Vie, mort et renaissance de l’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand

Les Clermontois auront vu passer l’information dans les actualités locales ces derniers jours : les premières pelleteuses ont commencé leur travail de démolition de l’ancien hôpital Hôtel-Dieu, tournant définitivement une page importante pour beaucoup d’habitants de cette ville, qui y sont nés, y ont vu un proche mourir, y ont été soignés. Pour ma part, je n’y étais jamais entrée avant le 17 septembre dernier, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Le site a été ouvert une dernière fois au public et les choses ont été soigneusement organisées pour cet adieu : aménagement du site avec des panneaux explicatifs partout, conférences, dépliant très complet sur l’histoire du lieu, sans compter les jours de boulot des équipes techniques de la ville pour sécuriser le site avant l’arrivée des visiteurs (coucou Julien si tu me lis). Il faut dire que l’Hôtel-Dieu est un sujet sensible depuis sa fermeture, en proie aux querelles politiques sur son sort. Le site est partiellement classé au Monuments Historiques depuis 2004 (espaces arborés y compris), il convient donc de ne pas faire n’importe quoi. Mais ça y est, après des années de tergiversations, le site a été vendu à des investisseurs privés, la ville gardant le bâtiment principal. Des bâtiments trop abîmés seront détruits, tandis que les autres accueilleront des logements, ainsi que la future grande bibliothèque de Clermont. Depuis le temps qu’on l’attend celle-là ! J’en entends parler depuis mes années d’études ! Pour plus de détails sur le projet, je vous renvoie à l’article très complet de La Montagne du 20 février 2017. Je leur pique d’ailleurs leur plan, qui sera toujours plus propre que la photo du dépliant des JEP.

hotel-dieu-carte_3088837

L’Hôtel-Dieu est sorti de terre en 1767 et a vu des bâtiments s’ajouter au fil des siècles, jusque dans les années 1930, d’où une diversité architecturale qui en fait la richesse. Hôpital, école de médecine, maternité, hôpital pour enfants, polyclinique et le discret bâtiment accueillant les “maladies sociales” (bref, vénériennes)… les lieux semblent parfois avoir été abandonnés du jour au lendemain, si j’en juge par certaines photos “urbex” que j’ai vues passer, et par ce que j’ai vu en septembre dernier. A propos d’urbex, Sylvain Forge a fait débuter son polar “Sous la ville” (relire ma critique) précisément à l’Hôtel-Dieu, lors d’une exploration urbaine. J’avoue que j’avais espéré voir certaines salles ouvertes pour les JEP mais j’imagine que les contraintes de sécurité étaient trop importantes. Tant pis. Vous vous contenterez de ces quelques photos prises en extérieur !

🏥🏠

HD11

Peintures par l’artiste clermontois Keymi (ça serait cool de les garder)

HD1

HD12

HD2

HD3

HD4

HD5

HD7

HD6

HD8

HD9

HD10

5 Commentaires

  1. stemonnerie

    Enfin ça démarre ! 😀

  2. Pingback: Effervescences | The magic orange plastic bird said...

  3. Nico

    Ne pas oublier que le site de l’hôtel dieu est aux mains d’un promoteur immobilier qui est la pour se faire de l’argent. Ou est le bâtiment du Refuge qui date de la meme époque que le bâtiment Rousseau ? Comme par hasard il n’a pas ete classé par les bâtiments de France !!!

    • @Nico : je n’ai pas oublié, merci, j’ai précisé dans mon article qu’une partie du site avait été vendue à des investisseurs immobiliers. Je ne connais pas ce « Refuge », je n’avais jamais mis les pieds ici avant ce jour. Et pour la remarque « comme par hasard », je vous laisse à vos complots car les formules sibyllines de ce genre, j’dis ça mais j’dis rien mais on s’est compris, ils nous surveillent.

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :