Séance C2 – Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand

En tant que fan de Boris Vian, je ne pouvais pas louper cette séance dont tous les films ont été adaptés d’une série de petits scénarios écrits par l’auteur et jamais réalisés. Le recueil « Rue des ravissantes » est disponible en librairie et je vais m’empresser de me le procurer pour découvrir les douze autres scénarios que je n’ai pas vus à l’écran lors de cette séance de courts.

Ces courts seront apparemment diffusés sur France Télévision en février (le 15?). En tout cas vous pouvez au moins voir ce petit making-of en attendant les films…

 (le p*!#$!! de code embed marche pas…grrr)

http://www.france2.fr/emissions/histoires-courtes/videos/NI_40575

 

(2) L’autostoppeur

Ce film n’aurait pas été incongru dans la sélection polar ! Un couple pas très net dégomme un cycliste sur la route et planque le corps dans le coffre. C’est alors qu’arrive un auto stoppeur sorti de nulle part et qui devine (ou sait) ce qu’il s’est passé. Il va alors tenter de profiter de la situation. Une belle chute à la fin (au sens propre comme au figuré !).

 

(4) Notre Faust

Etrange destinée pour une jeune fille éprise d’un beau danseur, et qui rencontre une sorte de sorcière qui va lui donner les moyens de le séduire. Du moins le pense-t-elle. Mystérieuse morale de cette histoire : rester soi-même ?

 

(3) De quoi je me mêle

En voilà un autre qui n’aurait pas dépareillé à la soirée polar ! Marcel vient de se faire larguer et coïncidence, se trouve sur un pont. Un inconnu le pensant suicidaire lui propose de l’aider et de travailler pour lui ce soir-là en échange d’une belle somme. Marcel se retrouve dans un somptueux château et découvre qu’il va devoir faire le service lors d’un rendez-vous galant de son hôte. La surprise est totale lorsqu’il découvre que c’est précisément son ex-compagne qui est là. Non pardon. La surprise est vraiment totale lorsqu’il découvre que son hôte n’est pas celui qu’il croit. Non non, pardon… la surprise est vraiment horriblement totale lorsqu’arrive un bête accident, et que nos deux compères vont devoir gérer le cadavre de la jeune femme. Un film très drôle et grinçant !

 

(5) Le cowboy de Normandie

Probablement le film que j’ai le moins aimé dans cette série. Je suis un peu passée à côté de cette histoire de fiancé maladroit qui veut se marier déguisé en cowboy mais le jeu des acteurs et la mise en scène sont réjouissants.

 

(1) Rue des ravissantes

Attention petit chef-d’oeuvre à plus d’un titre ! Pour l’histoire déjà. De cette équipe de France 3 qui vient mettre en boîte un reportage sur la canicule, dans une maison de retraite, alors qu’il fait un froid de canard. Ca commence plutôt mal (et c’est très drôle) mais leur rencontre avec Gaston Lampion va faire basculer leur reportage vers un univers inédit, une page d’histoire de leur ville dont ils ignoraient tout, à base de prostituées oeuvrant Rue des Ravissantes (introuvable au cadastre) et à la Biche Prometteuse. Interprétation des comédiens absolument fantastique, certaines scènes semblent même n’avoir pas été coupées au montage alors  qu’on devine qu’il s’agit d’un véritable fou rire, les pensionnaires sont de toute évidence de vrais retraités et leur prestation est fameuse… et que dire de Gaston Lampion, alias Jacques Herlin, bouleversant de drôlerie et de tendresse ? Surveillez vos programmes télé, et ne ratez pas cette petite perle !

 

Il est encore temps de noter vos courts sur www.notetoncourt.com !

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :