Underfest #2 – Cuisine et projections // Mardi

Pour le récit du lundi => par ici

Mardi

Même heure, même endroit. Les convives sont beaucoup plus nombreux que la veille. Le troupeau est un peu moins discret et c’est rapidement qu’il faut s’engouffrer dans un immeuble d’une célèbre rue du plateau central. C’est l’été, il fait chaud, les gens se baladent ou dînent en terrasse, nous ne passons pas inaperçus. Passé la porte de la cave, des bougies guident nos pas dans un profond escalier aux marches laminées par le temps et particulièrement casse-gueule. Je me prends à imaginer un dépôt de brevet pour une frontale bi-directionnelle. Faire fortune. En bas de l’escalier un gros nounours affublé d’un t-shirt de l’OM nous accueille. Il faut encore franchir quelques marches et une porte vermoulue pour atteindre le lieu de la soirée.

underfest_J2_5

underfest_J2_4

underfest_J2_2

underfest_J2_3

Cette cave immense est froide et très humide, le contraste avec l’extérieur est saisissant. Le hasard a voulu que cette semaine de festival tombe lors d’un épisode de canicule niveau 3. Le bon côté des choses : on passe la soirée au frais. Le mauvais côté des choses : il faut avant et après la soirée supporter jean, chaussettes et baskets alors qu’il fait 35°C. Dans cette cave humide nous attend Sylvain Dupéchaud, le chef du Bistro de la mairie. Petits sandwiches club et samoussas sont au menu. Je partage mon assiette avec Clémence, qui s’est laissée tenter par l’aventure ce soir-là.

underfest_J2_1

underfest_J2_6

underfest_J2_7

Comme la veille, on passe « au salon », une vaste pièce à côté, pour déguster quelques courts-métrages qui ce soir sont particulièrement glauques. De cette série je retiendrai « Dinner for few » de Nassos Vakalis, une animation particulièrement d’actualité puisque inspirée par la crise grecque. Je vous invite à regarder cette interview du réalisateur, très intéressante. Refroidie à la fois par la sélection de courts et par l’ambiance glaciale de la cave, c’est presque avec soulagement que je retrouve la touffeur de la nuit clermontoise.

underfest_J2_9

underfest_J2_8

Mercredi

Je savais que le lieu serait identique à l’année dernière. Non pas que je n’avais pas envie de le revoir, bien au contraire, mais j’ai choisi de me ménager et de rester tranquille chez moi. De toute façon je n’aurais pas raté quelques heures de fraîcheur puisqu’il s’agissait de l’ancienne gare routière, toujours en friche et ouverte aux quatre vents. Pour ceux qui voudrait en avoir un aperçu, il y a mon billet de l’an dernier. Je regrette en revanche de ne pas y être allée car ça aurait été l’occasion de partager un moment avec ma fidèle lectrice Marie, sur laquelle je compte désormais pour nous laisser ses impressions sur cette soirée !

Récit du lundi => par ici

Récit du jeudi => par là

Récit du vendredi => bah c’est là

3 Commentaires

  1. Pingback: Underfest #2 – Cuisine et projections // Jeudi | The magic orange plastic bird said...

  2. Pingback: Underfest #2 – Cuisine et projections // Vendredi | The magic orange plastic bird said...

  3. Pingback: Underfest #2 – Cuisine et projections // Lundi | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :