Vincent Dedienne, S’il se passe quelque chose… à la Baie des Singes

J’admets bien volontiers que si le nom me disait quelque chose, j’étais bien incapable de situer cet humoriste dans le PAF français. Paraît qu’il sévit sur Canal+… je ne regarde presque plus la télé. Paraît qu’il sévit sur France Inter… que j’écoute de 8h30 à 9h et de 17h30 à 18h (à quelques minutes près) et pas de trace de lui à ces heures-là. En fait il fait une chronique le mercredi matin à une heure où je dors encore du sommeil du juste. Sur Canal c’est apparemment le dimanche après-midi. A bon entendeur !

C’est donc sans le moindre a priori, positif ou négatif, que je me suis laissée embarquer dans cette soirée à la Baie des Singes, que je découvrais pour la première fois. Direction Cournon-d’Auvergne donc, dans cette salle qui accueille essentiellement des spectacles d’humoristes mais aussi des concerts. Une petite salle cosy avec bar et mezzanine, de quoi rappeler la Puce à l’Oreille à Riom… de bon augure !

vincent_dedienneC’est euh… nu. Oui, nu. Comme un ver. Que Vincent Dedienne a fait son apparition sur scène. Dans une sorte de pénombre très étudiée bien sûr, on n’a pas vu grand-chose au final, surtout qu’il s’est habillé très vite pour entrer dans le vif du sujet. Vincent Dedienne a pris pour thème de son one-man-show… lui même. Sa vie, son enfance… et quelques sketches tout de même pour revenir sur des événements marquants comme son inscription à Pôle Emploi ou ses cours de théâtre. On rit beaucoup durant ce spectacle mais tout n’a pas été rose dans la vie de Vincent Dedienne. Il maîtrise l’art de la confidence légère, celle qui ne plombe pas la soirée, celle qui sait rebondir au coin de la dérision et c’est grâce à cette sincérité pudique que j’ai trouvé ce spectacle, et surtout ce personnage, particulièrement attachant. On pourra reprocher quelques longueurs et un rythme parfois irrégulier mais ce premier spectacle a la fraîcheur des esprits vifs qu’on a envie de revoir très vite. La mise en scène est signée François Rollin (que j’écoute sur France Inter, lui) et le jeune prodige a rejoint l’écurie produite par Laurent Ruquier. La Baie des Singes a eu la chance d’accueillir la première date de la tournée mais si vous avez l’occasion d’aller le voir ailleurs… courez-y et réservez, ça risque d’être complet !

Donc oui, il s’est passé quelque chose pour moi, quelque chose de drôle et de sensible et ça fait drôlement du bien !

 

A la Baie des Singes on peut boire un verre mais aussi manger un morceau. Avant ou après le spectacle. Et ici on mange local ! Plateau de charcuterie ou de fromage, petits cakes, flans… Simple, sans chichis mais goûteux et servi avec le sourire. Franchement, une belle surprise et une excellente formule pour passer une bonne soirée. J’ai eu la chance de dîner sur un « set de table » qui m’a replongée dans mon enfance : un véritable 33 tours de Dorothée, un peu déprimant en raison des multiples dessins de Cabu qui le recouvraient mais c’était mon enfance quand même.

Pensez à réserver ! Que ce soit pour un spectacle ou pour manger un bout, l’intimité du lieu fait qu’il peut vite être pris d’assaut !

dorothee

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :