visibles sur les

DB1, programme Décibels – Festival du court 2014

L’année dernière j’avais adoré ces séries de concerts à emporter de la Blogothèque. Mais l’année dernière je connaissais quelques artistes tandis que cette année je me lançais dans une total découverte. Notez que tous ces concerts sont visibles sur les

US1, programme États-Unis – Festival du court 2014

(7) « Gravity Hill Newsreel n°1 ». Des manifestants d’Occupy Wall Street. Voilà. Rien de plus que ce qu’on avait déjà vu aux informations télévisées. (6) « Light is calling ». Court déjà vu lors de la cérémonie d’ouverture. Même si le travail est

US1, programme États-Unis – Festival du court 2014

(7) « Gravity Hill Newsreel n°1 ». Des manifestants d’Occupy Wall Street. Voilà. Rien de plus que ce qu’on avait déjà vu aux informations télévisées. (6) « Light is calling ». Court déjà vu lors de la cérémonie d’ouverture. Même si le travail est

NY1, programme New York University – Festival du court 2014

(4) « Tripoli, quiet ». Un chauffeur de taxi libanais charge ses clients habituels dans les rues de Tripoli. Jusqu’au jour où à l’arrière, il trouve un enfant qui ne dit pas un mot. Que faire ? En désespoir de cause, notre chauffeur

NY1, programme New York University – Festival du court 2014

(4) « Tripoli, quiet ». Un chauffeur de taxi libanais charge ses clients habituels dans les rues de Tripoli. Jusqu’au jour où à l’arrière, il trouve un enfant qui ne dit pas un mot. Que faire ? En désespoir de cause, notre chauffeur

F1, programme français – Festival du court 2014

(1) « Duku spacemarines ». Animation totalement déjantée, façon brainstorming de scénario qui égrène tous les clichés scénaristiques avec un humour mordant. J’ai adoré mais c’était trop court ! (4 mn) (4) « Braconnière ». Petit coucou à ma patrie d’origine, le Limousin, où ce

F1, programme français – Festival du court 2014

(1) « Duku spacemarines ». Animation totalement déjantée, façon brainstorming de scénario qui égrène tous les clichés scénaristiques avec un humour mordant. J’ai adoré mais c’était trop court ! (4 mn) (4) « Braconnière ». Petit coucou à ma patrie d’origine, le Limousin, où ce

3D, programme relief – Festival du court 2014

(7) « Soir de fête ». Un médecin s’apprête à quitter l’hôpital psychiatrique où il exerce afin de se rendre chez ses parents pour la Saint-Sylvestre. Mais au dernier moment, il doit remplacer une collègue malade. Les SMS de ses parents et

3D, programme relief – Festival du court 2014

(7) « Soir de fête ». Un médecin s’apprête à quitter l’hôpital psychiatrique où il exerce afin de se rendre chez ses parents pour la Saint-Sylvestre. Mais au dernier moment, il doit remplacer une collègue malade. Les SMS de ses parents et

Disco soupe à l’Electric Palace !

En marge du festival du court-métrage, il se passe plein de choses dans divers lieux de la ville. L’Electric Palace est un chapiteau monté non loin de la maison de la culture, cœur battant du festival. Tout au long de

Disco soupe à l’Electric Palace !

En marge du festival du court-métrage, il se passe plein de choses dans divers lieux de la ville. L’Electric Palace est un chapiteau monté non loin de la maison de la culture, cœur battant du festival. Tout au long de

F12 programme français – Festival du court 2014

(5) « Les chiens ». Une femme et un homme sortent d’une maison pour aller promener leurs chiens respectifs. On ne sait pas trop ce qu’ils sont l’un pour l’autre, on sait juste qu’ils ne se connaissent que depuis peu et que

F12 programme français – Festival du court 2014

(5) « Les chiens ». Une femme et un homme sortent d’une maison pour aller promener leurs chiens respectifs. On ne sait pas trop ce qu’ils sont l’un pour l’autre, on sait juste qu’ils ne se connaissent que depuis peu et que

De la fuite dans les idées (FU2) – Festival du court 2014

Petit débrief vite fait sur cette chouette série, que le visionnage de « La huida » lors de la cérémonie d’ouverture m’avait donné envie de voir. Critique dans l’ordre de projection, le numéro correspond à mon classement de 1 à 8. (7)

De la fuite dans les idées (FU2) – Festival du court 2014

Petit débrief vite fait sur cette chouette série, que le visionnage de « La huida » lors de la cérémonie d’ouverture m’avait donné envie de voir. Critique dans l’ordre de projection, le numéro correspond à mon classement de 1 à 8. (7)

Cérémonie d’ouverture du 36e festival du court-métrage de Clermont-Ferrand

Semaine de congés : posée. Billets : achetés. Planning : blindé. Vendredi 31 janvier avait lieu la cérémonie d’ouverture du festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Le deuxième festival de cinéma après celui de Cannes, si tu veux savoir. Et ouais ! Deux séances

Cérémonie d’ouverture du 36e festival du court-métrage de Clermont-Ferrand

Semaine de congés : posée. Billets : achetés. Planning : blindé. Vendredi 31 janvier avait lieu la cérémonie d’ouverture du festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Le deuxième festival de cinéma après celui de Cannes, si tu veux savoir. Et ouais ! Deux séances