Redwood’s, food truck gastronomique à Clermont-Ferrand

Je pense proposer bientôt sur Bibliocratie mon ouvrage « Passion food truck », constitué de mes nombreux retours d’expérience dans les camionnettes alimentaires de l’agglo clermontoise.

Alors qu’on attendait le deuxième camion des Fonds de Terroir (après le Cookpit), le Marmit’truck [Edit du 19/05/2015 : le Cookpit et le Marmit’Truck ont cessé leur activité], c’est un outsider qui fait son apparition sans prévenir ! Redwood’s ! Et j’ai raté leur premier jour sur le parking à côté de mon boulot ! Shame on me ! Faut dire que j’étais en vacances… Et puis, pas de regrets, puisqu’on m’a dit qu’il y avait eu une heure d’attente. Pas surprise. C’est la malédiction des food trucks à La Pardieu. Leur premier jour est toujours un peu une catastrophe.

Du coup c’est quelques jours après que j’ai pu tester ce camion estampillé « gastronomique ». Bon déjà, pardon, mais le camion il ressemble un peu à celui des Bouchées de Monbento. Les supports de com aussi (noir et blanc, tout ça). Sauf que là, pas d’inspiration Japon, mais plutôt nord-américaine. Burgers, bägels et cheesecakes au menu ! Par contre pour les ingrédients… on tape dans le local grand cru. Du Charolais bourbonnais, des fromages AOP d’Auvergne, du saumon bio, des légumes bio… Faut dire ce qui est, c’est le genre d’arguments qui me séduit direct !

Sinon c'est l'anarchie ! Nan mais oh !

Sinon c’est l’anarchie ! Nan mais oh !

Niveau tarifs… Redwood’s se situe légèrement au-dessus de ses concurrents du Cookpit et des Bouchées de Monbento (et très loin devant Roul’ma soupe). On pourrait attribuer cet écart à l’argument des labels des produits mais chez Cookpit et Monbento, on rigole pas avec la qualité et les filières courtes non plus. Du coup… bon… je reste un peu froissée par les tarifs.

La base line du flyer (j’adore me la péter avec des mots anglais), c’est « Nos burgers sont incomparables, nos cheesecakes sont à se damner ». Risqué ! Attention aux fausses promesses ! Ca a intérêt d’envoyer du bois ! Et du rouge ! (#teamcalembour)

IMG_1040

Au menu de ce lundi : burger « La Maison  Bleue » (Bœuf, oignons, roquette, sauce bleu et poires), avec un coleslaw en accompagnement (pas de frites, j’expliquerai pourquoi), et cheesecake en dessert. Plus une boisson, ce qui nous fait un menu forfaitaire à 13 €.

Le burger. Le pain est absolument divin, extra moelleux sans s’effondrer. Le steak haché excellent, épais et moelleux, pas sec. La sauce au bleu très bien. Par contre j’sais pas mais je n’ai pas vraiment senti les poires… peut-être ensevelies sous la puissance des autres ingrédients, notamment les oignons et le bleu. Et ce n’était pas de la roquette mais des pousses de betteraves (enfin je crois : les petites feuilles vertes à tige rouge). Je n’ai rien contre cette « salade » habituellement mais la tige est très raide et quand on tombe dessus en croquant le burger, on est obligé de faire venir toute la feuille, ce qui est moyennement élégant. Bref. Au final, j’ai trouvé ce burger vraiment très bon et les ingrédients faisaient honneur à leurs labels. Un vrai goût de qualité et de fait maison. Petite déception pour la poire et pour la salade mais c’est vraiment pour chipoter. A noter que le burger est entouré d’un emballage spécial (comme chez Gootu), qui te permet de manger sans avoir la sauce qui te coule le long des doigts par derrière, et de garder ainsi ta dignité.

20140428_131431

Et donc l’accompagnement de ce burger c’est du coleslaw. Han ! Des légumes crus ? Mais où sont les frites ? Y a pas de frites ? S’est offusqué mon collègue Mathieu en repartant du camion avec son petit sac en papier… Ouais ben quand tu vois la gueule du burger, tu comprends avant même d’avoir commencé que pour les frites ça va être compliqué… Le petit bol de légumes frais et sa sauce délicieuse sont de bon aloi. Surtout si tu veux que les gens prennent un dessert… d’un point de vue stratégie de vente c’est très bien vu.

Le cheesecake. Je ne sais pas si je vais aller me damner mais je dois admettre que… ben ouais. Waouh ! Moins aérien que celui de l’Australian Coffee House, plus crémeux, mais franchement délicieux. Mathieu a pris le « Peanut » qui apparemment était tout aussi convaincant. J’ai hâte de pouvoir  le tester.

Cheesecake parfaitement rectangulaire et autocollant goodie parfaitement rond

Cheesecake parfaitement rectangulaire et autocollant goodie parfaitement rond

Bilan de la dégustation : du gros niveau ! Vraiment très  bon, du goût et des produits de qualité.

Peu d’attente à la commande (mais période de vacances, emplacement pas forcément à proximité des bureaux), service souriant (même si encore un peu hésitant).

Toujours le même problème quel que soit le food truck (sauf Roul’ma soupe) : la débauche d’emballages… mais difficile de faire autrement.

Déjà un programme de fidélisation : une petite carte à faire tamponner ou alors, pour les habitués, l’appli FidMe (que je n’utilise pas).

Pour ceux qui veulent manger sur place, des tables hautes recouvertes d’un mini barnum sont à disposition à côté du camion.

Au suivant !!!

#JaiFaim

Y a pas de frites ??

Y a pas de frites ??

12 Commentaires

  1. Merci Ghislaine pour ces commentaires. Au plaisir de vous revoir au camion. Christophe de Redwood’s.

  2. Mathieu

    Yep je confirme : on se passe allègrement de frites (surtout quand elles sont pas toujours au niveau – je tais le nom du concurrent gentiment visé ;-) et le Peanut était une tuerie ! La prochaine fois on testera le bägel ;-)

  3. enfin le cheesecake de Gerald Gallur, je veux bien goûter, je suis sûre qu’il déchire comme tous ses desserts!!!!!

  4. Nous, on est ravi d’avoir un food truck d’aussi bonne qualité dans notre appli !
    On est aussi curieux de savoir pourquoi vous n’avez pas encore succombé à FidMe ;)

    • @FidMe : Merci pour votre message ! Je l’avais installée après avoir vu une pub chez l’autre fournisseur célèbre de burgers américains (que je ne citerai pas parce que les burgers y sont objectivement beaucoup moins bons ;)). Et puis je ne sais plus pourquoi je l’ai désinstallée. Je retente !

  5. Vous nous en direz des nouvelles ;)
    Personnellement, ne pas avoir à chercher un petit bout de carton dans mon grand portefeuille, dans mon (encore plus) grand sac, j’apprécie :)

  6. gidehault

    C’est effectivement excellent. On a de la chance d’avoir des foodtrucks de haute voltige sur Clermont !

  7. Pingback: 231 East St., nouvelle enseigne de burgers à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

  8. Pingback: Burgerclass, livraison de burgers à Clermont | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :